Jean Asselborn

30 octobre 2020 12:13; Act: 30.10.2020 12:26 Print

«La politique d'accueil fait partie de notre ADN»

LUXEMBOURG – Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères, estime que la population soutient toujours son politique sur l’accueil de réfugiés.

storybild

Jean Asselborn accueille régulièrement des migrants, comme ici au Findel en octobre. (photo: SIP)

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que la montée des populismes concerne de nombreux pays européens, qui refuse d’accueillir des migrants, le Luxembourg semble résister, avec une politique diamétralement opposée. Des migrants de Syrie, d’Afghanistan ou encore d’Érythrée arrivent régulièrement, en fonction d’accords trouvés avec des pays européens partenaires.

Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères, ne croit pas que la politique d’accueil soit rejetée par la population à court ou moyen terme. «Je reste convaincu que l’ADN européen des Luxembourgeois et notre passé migratoire amortissent ce scénario», dit-il à L’essentiel. Il rappelle que «l’accueil et l’intégration relèvent d’un effort commun» et que le Luxembourg «a fait preuve d’une hospitalité remarquable ces dernières années».

«Une nouvelle opportunité» pour l'UE

Le ministre, en poste depuis 2004, critique vertement les populistes, comme il a l’habitude de le faire: «L’Europe ne peut pas être une boîte à bonbons dont on peut se servir infiniment. L'Europe a besoin de la solidarité, des valeurs européennes et de la confiance mutuelle. Les populistes méprisent ces trois piliers, tout en criant à l’injustice lorsqu’ils sont priés de partager le fardeau de la migration ou lorsqu’on injecte un élément d’État de droit dans le budget européen». Dans le passé, il a égratigné à plusieurs reprises la Hongrie et la Pologne.

Selon Jean Asselborn, l’UE est «sous pression, et doit faire ses preuves, notamment en temps de crise: le paquet dédié au redressement post-Covid en est l’illustration parfaite». Il reconnaît que l’institution a échoué à monter une politique commune au moment de la crise des migrants en 2015, tout en affirmant que le Pacte sur la migration de la Commission «présente une nouvelle opportunité». Le ministre n’a pas l’impression d’être le dernier rempart d’une UE: «Le Luxembourg n’est heureusement ni le dernier, ni le seul État membre à partager une vision d’une UE régie par le droit».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • gigi le 30.10.2020 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L histoire prouvera que la Pologne et la Hongrie ont eu raison de n accepter aucun migrant pour nous européen de l Ouest il est déjà trop tard !

  • Pascal le 30.10.2020 14:52 Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Asselborn, êtes-vous au courant de l’actualité française? Je ne crois pas que vous représentez la population Luxembourgeoise. Essayez s.v.p. un referendum sur la question migratoire ...

  • ni pour ni contre le 30.10.2020 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    La France aussi est depuis de nombreuses années un pays solidaire et depuis quelques temps on voit le résultât , encore hier . Meur Asselborn attention au retour de manivelle le Luxembourg n'est pas à l'abri comme malheureusement vous semblez le croire et si cela arrive vous serez le 1er responsable .

Les derniers commentaires

  • Vindulux le 31.10.2020 17:36 Report dénoncer ce commentaire

    Nous avons tous, ou presque, hérités d'une ou plusieurs maisons, fermes et terrains, des parents. De nombreuses personnes vivent seule ou à deux, dans de grandes et luxueuses avec de nombreuses pièces inoccupées. Nous sommes un pays d'accueil et avec la richesse du pays , nous pouvons accueillir plusieurs milliers de migrants chaque années.Nous sommes l'un des pays les plus riches au monde. Si nous refusons de les accueillir alors qui peut le faire? Bravo à ce ministre qui défend nos traditions malgré une minorité de nationalistes, qui souvent sont eux aussi des enfants de migrants.

  • doux réveur le 31.10.2020 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    faites une votation comme les suisses sur le sujet résultat garanti

  • Unicorn le 30.10.2020 23:42 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas confondre l'immigration italienne et portugaise avec l'immigration de pays en guerre. Les uns sont venu pour production, les autres viennent pour la réparation.

    • écolo le 31.10.2020 17:42 Report dénoncer ce commentaire

      Il ne faut pas oublier l'immigration des pays que nous avons appauvri et tous ceux qui meurent de faim à cause de nos habitudes de consommation.

  • Ahah le 30.10.2020 22:17 Report dénoncer ce commentaire

    " 9 hommes et 3 femmes sur la photo dont 2 voilées...Combien d'ici un an et combien voilées?

  • Incroyable le 30.10.2020 21:34 Report dénoncer ce commentaire

    Avoir un tel discours immédiatement après ce qui vient de se passer encore une fois en France est un manque flagrant de diplomatie vis à vis de la population de notre pays. Il n'a pour conséquence que d'exacerber la tension déjà palpable dans notre pays.