Santé au Luxembourg

19 septembre 2019 10:02; Act: 19.09.2019 10:41 Print

La réalité virtuelle au service des hôpitaux

ESCH- Les Hôpitaux Robert Schuman (HRS) ont formé leur personnel à la sécurité médicamenteuse, à l’aide de casques de réalité virtuelle.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Adoptés depuis longtemps par les «gamers», les casques de réalité virtuelle font désormais une entrée fracassante dans le monde professionnel. Dans le cadre de la journée internationale de la sécurité des patients, les Hôpitaux Robert Schuman (HRS) ont sorti le grand jeu en proposant aux médecins et aux infirmiers de se former en plongeant de plein pied et de manière ludique dans la réalité virtuelle grâce à un «serious game».

Effectuer correctement une transfusion, choisir le bon médicament et ne pas se tromper dans le dosage est extrêmement compliqué pour un public non averti. Nous l’avons compris en pénétrant durant 15 minutes dans une salle de soins virtuelle transférée dans notre casque. En multipliant les erreurs virtuelles, nous avons appris une multitude de choses très rapidement sans provoquer le moindre souci à des patients bien réels. «C’est bizarre au début», reconnaît Aïda, une infirmière. «Il faut un peu de temps pour se mettre dans le bain, mais c’est très utile pour moi qui vient de commencer ici depuis trois jours».

Des retours rapides et positifs

«Notre idée? C’est que notre collaborateur soit acteur de sa formation», a indiqué Mélanie Archen, gestionnaire en formation continue aux HRS. «Avec les casques de réalité virtuelle, personne n’est jugé comme s’il intervenait devant tout le monde dans un auditoire. La prise de décision est plus simple et les conséquences sont nulles puisque l’on reste dans le jeu. Ici, on se rend rapidement compte de ses erreurs pour ne pas les reproduire par la suite. Cette nouvelle technologie nous sera sera très utile pour la formation continue».

Le programme de réalité virtuelle a quant à lui été développé par la société Virtual-Rangers (VR) basée à Luxembourg. «Pour une meilleure immersion, on a réalisé des scènes les plus réalistes possibles», a souligné Matthieu Bracchetti, fondateur de VR. «Le retour est extrêmement positif et cela se voit dès que les gens enlèvent leurs casques. Plus de 100 personnes ont participé à cette immersion virtuelle et c’est probablement un record au Luxembourg. C’est l’aboutissement d’un projet de six mois, où une dizaine de personnes se sont mobilisées et nous sommes très heureux de la finalité».

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nicolas H le 19.09.2019 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Je confirme qu'il fallait faire quelque-chose, on ne pouvait pas laisser des personnels mal formés continuer à faire courir des risques aux patients.

  • Marc le 19.09.2019 14:57 Report dénoncer ce commentaire

    La qualité des soins au Kirchberg s'est un peu améliorée durant les dernières années notament grace au recruttement de professionels expérimentés . Et puis il y a aussi eu des investissement dans les nouvelles technologies: Nous disposons de robots qui améliorent et fiabilisent la qualité de nos interventions.

  • Nomi le 19.09.2019 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    Avec des formations en réalité réelle on peut transmettre beaucoup plus de connaissances pour le même argent !

Les derniers commentaires

  • nepu le 20.09.2019 00:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le virtuel en médecine... On aurait dû l’avoir depuis longtemps. Imaginez le virtuel pour les cours d’anatomie p.ex. Fantastique.

  • Nomi le 19.09.2019 16:02 Report dénoncer ce commentaire

    Avec des formations en réalité réelle on peut transmettre beaucoup plus de connaissances pour le même argent !

  • José le 19.09.2019 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours et encore du marketing

  • Marc le 19.09.2019 14:57 Report dénoncer ce commentaire

    La qualité des soins au Kirchberg s'est un peu améliorée durant les dernières années notament grace au recruttement de professionels expérimentés . Et puis il y a aussi eu des investissement dans les nouvelles technologies: Nous disposons de robots qui améliorent et fiabilisent la qualité de nos interventions.

  • Triste le 19.09.2019 11:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce truc virtuel est horrible rien de tel que une bonne formation en salle avec un vrai formateur..j ai testé le casque virtuel d un ami pour un jeu..de suite j ai du enlever et j ai vomi!!!!!!!

    • Mimi le 19.09.2019 13:01 Report dénoncer ce commentaire

      On "vomi" quand la qualité de la VR n'est pas bonne, on n'est pas malade systématiquement avec de la VR, et celle proposée par cette société est de grande qualité, pour l'avoir testé déjà moi même à plusieurs reprise. C'est une excellent méthode d'apprentissage et cela n'enlève en rien le travail d'un formateur en entreprise, c'est juste un outil dynamique et dans l'ère du temps à sa portée.

    • Jacky F le 19.09.2019 14:51 Report dénoncer ce commentaire

      Le problème c'est la qualité insufisance des connaissances et savoir- faires sur lesquels il s'appuie.

    • De klenge Frechdachs le 20.09.2019 07:51 Report dénoncer ce commentaire

      Les débutants de VR, ne doivent pas tout de suite jouer à des jeux de haut mouvement. Il faut s'habituer. Chaque personne a une différente tolérance envers ce mal à l'aise que vous avez ressenti. Aussi, si la performance n'est pas optimale, même chose. Celui qui vous montre la VR doit être conscient de ça, et vous montrer d'abord des expériences assises, ou un jeu,où on n'a pas besoin de marcher.