Mobilité au Luxembourg

01 mars 2020 18:12; Act: 02.03.2020 10:24 Print

La gratuité ravit déjà les usagers des transports

LUXEMBOURG - De nombreuses personnes profitaient déjà de la gratuité des transports publics, ce dimanche, dans les bus, les trains et le tram du Luxembourg.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Des animations étaient organisées dimanche dans la capitale, pour célébrer la gratuité des transports. Annoncée depuis des mois pour le 1er mars, elle a finalement débuté samedi, avec un jour d'avance. D'ailleurs, dans les bus, les machines à poinçonner les tickets avaient déjà disparu. Dominique, 32 ans, et Marci, 48, sont tous deux chauffeurs de bus, mais ce dimanche, ils étaient là en privé avec leur famille. «On a entendu qu'il y avait des cadeaux à gagner au terme du rallye», sourient-ils. Professionnellement, ils sont tous deux ravis de la gratuité. «Cela évitera du stress lors de la montée dans le bus quand les clients cherchent leur monnaie. Et c'est plus rassurant de ne pas transporter d'argent. En plus, ce sera plus simple à organiser pour nos employeurs».

La gratuité attire au-delà des frontières. Olga, 25 ans, a fait le chemin depuis la Flandre, avec ses amis, pour être à la place d'Armes, dimanche. «Un ami nous a dit que c'était un jour spécial pour le Luxembourg. On trouve cela super, vos transports nationaux gratuits! Il nous faudrait les mêmes en Belgique, pour donner aux gens les moyens de moins polluer». Joëlle, 62 ans, Philippe, 61 ans, leur fille Sophie, 33 ans, et leurs petits-enfants ont déjà deux tampons sur leur carte de rallye. Ils imaginent déjà toutes les balades en famille qu'ils pourront faire grâce aux transports gratuits.

Le public pouvait également participer à des visites guidées en transports multimodaux. Théo, ancien cheminot et guide au LCTO, prêche la bonne parole à son groupe. «Il faut savoir changer avec son temps, avance-t-il. Regardez, on a dû ôter plein de jolis arbres, avenue de la Liberté, pour le passage du tram, mais on en a replanté d'encore plus beaux! Je comprends que les gens soient irrités par les travaux, mais il faut s'imaginer le projet terminé. Et avec une population estimée à un million d'habitants au Luxembourg, dans quelques années, nous avons un grand défi à relever».

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Victot Hugo le 01.03.2020 19:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas moi... car en campagne... bus très mal desservi niveau horaires et infrastructures... donc je n’ai pas le choix... voiture ???? !!!

  • gil le 01.03.2020 18:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est sûr que avec le coronavirus c'est vraiment le bon moment pour profiter de transport en commun...!!!

  • MR le 01.03.2020 19:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu grand n'importe quoi, demain ceux qui prenait leurs voiture la semaine passée ne changeront pas leurs habitudes et continuront a prendre leurs voitures pour ce rendre au travail.

Les derniers commentaires

  • Fernand le 02.03.2020 17:41 Report dénoncer ce commentaire

    La gratuité est bien, mais il faut encore chasser l`esprit fonctionnaire de la tête des prestataires.

  • extraterrestres venus d ailleurs le 02.03.2020 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est un exemple à suivre par les pays du monde : un pas vers le paradisme , et un revenu d existence et de bien-être.....cependant, les trains sont sales , salis par les passagers , n y a t il pas des emplois à créer ou que des robots nettoient les trains tous les jours ? Le train de Pétange de 16h56 en retard va seulement arriver à Belval, il est 17h38. .....waooh

  • Paske le 02.03.2020 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    Une petite pensée pour nos 9 pensionnaires handicapés mentaux qui sont privés du transport Adapto pour tout le mois et donc de toutes leurs sorties de loisirs! Un grand merci à ces génies du Ministère des Transport qui ont considéré qu'ils étaient désormais aptes à prendre seul les transport gratuits comme le commun des mortels. Pour info, ils utilisaient ce service depuis plus de 5 ans. Nous devons recommencer toutes les formalités de demande qui ont déjà étés faites début 2019 en espérant que tout le monde aura de nouveau droit de bénéficier du service Adapto.

  • bido le 02.03.2020 14:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    d abord terminer les travaux dans toute la capitale puis mettre les transports gratuits plus logique non!!!!!

    • dulux le 02.03.2020 14:42 Report dénoncer ce commentaire

      pourquoi donc? Si les gens abandonnent la voiture il n'y aura pas de probleme. Je dirais, travaux et beaucoup en meme temps, transport gratuit et interdiction de la voiture. Ca c'est logique.

    • Dannn le 02.03.2020 15:40 Report dénoncer ce commentaire

      @dulux, une ville sans voitures, ça n'existe pas ailleurs dans le monde. Vous vivez dans quel siècle, vous ?

  • Mark le 02.03.2020 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    Garnich / Leudelange, c'est 1h25 avec deux bus et un peu de marche... 15 à 20 minutes (avec les bouchons) en voiture de mon garage à mon parking, pour 15 km pile poil...autrement dit, même en me payant, je garde ma voiture et mes habitudes.

    • dulux le 02.03.2020 14:43 Report dénoncer ce commentaire

      completement faux

    • John le 02.03.2020 15:06 Report dénoncer ce commentaire

      @dulux, et bien argumentez, ce sera déjà un peu plus intelligent.