Avec la police

09 décembre 2019 07:00; Act: 09.12.2019 12:21 Print

La nuit à Esch est-​​elle vraiment dangereuse?

ESCH-SUR-ALZETTE - Cliché ou vérité? Que se passe-t-il à Esch quand il fait nuit? «L’essentiel» a accompagné la police sur le terrain.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

À 22h vendredi, le travail commence pour Luca et Christoph. Pendant leur quart de nuit, les deux agents vont sillonner les rues d’Esch-sur-Alzette et des environs. «Huit heures ne suffisent pas pour contrôler chaque coin de rue», disent-ils. Du coup, ils se concentrent sur les points réputés chauds, comme le parc derrière la gare. Les trafiquants ne sont pas les seuls à aimer y traîner.

Parfois, la lumière est allumée dans une voiture. Avec un fessier à la vitre. Du sexe? «Cela arrive». Pas cette fois. «On est juste en train de parler, explique le couple. Au White, à Foetz, une bagarre de masse a éclaté. Au final, «seulement» trois personnes étaient impliquées. «Cela se produit souvent. Quelqu’un appelle et parle de bagarre de masse, pour que l'on arrive vite».

«Je me sens impuissant»

Les policiers sont rapides. Une femme appelle en pleurs, hystérique. Son mari la menace avec un couteau. Huit kilomètres plus loin et deux minutes plus tard, Luca et Christoph amènent l’homme à l’hôpital. Il tentait de se suicider. Dans le même temps, rue d’Audun, plusieurs personnes sont blessées au couteau. Ici, au Centre hospitalier Émile-Mayrisch, la violence domestique et urbaine se croisent. Trois hommes au visage ensanglanté doivent être recousus. La joue d’un homme est ouverte, ses dents brillent à travers la profonde coupure.

Christoph pousse un lit dans le couloir. Les policiers jouent parfois les infirmières. Deux heures plus tard, vers 3h30, les deux fonctionnaires sont aux prises avec 25 individus (personnes alcoolisées, blessées...) dans la salle d’attente. «Je me sens impuissant», explique Luca, qui monte la garde. «Nous devrions être dehors, c’est là que l’on a besoin de nous».

(L'essentiel/Franziska Jäger)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jempi le 09.12.2019 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les autorités faisaient autant de zèle à éradiquer les dealers qu’ils n’en font pour éradiquer les trottinettes installées illégalement ou traquer les mauvais payeurs de parc-mètres, Luxembourg et Esch iraient beaucoup mieux. Les gens qui viennent au Luxembourg pour vendre de la drogue n’ont rien à faire chez nous, d’où qu’ils viennent.

  • Christian le 09.12.2019 07:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grand respect pour nos forces de l’ordre! Hommage aux hommes et femmes qui défendent notre nation au péril de leur vie! JeSuisPoliceGrandDucale!

  • Pascal le 09.12.2019 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    Esch est dangereuse, je me suis fait tabasser pendant les élections parce que j'ai osé faire une remarque à des gens qui étaient en train de casser les tableaux électoraux...je n'ose plus sortir le soir

Les derniers commentaires

  • Citoyen 57 le 10.12.2019 18:08 Report dénoncer ce commentaire

    Les forces de l'ordre luxembourgeoises ou françaises n ont qu à se poster en controle à l extreme frontiere à AUDUN de nuit de 00h00 à 06hoo.Résultats assurés.Ah mais oui çà c était avant avec les vrais douaniers et gendarmes qui travaillaient!

  • Sam Enerve le 10.12.2019 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    Esch s/Alzette ? à fuir, de jour comme de nuit.

  • luxo le 10.12.2019 02:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Esch ou Luxembourg ville c’est hélas la même chose maintenant.

  • Eschois le 09.12.2019 19:00 Report dénoncer ce commentaire

    Je connais beaucoup de personnes qui se sont faites agresser à Esch, peu importe l'heure. Il faut prendre des précautions.

  • Street Rat le 09.12.2019 17:59 Report dénoncer ce commentaire

    Quelqu'un essaye de tirer le prix de l'immobilier vers le bas à Esch avec des fake commentaires dans les médias histoire de faire des bonnes affaires !!!