Tensions à la Chambre

21 janvier 2020 06:53; Act: 21.01.2020 09:31 Print

La répartition des postes dans la coalition dérange

LUXEMBOURG - Une petite guerre pour des postes clés à la Chambre est en train d'agiter la coalition. Les tensions agitent notamment le LSAP et le DP.

storybild

Mars Di Bartolomeo (à gauche) succède à Alex Bodry (à droite) à la tête de la commission des Institutions. (photo: Editpress/Alain Rischard )

Sur ce sujet
Une faute?

Mercredi, le député LSAP, Mars Di Bartolomeo, deviendra président de la commission des Institutions et succédera à un autre socialiste, Alex Bodry, parti au Conseil d'État. Avec le départ de Bodry, le DP était prêt à bondir pour s'arroger ce poste. Il considérait que le ressort des institutions relevait du ministère d'État occupé par Xavier Bettel, un libéral donc, et que, par conséquent, le poste lui revenait de droit.

Le président de la fraction DP, Eugène Berger, avait proposé le poste à la députée Simone Beissel, spécialiste du droit constitutionnel, qui était également partante. Il fallait l'intervention d'Alex Bodry pour rappeler au DP que le poste avait été accordé au LSAP, durant les négociations de coalition.

Selon Mars Di Bartolomeo, ce serait «une tempête dans un verre d'eau». D'autres sources parlementaires évoquent un bras de fer musclé entre DP et LSAP. Mais ce n'est pas la seule bataille pour un poste. Le DP soutiendrait un autre candidat pour le poste de secrétaire général de la Chambre que ses partenaires de coalition. Selon nos informations, les députés CSV joueraient le rôle de faiseurs de roi dans ce dossier, mais les députés chrétiens-sociaux seraient également partagés sur ce choix qui se fera par vote secret et donc sans logique partisane.

(L'essentiel/ Maurice Magar)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maxime le 21.01.2020 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    Simone Beissel et Jean Asselborn ont presque 70 ans... ils sont dans la politique luxembourgeoise depuis des lustres, et après ils nous parlent de Putin et du fait qu'il est au pouvoir depuis belle lurette, quelle hypocrisie! Les politiques qui ont la décence de laisser leur poste arrivés à un age pour la pension, on les comptes sur les doigts d'une main.. Les autres, ils s'accrochent au poste et au pouvoir jusqu'au bout, et ils se demandent bien pourquoi les jeunes hésitent a entrer en politique.

  • mars le 21.01.2020 07:55 Report dénoncer ce commentaire

    Le début de la fin approche pour le parti dit socialiste, aucun ne veut partir en retraite ,les bons salaires les clouent aux fauteuils.

  • bibi le 21.01.2020 06:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Salaire qui tombe a rien faire !

Les derniers commentaires

  • Noway le 21.01.2020 15:15 Report dénoncer ce commentaire

    Quand les mariages contres natures arrivent à leurs limites

  • Le Belge d'URSS/Russie, une fois le 21.01.2020 14:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit Maxime, ils doivent maintenant arrêter d'attaquer notre bien aimé Vladimir Vladimirovitch Président depuis 20 mais mais légalement !!!

  • Gonzo le 21.01.2020 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    C'est donc pour cela que le LSAP a accepté de monter au gouvernement avec le DP : pour un poste ?

  • Constat le 21.01.2020 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème au GDL, c'est que les gens votent pour ceux qu'ils connaissent de nom, qu'ils soient compétents ou non.

  • batman le 21.01.2020 12:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut savoir que les députés sont presque toujours obligé de donner la moitié a leur parti politique