Au Luxembourg

09 décembre 2020 07:59; Act: 09.12.2020 11:33 Print

La sécurité va changer de mains dans les gares

LUXEMBOURG - Le groupe Dussmann n'assurera plus la sécurité dans les gares du Luxembourg, à partir de février prochain. Qui va le remplacer? «L'essentiel» fait le point.

storybild

Une nouvelle entreprise assurera la sécurité dans les gares du Luxembourg. (photo: Vincent Lescaut)

Sur ce sujet
Une faute?

La nouvelle a fait l'effet d'une petite bombe dans le secteur du gardiennage. Dussmann Luxembourg, quatrième employeur du pays (4 280 salariés), a perdu le contrat qui le liait aux CFL concernant la sécurité dans les gares du Grand-Duché, a appris L'essentiel. Une petite révolution dans le milieu, tant cette prestation était convoitée par la concurrence.

Mais contrairement aux pronostics, le Graal n'a pas été remporté par un des quatre autres géants (G4S, Brinks, Securitas et Seris Security) mais par un nouvel acteur dynamique: Fact Security Luxembourg, qui deviendra Protection Unit Luxembourg, suite à la fusion des deux groupes belges à la fin de l'année passée. Interrogé par L'essentiel, Michaël François, porte-parole, livre les détails. «Étant donné qu'il s'agit d'un marché public, des recours sont encore possibles jusqu'au 18 décembre. S'il n'y en aucun, nous serons officiellement le nouvel opérateur des CFL. Le but est d'assurer la continuité de la mission. Conformément aux obligations légales, nous allons donc reprendre les 90 salariés concernés, sur base du volontariat, bien entendu».

Dans les faits, il ne devrait pas y avoir d'évolutions notables pour les usagers. Mais pour les employés de Dussmann qui travaillaient dans les gares, c'est donc un changement d'employeur qui se profile. «Le transfert concerne toutes les personnes présentes sur site depuis six mois. La convention collective prévoit le maintien des salaires, des autres acquis ainsi que de l’ancienneté. Mais nous resterons vigilants au bon déroulé de la transition», explique Michelle Cloos, de l'OGBL.

«Le Grand-Duché est un axe prioritaire»

En filigrane, la secrétaire centrale du syndicat explique que les transferts de personnel comportent toujours une part d'incertitude pour les salariés. «Il y a parfois des frictions entre les deux sociétés concernant des cas individuels, mais aussi des désaccords sur le paiement des congés ou encore les dates de vacances validées par le précédent employeur».

Dans ce cas précis, il est «trop tôt» pour évaluer les éventuels points de tensions. Reste que Dussmann aurait proposé à une partie de ses salariés de poursuivre à l'intérieur du groupe. Pour quelles tâches? L'entreprise n'a pas répondu aux sollicitations de L'essentiel. Pour Protection Unit, le défi est de de taille. Considéré comme une petite société en comparaison aux principaux employeurs au Grand-Duché, cet outsider devra montrer qu'il est «capable de gérer un tel contrat, notamment en termes de ressources humaines», fait remarquer Michelle Cloos.

Créé en 2001 par le Belge Yves Bastin, Fact Group était le numéro 4 du secteur en Belgique jusqu'à son rachat par le numéro 5, Protection Unit. Une fusion qui a permis à l'entreprise de gagner plusieurs parts de marché en Belgique, et désormais au Luxembourg: «Le Grand-Duché est un axe prioritaire. L'objectif est de se positionner dans le top 5 du gardiennage, d'ici à fin 2021-début 2022», conclut Michaël François.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Angelo51 le 09.12.2020 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien sûr la police normale n’était pas une option. On finit par payer deux fois pour une parodie de sécurité.

  • Business le 09.12.2020 10:04 Report dénoncer ce commentaire

    Cow boys aux méthodes musclées, ou milices payées par le contribuable? Tant qu'à faire on pourrait même remplacer tous les agents de police par des civils armés, non?

  • JcomentePeu le 09.12.2020 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne m’étais pas encore exprimé, mais il est intolérable que l’objet de la sécurité publique d’un état soit géré par du privé. Je proteste, proteste et proteste encore. Non mais...

Les derniers commentaires

  • jean claude le 10.12.2020 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on parlent de sécurité et entreprise de sécurité mais quand le gouvernement va nous reconnaitre et surtout le metier comme metier a pars entiere par ce que encore une les agents sont la quand on a besoin deux et sinon on ne les regardeny même pas

  • le canard enchaîné le 09.12.2020 23:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah je pensais que les douanes avaient interdiction de bosser la nuit ....

  • Den Democratesch le 09.12.2020 21:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon débarras, mauvaise gestion, Très bonne nouvelle

  • macadam le 09.12.2020 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin si il y’a eu une sécurité Les agents présents ont été débordés le trafic a réussi a s installer maintenant pour lea chassé bonne chance ????

  • Vous n avez rien compris ! le 09.12.2020 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dussmann à perdu le contrat OK ! Mes les agents qui seront dans les gares restent les mêmes qui travaillais chez dussmann, ceux-ci changent juste d uniformes ! Ils faut juste espérer pour eux que se ne soit pas le même chef de chez dussmann qui les gèrent, mes selon mes sources ils est repris avec la nouvelle société ! Qui plus est ils est président du lcgb ! Un chef d équipes président d un syndicat il faut m expliquer ???? Qu elle mafia tous dans le sens de l employeur !