Rencontre

24 janvier 2013 07:18; Act: 24.01.2013 11:22 Print

«La Grande-​​Duchesse est un exemple»

ETTELBRUCK - Les élèves de l'École privée Sainte-Anne recevaient la Grande-Duchesse pour une conférence sur sa fondation.

storybild

Éloïse, Marigona et Célia (de g. à d.) ont écouté avec attention les anecdotes de la Grande-Duchesse. (photo: L'essentiel)

Une faute?

Mercredi, les élèves de l'École privée Sainte-Anne ont accueilli une invitée de marque. La Grande-Duchesse Maria Teresa est venue à la rencontre de ces jeunes femmes qui travailleront plus tard dans le domaine du commerce ou encore dans l'action sociale.

Présente dans la salle de conférence et sur l'estrade, Éloïse, Marigona et Célia ont écouté avec attention les diverses anecdotes de l'épouse du Grand-Duc sur son engagement dans sa fondation. La Grande-Duchesse a également évoqué le thème du microcrédit, une facilité bancaire qu'elle aimerait voir entrer en application aussi au Luxembourg.

«Dans les pays pauvres, en tout cas, le microcrédit est une bonne chose, atteste Marigona, 21 ans, en 13e Commerce et Gestion, il permet à beaucoup de femmes d'acquérir une indépendance financière». Célia, 19 ans, en 11e Technicien Commerce, voit en Maria Teresa un exemple. «C'est une femme au grand cœur qui est forte», ajoute Éloïse. De cette visite, Marigona gardera un bon souvenir. «Son discours nous donnera du courage pour l'avenir», conclut-elle.

Aude Forestier

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Grande Taxe le 24.01.2013 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    que ces fondations au grand coeur existent parce qu'elles permettent aux très grosses fortunes d'éviter un certain nombre d'impôts. Par ailleurs, ces fondations font rarement l'objet d'un contrôle ou d'un audit externe. Ceci n'enlève rien au mérite de Maria Teresa, une immigrée cubaine, qui représente bien la multiculture du Luxembourg.

Les derniers commentaires

  • Grande Taxe le 24.01.2013 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    que ces fondations au grand coeur existent parce qu'elles permettent aux très grosses fortunes d'éviter un certain nombre d'impôts. Par ailleurs, ces fondations font rarement l'objet d'un contrôle ou d'un audit externe. Ceci n'enlève rien au mérite de Maria Teresa, une immigrée cubaine, qui représente bien la multiculture du Luxembourg.