Au Luxembourg

20 décembre 2017 13:56; Act: 20.12.2017 17:44 Print

La location courte entre particuliers a la cote

LUXEMBOURG - Le Grand-Duché est le deuxième pays européen qui utilise le plus les sites ou applications d'hébergement entre particuliers, selon Eurostat.

storybild

La réservation en ligne d'un logement auprès d'un autre particulier est plus courante chez les 25-54 ans. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet

Au Luxembourg, plus d'une personne sur cinq (22%) a réservé au cours des douze derniers mois un logement via un site web ou une application collaborative, comme le bien connu Airbnb (*). Seul le Royaume-Uni devance le Luxembourg dans ce classement publié mercredi par Eurostat. Les Britanniques étaient en effet 34% à recourir à ce type de plateformes en ligne entre particuliers pour obtenir un hébergement.

Du côté de nos voisins, si la Belgique et l'Allemagne (19%) sont juste au-dessus de la moyenne européenne, la France semble moins séduite par ces offres d'hébergement en ligne (16%). L'hexagone est par contre largement en avance sur le Luxembourg pour l'utilisation des services de transport en ligne entre particuliers. En France, 12% de la population a eu recours à un site ou une application du style Blablacar, Uber, etc. au cours de l'année écoulée. Au Luxembourg, seuls 7% des résidents se sont laissé tenter par ces services.

(*): Dans la liste des sites et applications mentionnés par Eurostat figurent notamment Airbnb, Couchsurfing, Bed&Fed, Homeaway, Lovehomeswap, Huizenruil, Rooorama, Wimdu, Blablacar, UberPop, UberPool, Liftshare, ou encore Wundercar.

(jd/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Caïn le 20.12.2017 17:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ouais. mes amis faisaient ça aussi avant, je leur disais de faire attention jusqu'au jour où des "clients" ont ramené des puces de lit. Tous les soit-disant bénéfices (au black en plus!) ridicules -pour le temps investi- envolés.

  • Jean le 22.12.2017 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    Revenus non déclarés par les loueurs. Que fait l'Administration fiscale? Les hôtels sont bien imposés eux.

  • Léo Angelotti le 21.12.2017 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    A chacun d'assumer des choix!

Les derniers commentaires

  • Jean le 22.12.2017 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    Revenus non déclarés par les loueurs. Que fait l'Administration fiscale? Les hôtels sont bien imposés eux.

  • Gauvain Dutertre le 21.12.2017 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    C'est impressionant ce au'on peut trouver en matière d'offre.

  • Léo Angelotti le 21.12.2017 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    A chacun d'assumer des choix!

  • Miette le 20.12.2017 17:26 Report dénoncer ce commentaire

    Et ces gens, certains en tous cas, tout comme à Barcelone, dérangent tout le monde; les autres propriétaires subissent tous les inconvénients : tapage, désordre, ..... Et l'Etat ne trouve même pas bon de les taxer, je parle bien des "professionnels" (logements fictifs) ....... : 2 appartements sur 8, appartenant au même propriétaire, dans l'immeuble !

  • Caïn le 20.12.2017 17:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ouais. mes amis faisaient ça aussi avant, je leur disais de faire attention jusqu'au jour où des "clients" ont ramené des puces de lit. Tous les soit-disant bénéfices (au black en plus!) ridicules -pour le temps investi- envolés.