À «L'essentiel»

06 mars 2019 06:58; Act: 06.03.2019 12:23 Print

La Grande-​​Duchesse raconte son combat

LUXEMBOURG - De passage à «L'essentiel», Maria Teresa est venue présenter le forum sur les violences sexuelles dont elle est à l'initiative.

Sur ce sujet
Une faute?

«J'ai toujours pensé à la place qui est la mienne, que je pouvais contribuer à mettre en lumière des causes difficiles, à donner une voix à ceux qu'on n'écoute pas». C'est avec une profonde humilité, mais également beaucoup de détermination, que la Grande-Duchesse Maria Teresa a évoqué, mardi, dans les locaux de «L'essentiel», son investissement en faveur des actions humanitaires.

Elle est à l'initiative du forum international «Stand Speak Rise Up!», qui se déroulera les mardi 26 et mercredi 27 mars, à l'European Convention Center du Kirchberg. Deux journées pour sensibiliser sur les viols de guerre et violences sexuelles dans les zones sensibles, donner la parole aux victimes (appelées les survivantes) et mettre des actions en place pour lutter contre ce fléau.

Accueillie par Emmanuel Fleig, directeur général de L'essentiel, et par Denis Berche, rédacteur en chef, la Grande-Duchesse, souriante et avenante, en a profité pour faire le tour des différents services du journal, rédactions print et web, radio, marketing, service commercial. Maria Teresa s'est engagée à revenir à L'essentiel pour exposer le bilan du forum et annoncer des mesures concrètes pour faire avancer la cause qu'elle défend.

(Gael Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Didette le 06.03.2019 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    Vive la Grande-Duchesse, j adore cette grande Dame.

  • missie le 06.03.2019 08:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’engagement de la Grande - Duchesse pour défendre la cause des femmes victimes de violences sexuelles, est un grand geste d’humanité, qui mérite notre plus profond respect .

  • victimes le 06.03.2019 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg, ça vous suivra toujours" "Le Luxembourg est juste un petit pays où beaucoup de gens se connaissent! Si on commence à parler, il y a forcément quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un... Or, avec #MeToo, il est question d'hommes publics, à des fonctions dirigeantes, des hommes haut placés (des grands patrons aussi ) . En tant que femme, si vous révélez un viol ou une agression sexuelle, vous ne savez jamais quelles seront les répercussions sur votre vie."

Les derniers commentaires

  • why le 06.03.2019 13:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nora B : oui on ne parle pas des cas de femmes (et hommes) qui se prostituent car le coût de vie trop cher et n ont plus les moyens avec leur salaire ( les aides sociales étant une dette en plus, les gens ne demandent pas d aide sociale pour ne pas sombrer )

    • @Why le 06.03.2019 16:21 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas la prostitution qui est en cause mais le proxénétisme et les violences faites aux femmes.

  • why le 06.03.2019 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pour les droits des enfants ?? ..... Rien n'oblige les enfants à régler les dettes de leurs parents, quelle qu'en soit la nature : crédits impayés, dettes de loyer, dommages-intérêts… Les parents s'engagent pour eux-mêmes et, en conséquence, n'engagent pas leurs enfants. Pour que les enfants aient à répondre des dettes contractées par leurs parents, il faudrait qu'ils se soient engagés pour eux, par exemple en se portant caution pour eux. Cela suppose un engagement volontaire (et écrit) de leur part. Donc pourquoi les rmg ou revi est une dette que les enfants héritent ? Et devront acquitter !

  • sandra le 06.03.2019 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une grande dame bravo!

  • victimes le 06.03.2019 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg, ça vous suivra toujours" "Le Luxembourg est juste un petit pays où beaucoup de gens se connaissent! Si on commence à parler, il y a forcément quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un... Or, avec #MeToo, il est question d'hommes publics, à des fonctions dirigeantes, des hommes haut placés (des grands patrons aussi ) . En tant que femme, si vous révélez un viol ou une agression sexuelle, vous ne savez jamais quelles seront les répercussions sur votre vie."

    • Madeline Siefert le 06.03.2019 12:34 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne suis pas d'accord: dans la fonction publique luxembourgeoise la loi du silence a toujours cours.

  • missie le 06.03.2019 08:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’engagement de la Grande - Duchesse pour défendre la cause des femmes victimes de violences sexuelles, est un grand geste d’humanité, qui mérite notre plus profond respect .

    • Krystos Mourré le 06.03.2019 12:35 Report dénoncer ce commentaire

      Il faut qu'on aide toutes ces femmes à retrouver les auteurs. Ça n'est pas humain de les laisser ainsi.

    • @Krystos le 06.03.2019 13:43 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait, les coupables doivent assumer leurs actes et réparer tout le mal qu'ils ont fait.