Au Luxembourg

21 mars 2018 16:46; Act: 21.03.2018 17:22 Print

La loi sur les tatouages votée à l’unanimité

LUXEMBOURG – Les députés ont tous voté, mercredi, à la Chambre, le projet de loi encadrant la pratique des tatouages et des piercings. Les professionnels devront être formés.

storybild

Jusqu'à présent, la pratique des tatouages et autres piercings n'était pas encadrée. (photo: AFP/Ander Gillenea)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le projet de loi sur les tatouages est passé comme une lettre à la poste. Le texte a été voté mercredi à l’unanimité à la Chambre, les 60 députés l’approuvant. Il fixe un cadre légal pour la pratique des tatouages, des piercings, des cutting (sortes de scarifications) et de branding (brûlures sur la peau). Jusqu’à présent, ces activités étaient pratiquées sans être encadrées. Il s'agit d'un véritable enjeu de société, puisqu'au Luxembourg, près d'un jeune sur deux possède au moins un tatouage, d'après un sondage effectué fin 2016.

Comme prévu, l’âge minimum pour se faire un tatouage ou un piercing a été fixé à 16 ans. Entre 16 et 18 ans, le mineur devra obtenir une autorisation parentale. Seul le perçage du lobe de l’oreille reste autorisé pour les mineurs de moins de 16 ans. Les pratiques du cutting et du branding sont totalement prohibées pour les mineurs.

De plus, les autorités ont fixé un cadre pour les tatoueurs et perceurs, qui devront suivre une formation de 21 heures, avant de pouvoir exercer. Le but est d’améliorer la sécurité et l’hygiène de leur activité. Certaines techniques bien particulières de perçage ne pourront plus être réalisées que par des professionnels de santé.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • moije le 21.03.2018 19:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un ado de 16 ans n'est pas encore assez mature pour choisir de de faire faire un tatouage.

  • glabre le 21.03.2018 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est une bonne chose que cet encadrement, les ratio c'est beau quand c'est bien fait. de même pour les piercing en tout genre. Trop de jeunes font n'importe quoi pour se démarquer et à l'âge de raison les regrets arrivent mais il est trop tard.

  • itk le 21.03.2018 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Laissez faire les gens ce qu’ils veulent ! Qui soit contre, pour peut importe tant que personne ne soit obliger de faire quoi que ce soit

Les derniers commentaires

  • Fantattoo le 22.03.2018 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Par définition le tatouage est un art. Qu'on l'encadre au niveau de l'hygiène et de la pédagogie je trouve cela génial. Mais j'éspère que le legislateur ne souhaite pas encadrer les tarifs... Selon les tatouages, le tatoueur peut passer plus ou moins de temps à la préparation de celui-ci.

  • fabilux le 22.03.2018 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    un tatouage n'est pas tellement anodin qu'on voudrait bien la croire . Combien de personnes essayent de les faire enlever devenu adultes ? les tatoueurs doivent être formés surtout point de vue hygiène cela est évident . C'est une bonne chose .

  • Gilbert Schwartz le 22.03.2018 07:39 Report dénoncer ce commentaire

    Seules les lois superflues sont votées à l'unanimité.

  • SoSa le 22.03.2018 06:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @itk...un bébé a qui l'on perce l'oreille à votre avis, c'est son choix? Si l'on encadre pas ce genre de pratique, c'est la porte ouverte... Une ado qui se fait percer le nombril parce que ses copines l'ont fait et lui demande de le faire... Ce n'est pas son choix non plus (indirectement) et je passe les infections etx

  • GordonGekko le 21.03.2018 22:42 Report dénoncer ce commentaire

    Les députés feraient mieux de s’occuper de leurs vies. Chacun fait ce qu’il veut de son corps, c’est le fondement de la Liberté. D’ailleurs, combien parmis ces législateurs ont un tatouage?