Au Luxembourg

21 février 2019 09:00; Act: 21.02.2019 10:09 Print

La maison de jeunes, c'est «une deuxième famille»

HESPERANGE - Avec leurs nombreuses activités, les maisons de jeunes sont très prisées pendant les vacances de carnaval.

storybild

Les jeunes ont accès à la maison d’Hesperange quand ils veulent. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Une sortie escape game, une visite au Trampoline Park… ne sont que quelques exemples des activités qui sont proposées par les 75 maisons de jeunes du pays pendant les vacances de carnaval.

«En dehors des vacances, le seul jour où nous pouvons organiser ce genre d'activités, c'est le samedi. Et encore, il y a la danse et le futsal. En avril, nous irons à Amsterdam», explique Pol Godinho, chargé de direction du Jugendtreff Hesper. Sur place, les adhérents sont encadrés par des éducateurs, mais les plus âgés sont aussi responsabilisés, en participant à l’organisation.

«Un lieu où on se sent à l'aise, en sécurité»

En 2018, environ 200 jeunes de 12 à 30 ans ont fréquenté le site à Hesperange. «C'est un lieu où on se sent à l'aise, en sécurité», explique Gabriel, 19 ans, un habitué des lieux. «Je suis venu il y a deux mois pour faire des photocopies et finalement je reviens souvent depuis. Il y a toutes sortes de personnes ici. C'est, avec l'ambiance, ce qui me plaît», abonde William, 20 ans.

Avec une carte de membre, les jeunes ont accès à la maison aussi souvent qu'ils le souhaitent. Ils peuvent jouer au billard, au flipper, à la console, faire de la musique, utiliser des ordinateurs, participer à des ateliers cuisine. «Nous sommes parfois comme une deuxième famille où les jeunes sont entre eux, mais ils peuvent aussi trouver du réconfort, du soutien», souligne Pol Godinho.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MS le 21.02.2019 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J' ai connu Pol lors d'un voyage, c'est une personne formidable consciencieux et responsable. Bon succes et beaucoup d'avenir. Bel example de soutien social!!

  • Angie le 21.02.2019 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à notre maison de jeunes d'Hesperange. Aillant vécu a Hesperange très longtemps, j'ai vu mon frère y aller tous les jours, pas toujours facile pour eux mais malgrè tout ils ont toujours été présent pour mon frère. Toujours au top et toujours là pour aider les jeunes, peu importe les problèmes. Merci, ne changez rien, vous êtes comme Pol le dit "une deuxième famille" pour ces jeunes. Parfois ils se confient plus facilement à vous, qu'à leur propre parents, tellement ils ont confiance en vous.

  • Il était une fois .. le 22.02.2019 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    Nous, on avait notre maison des jeunes auto-gérée. C'est là que j'ai appris à prendre des responsabilités. Aujourd'hui tout ça est géré par des associations.

Les derniers commentaires

  • Il était une fois .. le 22.02.2019 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    Nous, on avait notre maison des jeunes auto-gérée. C'est là que j'ai appris à prendre des responsabilités. Aujourd'hui tout ça est géré par des associations.

  • Terminator 2 le 21.02.2019 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Bofbof, ici on est considéré comme adulte à 40 ans.

  • Bofbof le 21.02.2019 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    Jusqu'à 30ans je trouve que c'est trop long pour accéder à ce genre de structure. Il faudrait fixer un âge limite : 18ans par exemple pour faire la séparation entre mineur et majeurs !

  • MS le 21.02.2019 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J' ai connu Pol lors d'un voyage, c'est une personne formidable consciencieux et responsable. Bon succes et beaucoup d'avenir. Bel example de soutien social!!

  • Angie le 21.02.2019 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à notre maison de jeunes d'Hesperange. Aillant vécu a Hesperange très longtemps, j'ai vu mon frère y aller tous les jours, pas toujours facile pour eux mais malgrè tout ils ont toujours été présent pour mon frère. Toujours au top et toujours là pour aider les jeunes, peu importe les problèmes. Merci, ne changez rien, vous êtes comme Pol le dit "une deuxième famille" pour ces jeunes. Parfois ils se confient plus facilement à vous, qu'à leur propre parents, tellement ils ont confiance en vous.