Passeport luxembourgeois

03 décembre 2018 16:23; Act: 03.12.2018 16:38 Print

La nationalité intéresse aussi les non-​​résidents

LUXEMBOURG – Depuis la réforme de 2017, 590 personnes ayant un parent ou grand-parent luxembourgeois ont demandé la nationalité. La plupart vivent à l’étranger.

storybild

La dernière loi sur la nationalité est entrée en vigueur le 1er avril 2017. (photo: Editpress/Didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

La loi du 8 mars 2017 sur la nationalité luxembourgeoise a suscité l’intérêt de nombreuses personnes. Notamment l’article permettant de demander la nationalité via la procédure d’option, si un parent ou un grand-parent a possédé la nationalité. Au total, 590 personnes ont déposé un dossier entre la promulgation de la loi (1er avril 2017) et le 31 octobre 2018, selon les chiffres livrés lundi, par le ministre de la Justice, Félix Braz (Déi Gréng), en réponse à une question du député Marc Lies (CSV).

À noter que l’ensemble des demandes étudiées depuis le 1er avril 2017 ont obtenu une issue favorable. Parmi les 354 personnes ayant fondé leur demande sur leur parent luxembourgeois, seules 111 (soit 31%) résident actuellement au Grand-Duché, selon Félix Braz. Ce chiffre tombe même à 7,6% concernant les grands-parents, soit à peine plus que ceux qui fondent depuis 2009 leur demande sur l’existence d’un aïeul luxembourgeois encore vivant en 1900 (5%).

«Le législateur n’exige aucune condition de résidence sur le territoire du Grand-Duché de Luxembourg», explique le ministre. Cela vaut aussi bien pour la procédure d’option que pour celle de recouvrement de nationalité luxembourgeoise.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Trimi le 03.12.2018 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    En principe c'est pas mal mais c'est quoi le vrai l'interêt de donner un pasport à un Brésilien ou un Américain qui ne savent même pas ou le Luxembourg se trouve sur la planete?

  • ouvrier le 03.12.2018 18:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On vire les Luxembourgeois du Luxembourg ( ceux qui n ont pas les moyens d y rester ) et on donne la nationalité au gens qui vivent au delà des frontières ( je suppose les plus riches !?)

  • Amaury le 03.12.2018 18:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Laurent : je ne vois pas le problème. Le britannique vivant ici et se sentant mieux ici que dans son pays d’origine et ne souhaitait pas pour autant le Brexit. Ne mélangez pas les décisions politiques d’un pays avec l’individu. Les généralités ne sont jamais bonnes. Et pour « la langue » il y en a 3. Une des trois devrait normalement suffire.

Les derniers commentaires

  • CDE le 04.12.2018 15:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez avec votre pseudo-nationalisme. Je me rappel encore du temps où vos grands-parents étaient bien contente que les étrangers viennent ici travailler et faire progresser ce pays. Tellement contents qu’ils s’adaptaient et parlaient français aux nouveaux travailleurs venus. La constitution dit 3 langues officiel. Pour ce qui est de cette polémique autour des double nationalités et qui devrait en bénéficier, n’oubliez pas que les luxembourgeois de souche sont une minorité dans ce pays. On en parle pas ici, mais à l’étranger il existe des études qui le prouve. Sans italiens, portugais, français, etc etc ce pays serait « vide » et pauvre

  • Claire le 04.12.2018 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    La nationalité n'a rien à voir avec payer des impôts ou de participer à l'évolution d'un pays. La nationalité se définit comme une preuve légale de l'appartenance à un État. Le mot appartenance fait référence au fait d'appartenir à quelque chose. Un individu appartient à un groupe d'appartenance. En conséquence les gens habitant à l'étranger et ayant un aïeul luxembourgeois. ont bel et bien le droit d'obtenir la nationalité luxembourgeoise. Ils font partie de cette appartenance.

  • Marc E le 04.12.2018 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    Avec mes 3 enfants, en tant que non-résident nous avons obtenu la nationalité par hérédité car aussi bien du côté paternel que du côté maternel nous avons des ancêtres luxembourgeois. Nous avons fait ce choix par fierté des nos origines et par volonté avec une double nationalité de se sentir encore plus Européen. Moi et mes enfants n'avons pas obtenu le moindre avantage en devenant luxembourgeois que ne me donne déjà le statut de travailleur frontalier...

  • bingo le 04.12.2018 13:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Laurent - renseignez vous, il faut bien une maîtrise minimale de la langue luxembourgeoise pour avoir la nationalité. Et le test d’écoute était personnellement un supplice (interview d’un homme de 80 ans qui parlant de son ancien poste à la philarmonie... rien que ça !).

  • raisonvero le 04.12.2018 12:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mme Merkel à aussi fait une petite erreur; qu'i paye pour elle?