Vie privée au Luxembourg

19 octobre 2021 13:08; Act: 19.10.2021 13:25 Print

La protection des données «très sollicitée» en 2020

LUXEMBOURG – La pandémie de Covid-19 a modifié les habitudes de travail de la Commission nationale pour la protection des données (CNPD), explique sa présidente.

storybild

La digitalisation entraîne de nouveaux défis pour la protection des données. (photo: Freepik)

Sur ce sujet
Une faute?

L’arrivée du Covid-19 a modifié le travail de la Commission nationale pour la protection des données (CNPD), a expliqué celle-ci, mardi, au moment de dresser son bilan annuel. «La CNPD a elle-même basculé en télétravail, avec un logiciel sécurisé mis à disposition par le Centre des technologies de l’information de l’État (CITE). Ensuite, nous avons reçu beaucoup de sollicitations en rapport avec la pandémie», explique la présidente Tine Larsen.

Elle cite «les vidéoconférences et l’école à distance», qui ont fait que les salariés et enseignants se sont sentis «observés et filmés». «Des parents d’élèves se souciaient aussi de l’emploi de ces outils». Mais les questions les plus fréquentes concernaient «les données de santé, car les individus n’aiment pas que l’on traite leurs données», reprend Tine Larsen. Elle rappelle d’ailleurs que «l’employeur n’a pas à les traiter». Concernant le CovidCheck en entreprise, le commissaire Thierry Lallemang précise que «tout dépend des données collectées et des bases de données», le dispositif pouvant être compatible avec le cadre européen du RGPD.

La CNPD a donné son avis pour chaque loi Covid. «En juin, quand la première a été prise, nous avions très peu de temps pour réagir et cela a constitué un surcroît de travail, se remémore Tine Larsen. Heureusement, nous avions collecté des éléments auparavant, avec nos collaborateurs européens». L’instance s’est étoffée ces dernières années, avec 50 collaborateurs l’an dernier, contre 19 en 2016. «Avec le RGPD, la digitalisation, les applications 5G, etc., qui posent de nouveaux défis, nous avons eu besoin de nous renforcer», justifie la présidente.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Trop top le 19.10.2021 14:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ah nos chères données, tres chers données...revendues de multiples fois,alors que promis juré jamais on les divilgueras

  • David le 19.10.2021 15:00 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ceci est utopie et mascarade....

  • Corsu le 19.10.2021 15:39 Report dénoncer ce commentaire

    Alors que le Ministère de la Santé téléphone individuellement au personnel des sociétés le week-end pour s'enquérir de leur statut vaccinal et transmet l'information à leur employeur, peut-on réellement parler de protection des données au Luxembourg ? ... Pas de réponse du Ministère concerné par rapport à la normalité de la procédure en tous cas ... même si l'ITM semble choqué ...

Les derniers commentaires

  • Luis Pasteur le 20.10.2021 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Qui se soucie de cela en temps de pandémie mondiale. Finissons-en d'abord avec le virus en vaccinant tout le monde. Le reste n'est que Blah-Blah !

  • Schlapp le 20.10.2021 08:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je plaide pour un retour immde madame Viviane Reding au gouvernement, d'urgence, elle seule est en adéquation avec ses propos, elle n' à pas de compte Google ou autre, bravo madame, essayez de raisonner le gouvernement actuel.

  • Asma Asouma le 19.10.2021 19:54 Report dénoncer ce commentaire

    On s’en fou de tout ca.

  • localisation le 19.10.2021 18:40 Report dénoncer ce commentaire

    les donnes des gents ?? avec le covid check pass etc etc c 'est bien le contraire toute le monde est traçable

    • packtiech le 20.10.2021 09:07 Report dénoncer ce commentaire

      exactement mais cela n'intéresse pas nos chers politiciens!

  • Corsu le 19.10.2021 15:39 Report dénoncer ce commentaire

    Alors que le Ministère de la Santé téléphone individuellement au personnel des sociétés le week-end pour s'enquérir de leur statut vaccinal et transmet l'information à leur employeur, peut-on réellement parler de protection des données au Luxembourg ? ... Pas de réponse du Ministère concerné par rapport à la normalité de la procédure en tous cas ... même si l'ITM semble choqué ...