Contaminé au Luxembourg

25 mars 2020 15:06; Act: 25.03.2020 16:17 Print

«La maladie est différente d'un jour à l'autre»

LUXEMBOURG - Christophe et sa compagne, qui résident à Frisange, ont contracté le coronavirus. Rempli de courage, le couple passe aussi par des moments d'angoisse.

storybild

En plus de parties de baby-foot, Christophe et sa compagne applaudissent chaque soir à 20h les soignants.

Sur ce sujet
Une faute?

«Quand mon amie a appris qu'elle était atteinte lundi dernier, il y a eu des pleurs, ce furent des moments difficiles», confie Christophe Biraud, de Frisange. Lui et sa compagne ont tous les deux contracté le coronavirus. «Après son diagnostic, je n'étais pas surpris de l'avoir aussi. D'autant que j'avais déjà des symptômes».

Une fièvre qui flirte avec les 39 sans jamais les atteindre, et «un blocage au niveau respiratoire», le Français a eu les signes les plus évocateurs de la maladie. À la lumière des témoignages parus au fil des semaines, d'autres affections ont pris un tout autre sens... «Elle a perdu le goût et l'odorat dès le début, moi j'ai eu des maux de tête et des diarrhées. Tout était lié en fait».

Désormais confiné avec sa compagne, l'homme de 48 ans se dit «qu'il a de la chance dans son malheur. Nous ne sommes jamais mal en même temps, on peut donc se soutenir». Car la maladie, «comparable à une grosse grippe», évolue de manière bien aléatoire.

«Nous sommes très bien suivis au Luxembourg»

«C'est différent d'un jour à l'autre. Je peux être bien pendant 2 heures avant d'être complètement cassé les 5 heures suivantes», explique le responsable informatique, qui a tenu à continuer à travailler depuis la maison. «En cette période, les réseaux ont besoin d'être renforcés, alors je suis présent, mais à mon rythme...».

Testé au Luxembourg où il habite, Christophe se félicite de la rapidité du diagnostic, mais également du suivi médical. «Le médecin m'a appelé pour me dire que j'étais positif, puis il a pris des nouvelles deux jours après. Le ministère de la Santé nous a également contactés. Nous sommes très bien suivis au Luxembourg, même s'il n'y a pas grand-chose à faire».

En l'absence de traitement, Christophe et sa compagne n'ont d'autre choix que de patienter. «Sur le plan médical, c'est repos, paracétamol et boissons chaudes. Début avril, nous referons un point avec le médecin pour voir comment on se sent». L'angoisse d'éventuelles complications a été bien présente, surtout au début de la maladie. «Au début on a peur, mais c'est censé aller mieux... Je sais que j'ai une bonne étoile», positive Christophe.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bon courage a vous et merci le 25.03.2020 15:38 Report dénoncer ce commentaire

    Bon courage a vous deux. Et merci de votre témoignage! “ Christophe se félicite de la rapidité du diagnostic, mais également du suivi médical.” “ Le ministère de la Santé nous a également contactés. Nous sommes très bien suivis au Luxembourg“ ca devrait un peu calmer tous les haters si prompt a tjrs critiquer le Luxembourg quoi qu’il fasse!

  • Issssssss le 25.03.2020 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    Courage à eux! Heureusement qu'ils peuvent se soutenir...

  • zaza57 le 25.03.2020 15:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bon rétablissement..le positif aide aussi au rétablissement

Les derniers commentaires

  • dias le 26.03.2020 14:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon courage à vous deux ❤️❤️

  • Tousdesmythos le 26.03.2020 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    Pas sûr que l'article ait grand intérêt, certains semblent visiblement prêts à tout pour se mettre en scène ou en avant... pire que la téléréalité low-cost! Courage quand même?...

  • @Bon courage a vous et merci le 26.03.2020 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous rigolez, les rouspéteurs professionnels sont infatigables, et surtout ils n'ont que ça à faire. Rien ne les décourage.

  • Xavier le 26.03.2020 09:56 Report dénoncer ce commentaire

    Le gars qui s'est cru dans une téléréalité et raconte ses diahrrées. Ridicule...

    • Olivier le 26.03.2020 14:09 Report dénoncer ce commentaire

      Le confinement doit l'empêcher d'exister socialement donc il utilise tous les moyens qu'il peut... mais il le fait pour informer les gens. Il espère peut être une médaille ?

  • Sceptical le 26.03.2020 06:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La mise en scène du masque à gaz, les mines réjouies, des commentaires pour se mettre en avant....un peu de décence pour celles et ceux qui souffrent, pour les soignants. A quand un témoignage sur les vrais guerriers qui bossent avec les malades ou sur ceux qui sortent de réa?

    • Lecurieux le 26.03.2020 07:56 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne critiquerai personne, ni Christophe, ni les autres. Donner un peu d'espoir, c'est bien, alors courage à tous, aussi bien à la maison que ceux qui sont hospitalisés, ceux qui souffrent et ceux qui les soignent. alors.... masque à "gaz" ou pas .....

    • Choquant le 26.03.2020 09:24 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne peux qu'être d'accord avec vous Sceptical, je trouve cela choquant de se mettre en scène ainsi. C'est un manque de respect envers les gens en réanimation, ou qui se batte au quotidien pour sauver des vies et pour survivre.