Au Luxembourg

05 février 2019 18:12; Act: 05.02.2019 20:32 Print

La région du sud s'attaque à un label de l'Unesco

LUXEMBOURG - La région du sud a transmis une candidature à l'Unesco pour devenir une réserve de biosphère, afin de générer un développement durable et rajeunir son identité.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

«La nature dans le sud est exceptionnelle et a le potentiel pour créer une nouvelle identité», souligne Claude Turmes, ministre de l'Aménagement du territoire. La région du sud du pays a présenté ce mardi sa candidature au label «L'Homme et la biosphère» de l'Unesco, afin de devenir une réserve de biosphère (il y en à ce jour 669 dans 120 pays).

«C'est un territoire où l'on étudie l'interaction entre l'homme et la nature, décrypte Simone Beck, présidente de la Commission nationale luxembourgeoise pour la coopération avec l'Unesco. Les enjeux sont de voir comment le travail humain modifie la nature, comment cette nature reprend ses droits, et comment tout une communauté de citoyens peut travailler ensemble pour le développement durable de sa région».

Réponse attendue au printemps 2020

À ce titre, des groupes de travail examinent des projets, notamment dans les domaines de la conservation du patrimoine industriel, du tourisme durable, ou encore des produits du terroir. «Il y a par exemple un travail sur la création d'un "red rock trail", un sentier de promenade comparable au Mullerthal Trail, qui permettrait d'aller à pied à travers les onze communes du sud, illustre Simone Beck. Nous sommes aussi en train de concevoir un concours d'architecture pour établir dans les communes des gîtes touristiques, qui pourraient par exemple s'installer dans des infrastructures industrielles désaffectées».

En parallèle, le syndicat Pro-Sud, qui représente les onze communes (Bettembourg, Differdange, Dudelange, Esch-sur-Alzette, Käerjeng, Kayl, Mondercange, Pétange, Rumelange, Sanem et Schifflange), va organiser de février à avril, des consultations auprès des habitants, afin d'alimenter le dossier de candidature avec leurs idées. Le document sera remis en septembre prochain à l'Unesco, à Paris. Le résultat de la candidature est attendu pour le printemps 2020.

Claude Turmes et Simone Beck au micro de L'essentiel Radio:

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • écolo le 05.02.2019 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne pense pas que c'est en augmentant le nombre de touristes que l'on va préserver les Terres Rouges!

  • profil le 05.02.2019 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il serait vraiment temps d embellir les villes du sud et d être fier d en faire de beaux endroits . Actuellement c est affreux ( sauf Dudelange..)

  • Le Cerbère. le 05.02.2019 20:15 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi aussi ne pas relancer la candidature du château de Vianden au patrimoine mondial, qui avait été repoussée il y a quelques années?

Les derniers commentaires

  • Le Cerbère. le 05.02.2019 20:15 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi aussi ne pas relancer la candidature du château de Vianden au patrimoine mondial, qui avait été repoussée il y a quelques années?

  • écolo le 05.02.2019 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne pense pas que c'est en augmentant le nombre de touristes que l'on va préserver les Terres Rouges!

  • profil le 05.02.2019 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il serait vraiment temps d embellir les villes du sud et d être fier d en faire de beaux endroits . Actuellement c est affreux ( sauf Dudelange..)