Monarchie au Luxembourg

22 août 2019 10:43; Act: 22.08.2019 11:50 Print

La gestion du personnel de la Cour sous contrôle

LUXEMBOURG - La gestion du personnel de la Cour grand-ducale est dans le viseur du gouvernement qui a nommé Jeannot Waringo comme représentant spécial du Premier ministre.

storybild

Le gouvernement luxembourgeois a nommé un représentant spécial pour contrôler la gestion du personnel de la Cour grand-ducale. (photo: Editpress/Jgarroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Après avoir démenti en juillet dernier que le Grand-Duc Henri était à la tête d'une fortune confortable de 3,2 milliards d'euros, la Cour grand-ducale pourrait à nouveau être amenée à se prononcer d'ici peu. Le média en ligne «Reporter» a annoncé, ce jeudi matin, sur son site Internet que le gouvernement luxembourgeois avait décidé de contrôler la politique du personnel de la Cour grand-ducale.

Comme le précise la Cour grand-ducale sur Monarchie.Lu, le Grand-Duc bénéficie d'une Liste Civile, dotation définie dans l'article 43 de la Constitution, pour «couvrir, notamment, les traitements et salaires du personnel». Pour l'année 2019, le montant alloué à la Maison du Grand-Duc par l'État luxembourgeois est de 11 125 969 euros. Somme dans laquelle 6 592 879 euros sont consacrés aux frais du personnel attaché à la fonction de Chef de l'État et 1 213 835 euros à cette Liste Civile.

Selon les informations de «Reporter», plus de 30 personnes auraient été licenciées ou auraient quitté leur emploi depuis 2015 au sein de la Cour grand-Ducale. Face à ce rapide turn-over, cette rotation assez rythmée de l'emploi, le gouvernement a décidé de nommer, depuis juin, un représentant spécial en la personne de Jeannot Waringo, actuel président du conseil d'administration des CFL et ancien directeur de l’Inspection générale des finances. Jeannot Waringo a pour mission d'analyser la manière dont la Cour grand-ducale gère son personnel avant d'en faire rapport au gouvernement. Contacté par L'essentiel, Liz Thielen, porte-parole du Ministère d'État, a confirmé ces informations.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • pierre le 22.08.2019 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que la vrai question à se poser, c est comment traitent ils leur personnel, sont ils au dessus des lois ?

  • Le Belge le 22.08.2019 19:47 Report dénoncer ce commentaire

    Pas l'air contente la madame en rouge sur la photo. Bonne idée de contrôler cela.

  • Kylo le 22.08.2019 19:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faudrait aussi qu'il enquête sur un ancien employé de la Cour qui s'est suicidé il y a 2 ans...

Les derniers commentaires

  • Luxo le 23.08.2019 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Encore un parachute en or pour un ancien fonctionnaire! Comment peut on accepter que l'état verse chaque années une aide financière de 11 millions d'€ à une seule personne?

  • secular le 23.08.2019 09:35 Report dénoncer ce commentaire

    Vive la république !

  • Pierre Merle le 23.08.2019 00:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Océan A notre époque, on change d’emploi régulièrement. Alors pourquoi pas à la Cour? Si on nommait une commission d’enquête sur les nominations politiques du premier ministre? Ce serait plus qu’intéressant.

  • Ignazio le 22.08.2019 21:22 Report dénoncer ce commentaire

    La gestion du personnel est à comparer aux engagements humanitaires de la Grande-duchesse.

  • Le Belge le 22.08.2019 19:47 Report dénoncer ce commentaire

    Pas l'air contente la madame en rouge sur la photo. Bonne idée de contrôler cela.