Au Luxembourg

26 mars 2019 07:00; Act: 26.03.2019 09:43 Print

La police a tout un arsenal pour maintenir l'ordre

LUXEMBOURG - Toute proportion gardée avec le débat sur les LBD en France, la police luxembourgeoise dispose également d'armes à air comprimé face aux débordements.

storybild

Pour maintenir l'ordre, la police du pays peut «avoir recours à des armes à air comprimé, à l'aérosol au poivre, au gaz lacrymogène, à l'arroseuse, à des véhicules blindés, à des chevaux...». (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Le LBD, pour lanceur de balles de défense, vous en avez forcément entendu parler. Cet équipement de la police française, destiné à accompagner les opérations de maintien de l'ordre, s'est fait un nom depuis le début des manifestations des gilets jaunes dans l'hexagone. Un nom intimement lié à la polémique puisque le LBD, utilisé près de 10 000 fois en quatre mois, est jugé responsable de nombreuses blessures graves sur des manifestants.

Au Luxembourg, la police dispose également d'armes «à air comprimé» et «non létales». Difficile de savoir s'il s'agit des mêmes LBD et même quel genre de projectiles sont envoyés. Reste que ces équipements existent mais sont rarement utilisés, «pour ne pas dire jamais utilisé», glisse une source à L'essentiel. Difficile en effet de comparer les débordements, notamment à Paris, avec tout mouvement au Grand-Duché.

«L'usage de l'arme à feu individuelle est autorisée dans le cas d'une légitime défense»

Pour maintenir l'ordre, la police du pays peut également «avoir recours à l'aérosol au poivre, au gaz lacrymogène, à l'arroseuse, à des véhicules blindés, à des chevaux...», détaille un porte-parole: «Ces moyens spéciaux ne sont pas déployés de manière arbitraire, leur recours est strictement réglementé». Ces moyens d'action s'accompagnent d'un «équipement individuel de base» propre au maintien de l'ordre, comprenant notamment «un masque à gaz, un bouclier et une matraque longue».

Il y a quelques jours, les forces de l'ordre ont été mêlées à une rixe entre des supporters de football à Ettelbruck, mais globalement les manifestations se déroulent sans affrontements. Néanmoins, «l'usage de l'arme à feu individuelle est autorisée dans le cas d'une légitime défense», rappellent les forces de l'ordre.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mesde le 26.03.2019 08:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Maintenir quel ordre ?!

  • Soleil le 26.03.2019 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand on gère bien ses sujets, on est déjà moins enclin à subir des débordements, aucune référence à mon pays d’origine, la France.....

  • Lulux le 26.03.2019 18:15 Report dénoncer ce commentaire

    Le discours "officiel" me dérange. 1- " Difficile de savoir s'il s'agit des mêmes LBD et même quel genre de projectiles sont envoyés". Peut-on se contenter de cette explication ? Pourquoi n'y a t il autant de secret de la part des autorités ? On est pas en Corée du Nord quand même... 2- «l'usage de l'arme à feu individuelle est autorisée dans le cas d'une légitime défense». La encore, c'est la version officielle des autorités. Qu'en est il de l'automobiliste qui a été tué a Bonnevoie par un policier ? Ce policier a été finalement inculpé pour homicide il y a quelques semaines...

Les derniers commentaires

  • Lulux le 26.03.2019 18:15 Report dénoncer ce commentaire

    Le discours "officiel" me dérange. 1- " Difficile de savoir s'il s'agit des mêmes LBD et même quel genre de projectiles sont envoyés". Peut-on se contenter de cette explication ? Pourquoi n'y a t il autant de secret de la part des autorités ? On est pas en Corée du Nord quand même... 2- «l'usage de l'arme à feu individuelle est autorisée dans le cas d'une légitime défense». La encore, c'est la version officielle des autorités. Qu'en est il de l'automobiliste qui a été tué a Bonnevoie par un policier ? Ce policier a été finalement inculpé pour homicide il y a quelques semaines...

  • Unicorn le 26.03.2019 16:55 Report dénoncer ce commentaire

    Incroyable, la dérive des mentalités dans notre pays, le Gouvernement qui commence de plus en plus à craindre sa population, à ériger des clôtures autour de ses établissements, à se faire protéger par des agents de sécurité, pour quelqu'un comme moi, qui a vécu les années 80-90, même la guerre froide des années 70, c'était moins répressif, c'est une dystopie qui se réalise.

  • Soleil le 26.03.2019 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand on gère bien ses sujets, on est déjà moins enclin à subir des débordements, aucune référence à mon pays d’origine, la France.....

  • Angelo51 le 26.03.2019 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'arme absolue pour que l'ordre règne au Luxembourg c'est l'assistanat généralisé garant de la paix sociale payée au prix fort.

  • Seppchen le 26.03.2019 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    Mais le très débattu LBD 40 est une "arme non létale"(suisse) à cartouche pyrotechnique , et non à air comprimé comme certaines produits de la FN(belge).