Au Luxembourg

22 septembre 2020 11:00; Act: 23.09.2020 09:19 Print

La fourrière située à Esch a fermé ses portes

ESCH-SUR-ALZETTE - La fourrière a cessé ses activités le 14 août dernier, pour «des questions de sécurité», indique Henri Kox, le ministre de la Sécurité intérieure.

storybild

La police recherche une alternative depuis plusieurs années. (photo: L'essentiel )

Sur ce sujet
Une faute?

Le Luxembourg ne compte actuellement plus que deux fourrières. Celle située à Esch-sur-Alzette a en effet fermé ses portes le 14 août dernier, pour «des questions de sécurité», indique Henri Kox, le ministre Déi Gréng de la Sécurité intérieure, en réponse à une question parlementaire du député CSV, Georges Mischo.

«Les problèmes de sécurité sont liés à la dégradation du bâtiment qui abrite la fourrière, la «Gebléishal», indique la police à L'essentiel. «Le hall principal du bâtiment, qui abrite également le poste de police, était une solution temporaire, explique de son côté Henri Kox. Les policiers, le personnel des services de remorquage, les propriétaires des voitures remorquées et les visiteurs des parkings de ce hall n'étaient présents que le temps nécessaire». Mais la police recherche une alternative depuis plusieurs années, en collaboration avec l'Administration des bâtiments. Déjà en 2019, la zone du rond-point Raemerich à Esch-Belval était considérée comme une solution à long terme, note le ministre.

Délai raccourci

Mais aucun nouveau site pour toute la région sud-ouest du pays, qui doit être «vaste, sécurisé, surveillé et suffisamment proche du service concerné», n'a pour l'instant été trouvé, déplore-t-il. «Le Fonds Belval n'a pas de solution alternative, indique Henri Kox. Même au niveau municipal, il existe jusqu'à présent peu de solutions pouvant garantir la sécurité des voitures remorquées». La police se penche donc sur le domaine de l'État pour trouver une solution.

Pour rappel, la police gère deux autres fourrières sur le territoire national, à Colmar-Berg et au Findel, à 200 mètres du siège de la police nationale. Pour pouvoir récupérer sa voiture à la fourrière, la facture peut vite dépasser les 250 euros. Outre les frais de dépannage, 190 euros les jours ouvrables, de 8h à 18h, et 214 euros la nuit, il faut ainsi ajouter l'avertissement taxé, entre 24 et 145 euros, selon l'infraction, et in fine les frais de fourrière, à raison de 40 euros la journée. Et quand personne ne vient reprendre son bien, les véhicules sont mis aux enchères sur instruction du parquet. Rappelons également que le délai de mise à la fourrière d'un véhicule a été ramené de 8 jours à 24 heures, sur les autoroutes et les routes nationales hors agglomérations.

(ol/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Respect des lois le 22.09.2020 11:38 Report dénoncer ce commentaire

    En respectant le code de la route, rien à craindre. Certes, c'est cher, mais on peut éviter ce genre de désagrément.

  • 90's le 22.09.2020 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C 'est vrai qu'il y a quelques années, on pouvait laisser son véhicule 1 semaine au bord d'une route ou d'un chemin sans être racketté par la police, aujourd'hui on est racketté dès le lendemain ! même pour une roue qui dépasse de 5cms une bande blanche de stationnement la douloureuse c'est 74 €

  • Chriss le 22.09.2020 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Pas très sexy le flic sur la photo !!!

Les derniers commentaires

  • MPG le 22.09.2020 21:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui c’est ça oui n’importe quoi toujours des interdit interdit interdit bientôt on pourra même pas aller chié Bon faire caca au WC c’est pas possible de pire en pire

  • MPG le 22.09.2020 21:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est une bonne initiative bien fait

  • Angelo51 le 22.09.2020 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon idée : utiliser la gigantesque yaourtière qui vient de se libérer à Dudelange!

  • Unicorn.lu le 22.09.2020 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    Mieux vaut préserver les terrains au centre du pays pour des bâtiments économiquement utiles, le projet à Troisvierges, un plus facturé pour les dépanneuses, et le transport public y est gratuit sur une ligne ferroviaire directe pour ceux qui doivent aller chercher leur voiture. Une petite sanction en temps et en kilomètres, qui relèvera la note et forcera les fêtards de se lever plus tôt. Un meilleur effet de dissuasion global pour apprendre le respect réciproque.

  • Proposition le 22.09.2020 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Mon idée d'implantation : la ZARE Est à Ehlerange. C'est pas loin d'Esch, c'est facile d'accès, c'est déjà une zone d'activité.