Enquête au Luxembourg

01 décembre 2020 19:34; Act: 02.12.2020 14:22 Print

La nationalité, premier facteur de discrimination

LUXEMBOURG - Selon une enquête menée par TNS Ilres, 20% des résidents ont déclaré avoir été victimes de discriminations au cours des trois dernières années.

storybild

46% des victimes de discriminations indiquent l'avoir été à cause de leur nationalité.

Sur ce sujet
Une faute?

Sur les 20% de résidents qui déclarent avoir été victimes de discriminations, 46% indiquent l'avoir été à cause de leur nationalité, 28% à cause de leur genre, 22% à cause de leurs compétences linguistiques, 22% à cause de leur physique et 19% à cause de leur âge, selon la quatrième édition de l’Observatoire des discriminations, réalisée par TNS Ilres pour le Centre d'égalité de traitement.

La moitié des victimes en ont parlé à leur entourage et un tiers a interpellé l'auteur de la discrimination. Plus d'un quart (27%) n'ont rien fait, estimant, pour 39% d'entre eux, que cela n'aurait rien changé. Seules 10% des victimes ont porté plainte.

57% des témoins ont aidé la victime

Cette discrimination laisse pourtant des traces: 79% souffrent encore de cette expérience: 35% indiquent être méfiants et se replient sur eux, un tiers a un sentiment de ne pas être apprécié et un tiers ressent de l'aigreur et de la frustration. Ils sont même 19% à avoir peur et 14% indiquent avoir perdu de l'argent.

Selon l'enquête, 27% des résidents ont déjà été témoins d'une discrimination: 57% ont aidé la personne visée et seulement 10% sont restés sans rien faire, alors qu’en 2015, seuls 14% disaient avoir aidé la victime et 40% estimaient n’avoir rien fait. «On constate donc une évolution positive de la volonté de soutenir les victimes et une baisse de l’acceptation d’actes discriminatoires», s'est félicité le Centre pour l'égalité de traitement.

Plus de racisme mais moins d'homophobie

Pour le panel interrogé, la discrimination la plus grave est d'empêcher une personne noire d'entrer en discothèque, devant ne pas accorder un voyage à un couple homosexuel, refuser de louer un appartement à une famille musulmane et le manque d'accès aux bâtiments pour les personnes handicapées. À noter que l'inégalité de salaires hommes/femmes vient après tout cela, 54% des personnes interrogées estimant qu'il ne s'agit pas d'une discrimination «très grave».

37% du panel estiment que les discriminations ont augmenté de manière générale, surtout sur la base de la race et de l'appartenance ethnique (44%) et de la religion (38%). Ils sont toutefois 43% à dire que les discriminations relatives à l'orientation sexuelle ont baissé.

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mez le 02.12.2020 12:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hors sujet, néanmoins ce que vous dites, est aussi valable malheureusement dans tout les pays et pas seulement au Luxembourg !

  • julie le 02.12.2020 00:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec 154 nationalités différentes au Luxembourg on ne peux pas les taxer de racistes j aimerais pouvoir en dire autant de certains autres pays

  • @bis le 02.12.2020 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas, vous n'aimez pas les luxembourgeois qui sont tous racistes.Moi, si un endroit ne me convient pas je n'y vais pas, je pars.Si vous aimez plus l'argent c'est votre problème.

Les derniers commentaires

  • Démocratic le 03.12.2020 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Primo, une bonne partie de la population ne parle pas luxembourgeois mais français ou allemand. Secundo, le français et l'allemand font partie de l'histoire du pays (la constitution et les lois sont en français par exemple). Il est grand temps d'accepter comme Luxembourgeois les citoyens qui parlent une de ces langues!

  • pot le 03.12.2020 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La 1er fois la fille de mon ex très bourgeoise fonctionnaire a pris le train Luxembourg Esch : elle était traumatisée ( tant d étrangers autour qui semblaient bizarre elle a dit !) elle n était jamais sortie de son cocoon maison, lycée athénée, petit ami , vacances de riche avion .. elle a pu découvrir le reste du monde du Luxembourg ( sous son kilo de maquillage pour tromper tout le monde dont le petit ami ) ..

  • sipo le 03.12.2020 12:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @@bis personne n a dit qu il n aimait pas les luxembourgeois mais plutôt que pas mal sont racistes . Certaines n ont jamais pris le train au Luxembourg de peur de se mélanger au bas peuple ( plein d étrangers)

  • sipo le 03.12.2020 11:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Notre équipe comprenait un médecin juif, une infirmière noire et un technicien respiratoire asiatique. Nous avons tous vu. Les symboles de haine sur son corps proclamaient ouvertement et fièrement ses opinions. Nous savions tous ce qu'il pensait de nous. La valeur qu'il accordait à nos vies. Et pourtant nous étions là, à faire de notre mieux pour lui donner les meilleures chances de survie» .. partout existe ce genre d individus malheureusement

  • TranspNetwork le 02.12.2020 16:33 Report dénoncer ce commentaire

    Je dirait la Fiscalité ... mais