Contrôles au Luxembourg

08 juillet 2020 08:00; Act: 08.07.2020 10:05 Print

La police vise «les endroits connus de la vie nocturne»

LUXEMBOURG - Le non-respect des mesures sanitaires par certains fêtards amène la police à sévir. Une nouvelle mesure pour «responsabiliser les clients des bars» est à l'étude.

storybild

La police effectue des contrôles dans les endroits très fréquentés en soirée. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans la nuit de samedi à dimanche, la police était appelée à Strassen pour mettre un terme à une fête «sauvage» organisée en pleine nature et sans le moindre respect des gestes barrières et mesures sanitaires nécessaires, alors que l'épidémie de Covid-19 est toujours bien présente. Un exemple parmi d'autres d'une série de rassemblements qui ont choqué une partie de la population. Des voix s'élèvent pour réclamer des sanctions plus fortes.

«La police réagit évidemment aux appels de la population», explique son porte-parole à L'essentiel. Mais comment procéder lorsque personne ne compose le 113 pour dénoncer un potentiel «cluster»? La police l'assure, elle procède également à des rondes afin d’identifier une éventuelle manifestation festive incontrôlée. «Les contrôles ont d'abord lieu aux endroits connus de la vie nocturne. Ces opérations font partie des patrouilles de prévention et les agents peuvent donc constater eux-mêmes une telle situation».

Les clients debout un verre à la main sanctionnés?

Des contrôles qui ont vocation à se renforcer dans les jours à venir, a assuré le ministère de la Sécurité intérieure. Avec des sanctions à la clé en cas d'infraction. La loi prévoit en effet des amendes de 25 à 500 euros pour les contrevenants, avec la possibilité pour les agents de police de donner un avertissement taxé de 145 euros.

Dans un registre similaire, les députés travaillent sur la possibilité d'infliger directement une sanction aux clients récalcitrants des bars, afin que le gérant ne soit pas le seul responsable des mauvais comportements. «Concrètement, un client qui se trouve debout, un verre à la main, pourrait se voir sanctionner. Cette obligation devrait se rajouter aux règles existantes qui continuent à s’appliquer au secteur de la restauration», illustre la Chambre des députés.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • PaD le 08.07.2020 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En Corée du Nord ils seraient peut-être pendus en place publique donc qu’ils y aillent. Je sors de l’hôpital et ai vu le vent de panique qui se réinstallait à cause de l’afflux prévisible de Covid-19, et je pense qu’il faut sévir extrêmement sévèrement sur les gens qui ne respectent pas les quelques pauvres règles qu’on demande à leur petit cerveau d’oiseau de respecter. Quand ils tueront indirectement leur grands parents ils crieront au scandale d’un gouvernement incompétent ? Non, juste au scandale de leur propre bêtise, égoïsme et incapacité à se controlé. Qu’on augmente drastiquement les amendes, on oublie les 145 euros qu’on les mette à 500 euros la première 2500 la seconde etc on rigolera moins et on y réfléchira à deux fois avant de se foutre des règles et du sort des autres.

  • Peace & Love le 08.07.2020 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    C'est peut-être la bonne occasion d'apprendre à lire un livre ; si on continue à ne pas faire attention, on sera confinés sous peu..

  • kitty le 08.07.2020 10:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vous n'en avez rien à faire de la santé ou de la vie des autres, quel égoïsme... pour vous le seul point c'est de pouvoir faire la fête. J'espère pour vous que personne de votre famille l'attrape.

Les derniers commentaires

  • Rolande Cim le 08.07.2020 23:15 Report dénoncer ce commentaire

    les cafés, c'est terrible, il faudrait les fermer, à Mondorf les Bains face à la vieille douane, les serveuses servent sans masque ou le mettent sous le menton, à minuit 30 il y avait encore des clients à l'intérieur sans masque debout, comment arrêter ce virus dans ces conditions ? c'est impossible! en plus plusieurs clients sont saoul, comment leur faire prendre des responsabilités dans cet état.

  • J'attends toujours le 08.07.2020 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle histoire

  • Tome le 08.07.2020 19:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut tracer les gsm sans app pour vérifier les contacts. C est possible.

    • @Tome le 09.07.2020 06:18 Report dénoncer ce commentaire

      ben laisser vous tracer mais laissez les autres vivre

  • qui le 08.07.2020 16:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour les malades covid 19 La façon dont ils vous annoncent l’interdiction de sortir sous peine de poursuite pénale est tout simplement odieuse . Vous êtes du jour (soignant) au lendemain (malade ) l ennemi.

  • migrant le 08.07.2020 16:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @pralin . je fesais juste un constat sur les denonciation dans le pays c tout