Affaire Bommeleeër

14 février 2012 07:20; Act: 24.02.2013 17:40 Print

La justice grand-​​ducale ne savait pas pour le FBI

LUXEMBOURG - Des pièces à conviction ont été envoyées au FBI en 1986. Mais la justice ne l'a su que dix-sept ans plus tard!

storybild

Deux policiers sont soupçonnés d'avoir perpétré dix-huit attentats au Grand-Duché, entre 1974 et 1986. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

On comprend un peu mieux pourquoi la justice a mis aussi longtemps pour instruire l'affaire des poseurs de bombes au Luxembourg dans les années 80. La fameuse histoire du Bommeleeër a encore livré de nouveaux rebondissements lundi lors d'une entrevue entre le procureur général, Robert Biever, et les députés de la commission juridique.

À fond sur le dossier, le député libéral Claude Meisch avait préparé 53 questions à l'intention du magistrat. Seules quelques-unes portant exclusivement sur l'envoi de pièces à conviction au siège du FBI, à Quantico, en Virginie, ont été élucidées. Il est établi, aujourd'hui, que des pièces à conviction ont été transmises au FBI pour analyse en 1986. L'initiative avait été prise par le service de renseignements de l'État qui avait toutefois omis d'inventorier ou de photographier ces fameuses pièces.

De leur côté, les autorités judiciaires n'ont appris cet envoi de pièces que dix-sept ans plus tard, en 2003! Le Luxembourg a réclamé ces pièces à conviction en vain... Toujours est-il que les charges semblent suffisantes pour ouvrir un procès contre les deux anciens gendarmes impliqués. L'instruction est terminée et la Chambre criminelle a été saisie. Il ne reste désormais qu'à trouver une date pour le procès.

Patrick Théry

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • La blonde de sevice le 14.02.2012 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    Alors ce n'est pas le méchant KGB et Putin ???? je suis déçue ....

  • Luc le 14.02.2012 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    Memories of Murder ou un agent de police de campagne dépassé par les meutres en vient à faire contacter le FBI pour de l'aide; le FBI lui demande un numéro de fax... ce pauvre agent Sud-Coréen ne sait pas ce que c'est.

  • Alainmg° le 14.02.2012 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd'hui j' ai reçu une lettre du parquet du tribunal de Luxembourg m' indiquant que la violence et les faits d' un curé faite sur ma personne sont inacceptables mais sont precris depuis longtemps tant au niveau pénal que civil. L' affaire concernant la police terminera de la même façon. Ou est la JUSTICE.

Les derniers commentaires

  • Luc le 14.02.2012 15:08 Report dénoncer ce commentaire

    Memories of Murder ou un agent de police de campagne dépassé par les meutres en vient à faire contacter le FBI pour de l'aide; le FBI lui demande un numéro de fax... ce pauvre agent Sud-Coréen ne sait pas ce que c'est.

  • Alainmg° le 14.02.2012 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd'hui j' ai reçu une lettre du parquet du tribunal de Luxembourg m' indiquant que la violence et les faits d' un curé faite sur ma personne sont inacceptables mais sont precris depuis longtemps tant au niveau pénal que civil. L' affaire concernant la police terminera de la même façon. Ou est la JUSTICE.

  • pol le 14.02.2012 13:04 Report dénoncer ce commentaire

    Quel amateurisme de la part du service de renseignements de l'État, c'est à peine croyable - et totalement impardonnable !! On devrait dénicher les responsables et les sanctionner. Et une fois de plus, déjà à l'époque, on s'est mis à plat ventre devant une puissance étrangère.......

    • Fair-play le 15.02.2012 09:29 Report dénoncer ce commentaire

      de votre part de croire à l'amateurisme du service de renseignement. Vous ne mesurez pas l'arrogance démesurée de services de se savoir intouchables. A travers d'apparentes bévues légères, ils plombent le fonctionnement de la justice. Soyons clair: le SER a fait disparaître des preuves, renoncé à un suivi efficace et le chef du SER, le premier Ministre doit en assumer la responsabilité politique.

  • La blonde de sevice le 14.02.2012 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    Alors ce n'est pas le méchant KGB et Putin ???? je suis déçue ....

  • mimi le 14.02.2012 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    on ne saura jamais la vérité ou bien dan 50 ans, tout ça fait parti des coups montés par la CIA pour déstabiliser l'Europe ça s'est passé en même temps que tous les autres évènements en Belgique, en Italie etc.

    • Erato le 14.02.2012 12:03 Report dénoncer ce commentaire

      N'allez pas chercher la CIA ou le KGB ou le Mossad. Il s'agit bel et bien de Luxembourgeois, mais on ne veut pas nous dire qui!!