Au Luxembourg

31 août 2017 16:10; Act: 31.08.2017 17:42 Print

La première école de vélo du pays a ouvert

DIFFERDANGE - La commune de Differdange, dans le sud, vient de se doter d'une école de vélo, ouverte aux enfants mais aussi aux adultes.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Une salle de classe pour la théorie, une autre avec un atelier de réparation des bicyclettes, des pistes pour pratiquer et un parcours pour apprendre à bien garder son équilibre sur le vélo. Differdange a inauguré ce jeudi sa Vëlosschoul, près de l'hôtel de ville de la commune. «C'est la première école de vélo au Luxembourg», se réjouit le bourgmestre Déi Gréng de Differdange, Roberto Traversini.

L'école disposera d'un programme pour les scolaires, mais est ouverte sept jours sur sept à tous ceux qui désirent apprendre à pratiquer le vélo. Des bicyclettes sont disponibles pour ceux qui n'en possèdent pas. Il sera en outre possible d'y apprendre à réparer soi-même son vélo.

Le site a également une vocation sociale. «Des personnes vont y recevoir une formation de mécanicien pour cycles. C'est un domaine dans lequel il y a une grande demande», précise Roberto Traversini. Qui précise que «le CIGL (Centre d'initiative et de gestion local) a fait tout le travail. La commune a payé le matériel pour 125 000 euros».

(JW/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Philippe le 31.08.2017 17:29 Report dénoncer ce commentaire

    Pas trop fan de cette idée, surtout pour les enfants. Encore une chose dont les parents devraient s'occuper et qui est déléguée. On ne prend plus assez de temps avec nos enfants...

  • Super le 31.08.2017 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    Oui aux adultes c'est bien aussi. On leur apprend à ne pas rentrer dans les piétons en ayant une conduite adaptée dans les parcs.On leur apprend la priorité à droite et à ne pas griller les feux rouges...

  • Guddesou le 31.08.2017 18:48 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien d'avoir une école de vélo. Maintenant faut juste se bouger pour créer des axes cyclables sécurisés dignes de ce nom. Moi perso, je ne laisserai jamais mon enfant faire du vélo dans les rues de Differdange, ni dans d'autres villes d'ailleurs. On restera dans les bois à faire du vtt tant que nos politiciens n'auront pas compris que les cyclistes risquent leur vie sur les routes à l'heure actuelle.

Les derniers commentaires

  • ladeux le 01.09.2017 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas la première école du pays car au limpesrberg il y a également une école de vélo

  • insécurité le 31.08.2017 23:08 Report dénoncer ce commentaire

    Cours no 1: Les trottoirs sont pour les piétons. La rue est pour les cyclistes. Vu le nombre de cyclistes adultes que l'on croise sur les trottoirs à Luxembourg ville, on finirait par douter...

  • mort de rire le 31.08.2017 22:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qu'on leur apprenne à ne pas rouler sur les trottoirs et à prendre des sens interdit

  • fifty le 31.08.2017 20:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @super bien sûr que j'en croise des cyclistes dans les parcs. mais tant que cyclistes et piétons seront obligés de se partager un chemin de 3m de largeur les pietons se feront frôler et les cyclistes seront obligés de slalomer. c'est un problème d'infrastructure mise à disposition. Sur les routes les cyclistes gênent car trop lents, sur les pistes ciclables ils derangent car trop rapides. pour ce qui est des feux rouges en ville,tout à fait d'accord avec vous. mais les piétons sont les pires de tous en la matière.

  • Guddesou le 31.08.2017 18:48 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien d'avoir une école de vélo. Maintenant faut juste se bouger pour créer des axes cyclables sécurisés dignes de ce nom. Moi perso, je ne laisserai jamais mon enfant faire du vélo dans les rues de Differdange, ni dans d'autres villes d'ailleurs. On restera dans les bois à faire du vtt tant que nos politiciens n'auront pas compris que les cyclistes risquent leur vie sur les routes à l'heure actuelle.