Bisbilles diplomatiques

27 février 2017 15:35; Act: 27.02.2017 16:35 Print

La Pologne répond aux critiques d'Asselborn

LUXEMBOURG/VARSOVIE - L'ambassadeur polonais au Luxembourg a accusé le ministre des Affaires étrangères de véhiculer des stéréotypes sur son pays.

storybild

Jean Asselborn, après s'être attiré les foudres de la Hongrie, est dans le viseur de la Pologne. (photo: AFP/Emmanuel Dunand)

op Däitsch
Sur ce sujet

Les critiques de Jean Asselborn n'ont pas tardé à faire réagir la Pologne. L'ambassade de Pologne au Luxembourg a envoyé un communiqué lundi midi, dénonçant les déclarations du ministre luxembourgeois des Affaires étrangères à l'encontre de Varsovie. «M. Asselborn duplique les stéréotypes superficiels sur la situation en Pologne», dénonce l'ambassadeur, Piotr Wojtczak, qui évoque «des opinions créées sur commande politique».

M. Wojtczak estime que Jean Asselborn ne fait «aucun effort d'analyse approfondie» dans ses critiques, en utilisant «des généralités et des attaques injurieuses», concernant notamment le système judiciaire. «Les changements dans ce domaine ont pour intention la liquidation des pathologies accumulées au cours des dernières années», défend l'ambassadeur. La réforme respecte le droit européen, selon lui. Il reproche aux personnes ayant récemment critiqué la politique de la Pologne, dont Asselborn, une «violation flagrante des principes d'objectivisme, du respect de souveraineté, de la subsidiarité et de l'identité nationale», ayant pour but de stigmatiser un État.

Dans une interview au Tagesspiegel, un média allemand, Jean Asselborn avait dénoncé la politique menée par la Pologne. Selon lui, Varsovie veut créer un «ordre social ultraconservateur», fondé sur le sentiment national. Actuellement, le pays ne remplirait plus les critères pour intégrer l'Union européenne, toujours selon le Luxembourgeois. Il reproche notamment des atteintes à l'état de droit. Les autorités de Varsovie sont régulièrement sous le feu des critiques en Europe depuis le retour au pouvoir du parti ultraconservateur Droit et justice (PiS) en novembre 2015. Ses partenaires lui reprochent des entraves à la liberté de la presse, la remise en cause d'acquis sociaux ou encore la mise au pas du système judiciaire.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Deloin le 27.02.2017 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    Il me rappelle Edith Cresson ce M. Asselborn. MAis tant mieux pour la Pologne, comme le disait Ingrid de Tournez Ménages, des fois, il faut savoir perdre... Parce que l'UE, ce n'est plus ce que les fondateurs ont construit.

  • Minettsdapp le 27.02.2017 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est temps de faire le ménage dans l'UE et de cŕéer une nouvelle Union avec un noyau solide avec les pays fondateurs.

  • Lise Geneviève le 27.02.2017 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on avait demandé le peuple au lieu de gouverner au dessus des têtes de tout le monde... peut-être alors la Pologne n'aurait pas fait si vite partie de l' UE. Si on avait écouté le message du peuple qui avait refusé a 43 % (et c'est beaucoup) CETTE constitution de l'UE.. au lieu de jouer aux bornés .. alors peut être l UE ne serait pas la ou elle est maintenant. Les politiciens mettent en péril une grande cause par leur incompétence d'écouter les gens. C'est très grave.

Les derniers commentaires

  • Le Polak le 28.02.2017 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    Baf, tant mieux pour la Pologne. L'union est devenue la merde. Un bateau qui noie. Nous, les polonais sommes deja fatigues de servire comme le marche et source de cheap labor force pour les pays de l'Ouest. Les hypocrites...

    • 6 m² le 28.02.2017 15:04 Report dénoncer ce commentaire

      Selon plusieurs économistes allemands, l'Europe fait face à un risque de bulle immobilière. Le Luxembourg, où les prix ont augmenté, est concerné.

    • boomerang kids le 28.02.2017 15:10 Report dénoncer ce commentaire

      Adultes et actifs mais de retour chez leurs parents. Pour de nombreux Luxembourgeois, la fin des études est souvent synonyme de retour chez les parents. Ils font partie de ce qu'on appelle les «boomerang kids».

  • Un fan d'asselborn le 28.02.2017 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis ravie des commentaires ici, j’espère ne pas pleurer après....

    • Crimée est russe le 28.02.2017 11:06 Report dénoncer ce commentaire

      Oh, zut alors !

  • Daniel le 28.02.2017 09:23 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis rarement d'accord avec M. Asselborn mais là je le soutiens à 100%. Il a raison de dénoncer le déficit démocratique grandissant, on a fait assez de "Realpolitik" et ça nous donne Erdogan, Putin, Trump, Orban etc. l'UE a été dure avec le classes populaires, mais ses valeurs de paix et démocratie sont toujours vivantes. Il ne faut pas se tromper de colère.

  • Henck le 28.02.2017 07:48 Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Asselborn a tout mon soutien

  • Lise Geneviève le 27.02.2017 20:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on avait demandé le peuple au lieu de gouverner au dessus des têtes de tout le monde... peut-être alors la Pologne n'aurait pas fait si vite partie de l' UE. Si on avait écouté le message du peuple qui avait refusé a 43 % (et c'est beaucoup) CETTE constitution de l'UE.. au lieu de jouer aux bornés .. alors peut être l UE ne serait pas la ou elle est maintenant. Les politiciens mettent en péril une grande cause par leur incompétence d'écouter les gens. C'est très grave.

    • Hein ??? le 28.02.2017 00:30 Report dénoncer ce commentaire

      Euh, vous savez que la question d'adhésion à l'UE a été soumis au peuple par referendum le 7 Juin 2003 et que 77% avaient voté en faveur.

    • @Lise Geneviève le 28.02.2017 07:27 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement! On a élargi beaucoup trop vite cette union européenne! Il y a juste des intérêts économiques qui ont joué un rôle là!!!!

    • LiNh le 28.02.2017 07:42 Report dénoncer ce commentaire

      Quels étaient les pour et contre à ce moment là? En ayant une parfaite connaissance du dossier, c'est mieux pour donner son opinion car plus juste. Ce n'était pas le cas pour la majorité des gens, moi compris ! Et ce n'est pas le cas dans beaucoup de cas (ex. les accords CETA) J'imagine que le principal argument pour rejeter le Pologne fût son écomomie faible loin des standards des autres des autres pays membres. Il aurait fallu donc écouter uniquement cet argument ? Pas à mon sens.