Trains France-Luxembourg

03 juillet 2019 07:00; Act: 03.07.2019 17:17 Print

La sécurité des passagers des TER prime sur le reste

LUXEMBOURG - Des raisons objectives de sécurité des passagers ont poussé le Luxembourg à interdire certains trains sur son réseau ferré. Explications.

storybild

L'accident mortel à Dudelange, le 14 février 2017, a changé la donne.

Sur ce sujet
Une faute?

Après le 31 décembre 2019, les trains qui ne seront pas équipés du système de sécurité ETCS ne pourront plus circuler au Luxembourg. Ainsi, à Thionville, les usagers des TER devront changer de train pour des raisons de sécurité. Après le communiqué de la Région Grand Est fustigeant le Luxembourg, le directeur de l'Administration des chemins de fer (ACF), Marc Oestreicher, répond. «Ce n'est pas une décision politique, mais une décision technique sans distinction entre le transport de voyageurs et de marchandises», explique-t-il.

«La date du 1er juillet 2017 pour l'application exclusive du système ETCS avait été communiquée à toutes les parties. Quelques mois avant cette date, nous étions prêts à accorder une dérogation jusqu'en 2021 parce que certaines entreprises, dont la SNCF, n'étaient pas prêtes à s'en équiper. Puis, il y a eu l'accident du 14 février 2017 avec un mort et un blessé très grave. Pendant les heures de pointe, les conséquences auraient été tout autres», poursuit-il. En avril 2017, il est décidé que tous les trains devront être équipés de l'ETCS après le 31 décembre 2019. À partir de l'été 2017, des demandes de dérogation ont été formulées.

L'ACF a alors débuté ses analyses pour déterminer si c'était possible et sous quelles conditions. «Il est apparu très rapidement que le niveau de sécurité atteignable était inacceptable pour les gares très fréquentées comme Luxembourg-Ville ou encore Bettembourg». Début juin, l'ACF a confirmé sa décision en se basant sur les recommandations du rapport provisoire de l'Administration des enquêtes techniques ainsi que sur une analyse de risques.

Noémie Koppe est allée recueillir quelques témoignages pour «L'essentiel Radio»:

(Patrick Théry/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fallait réagir avant le 03.07.2019 08:36 Report dénoncer ce commentaire

    La SNCF a eu deux ans et demi pour se mettre en règle. A trop vouloir tirer sur la corde, elle fini par casser et ils vont se rendre compte que parfois, il vaut mieux prioriser la sécurité de ses voyageurs que l'argent de ses actionnaires, car après tout, c'est parce que les premiers payent que les seconds vivent...

  • durail le 03.07.2019 07:21 Report dénoncer ce commentaire

    Et pendant ce temps le fret roulera sans ETCS, où est l'argument sécurité quand un train de voyageur rencontrera un fret non sécurisé !! C'est un scandale !!

  • aussi une vérité le 03.07.2019 07:38 Report dénoncer ce commentaire

    Au moins les luxembourgeois se soucient de notre sécurité à tous.

Les derniers commentaires

  • Daniel Emery Dede le 03.07.2019 14:02 Report dénoncer ce commentaire

    Il est vrai qu'il est beaucoup plus facile de faire avancer les choses dans les petits pays dirigés par des conseils tribaux et où l'argent coule à flot.

  • Oups le 03.07.2019 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Les trains luxembourgeois ont-ils roulés le temps de les équiper ? Oui ? Comment ont-ils pu prendre un tel risque? Les trains français avaient au moins le leur!

    • K Khan le 03.07.2019 13:48 Report dénoncer ce commentaire

      @heaterOups: La SNCF n'est pas la France.

  • Eric le 03.07.2019 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    La SNCF a eu 2,5 ans pour mettre ses trains en conformité. Mais on peut supposer qu'ils se sont dit que le Luxembourg plierait devant la grandeur de la France. Pas de chance.

  • Joe le 03.07.2019 10:52 Report dénoncer ce commentaire

    C'est trés bien d'oeuvrer pour la sécurité.

  • Adrian Schultze le 03.07.2019 10:48 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une trés bonne décision. Il n'est pas acceptable en revanche que le Luxembourg se défausse et refuse d'assumer la résponsabilité des dommages collatéraux.