Utilisation d'Internet

24 mai 2018 13:30; Act: 24.05.2018 14:10 Print

La protection des données inquiète les résidents

LUXEMBOURG – Les derniers scandales sur la protection de la vie privée ont modifié l’utilisation des réseaux sociaux par les résidents, selon un sondage TNS-Ilres.

storybild

Facebook et son patron Mark Zuckerberg sont sous le feu des critiques depuis l'affaire Cambridge Analytica. Les utilisateurs sont désormais plus méfiants. (photo: AFP/Ludovic Marin)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

L’affaire Cambridge Analytica a laissé des traces au Luxembourg. Désormais, 70% des résidents du pays se déclarent préoccupés par l’éventualité d’une utilisation abusive de leurs données personnelles, d’après un sondage TNS-Ilres réalisé après le scandale lié à l’utilisation des données des utilisateurs de Facebook par une société travaillant pour la campagne de Donald Trump.

Depuis la révélation des méthodes de Cambridge Analytica, presque la moitié des résidents (47%) ont modifié leurs habitudes concernant la fourniture de données personnelles en ligne, selon le sondage. Il s’agit par exemple de renseigner moins d’informations ou de se déconnecter d’un site lorsque l’on ne l’utilise plus. Un quart des sondés envisage une méthode plus radicale, supprimer un ou plusieurs comptes sur les réseaux sociaux!

L’étude montre que les 16-24 ans «sont les moins préoccupés par ce sujet» de la protection des données personnelles. Cette tranche d’âge est également celle qui a le moins modifié ses habitudes depuis l’éclatement de l’affaire Cambridge Analytica.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marco di Marco le 24.05.2018 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    Cambridge Analytica a été la dernière goutte d'eau qui a fait débordé le vase... Plus que marre des excuses à l'américaine (pub stunt!) de Zuckerberg... J'ai demandé mes archives facebook et j'ai été stupéfait... J'ai effacé puis supprimé facebook, messenger, instagram et whatsapp. Autant dire que c'est un choix radical qui est plutôt compliqué. Mais j'en ai plus que marre que mes données soient des marchandises. Ces services, certes gratuits, ne sont pas essentiels. Allez hop, du balais.

  • De Mann vu menger Fra le 24.05.2018 16:56 Report dénoncer ce commentaire

    "Social" network se prétend social. Je ne suis pas social en communiquant avec des inconnus. Je suis social en communiquant verbalement av ec des personnes en face de moi. Jamais fait usage de ce fléau, qui n´est vraiment ni utile ni nécessaire.

  • Illogicum cretinicum le 24.05.2018 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve ridicule d'étaler toute sa vie sur Facebook et puis de prétendre une totale confidentialité. C'est comme critiquer les chasseurs tout en mangeant une entrecôte.. Soyez crédibles en ayant le comportement qui va avec vos idées.

Les derniers commentaires

  • Nomi le 25.05.2018 10:58 Report dénoncer ce commentaire

    On doit pouvoir faire des photos de n'importe qui et de n'importe quoi lorsqu'on est dans la zone publique. Qu'on interdise leur publication sans masquer les personnes serait normal !

  • vinzz le 24.05.2018 22:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hoo!!vous êtes inquiet mais c'est bcp trop tard mesdames et messieurs,inquiéter vs plutôt de votre famille et surtout vos enfants!!!

  • Knopchen le 24.05.2018 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Grâce big datas, la Chine ‘score’ sa population. Depuis le 1er mai 2018, des millions de personnes ont perdu l’accès à des services comme le chemin de fer ou l’avion car leur ‘score’ est sous le seuil accepté par les autorités Ce n’est pas de la science fiction, c’est une réalité depuis le 1er mai, des articles en donnent les détails.

  • Anonyme le 24.05.2018 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans facebook et WA impossible d être connectée avec mes amis à distance..."worldwide"...

    • Qwant le 24.05.2018 19:54 Report dénoncer ce commentaire

      @anonyme. Sors des sentiers battus et tu trouveras plein de solutions non intrusives.

  • Tout va trop vite. le 24.05.2018 18:16 Report dénoncer ce commentaire

    Je vais dire simple: tout ce ramdam m'énerve. Tout va trop vite, cela ne peut continuer et quand tout se plantera, ce sera irréversible.