Variants

17 février 2021 07:00; Act: 17.02.2021 09:53 Print

La situation de la Moselle «inquiète» le Luxembourg

LUXEMBOURG - Le ministère de la Santé observe de près la situation en Moselle. La coopération se renforce.

storybild

Le gouvernement surveille de très près la situation en Moselle. (photo: Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Luxembourg soumis aux choix de ses voisins? Malgré la situation en Moselle et la propagation des variants, le Grand-Duché, dépendant notamment de son personnel soignant frontalier, rappelait hier par ses ministères des Affaires étrangères et de la Grande Région qu’il n’avait «pas l’intention de durcir les contrôles à ses frontières».

Reste une crainte: que l’Allemagne, la France ou la Belgique s’y résolvent. Le ministre président de Sarre, Tobias Hans, a promis d’éviter aux frontaliers «de nouvelles difficultés». Les décisions seront prises «avec les pays voisins» et privilégieraient des tests réguliers aux barrages douaniers ou aux limitations à des «professions stratégiques».

«La situation en Moselle est observée de près par le Luxembourg», admettait hier le ministère de la Santé. «L'apparition des nouveaux variants constitue un défi, notamment pour le bon déroulement des campagnes vaccinales. Nous sommes inquiets et prenons cette menace très au sérieux. La surveillance via le séquençage est déterminante. Le Luxembourg collabore avec les laboratoires français de la Grande Région. Le contact technique est en cours».

«Pas lieu d'envisager de fermeture des frontières»

Car «le virus ne peut être arrêté par des frontières, martèle le ministère. Seules une vaccination systématique et le respect des règles d’hygiène peuvent aider». Des échanges réguliers ont lieu entre acteurs de la Grande-Région pour «partager la situation sanitaire, les stratégies mises en place et d’anticiper au mieux les mesures envisagées par chacun des pays en particulier en matière de circulation aux frontières».

L'Agence régionale de santé du Grand Est assure avoir «vivement apprécié l'offre du Luxembourg de venir en appui du Grand Est si besoin», en particulier pour le séquençage. «Il faut préserver nos bassins frontaliers, où la frontière n'a pas de sens. Dès lors qu'une transparence et des actions communes peuvent être anticipées et établies entre les autorités de chacun des pays concernés, il n'y a pas lieu d'envisager de fermeture des frontières. Ce n’est pas dans l’intérêt de nos citoyens».

(Nicolas Martin et Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • @santos le 17.02.2021 07:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui un test négatif obligatoire pour les frontaliers et aussi pour tout les bons Luxembourgeois qui sont partis en vacances en Suisse, Dubaï et aussi aux bon portugais qui vont revenir du pays le plus touché d'Europe

  • leeloo le 17.02.2021 07:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi ce qui m'inquiète c'est qu'elle parle de "bon déroulement de la campagne de vaccination " alors qu'au Luxembourg c'est un scandale dû à sa lenteur. on est vraiment dépendant de tout et de tout le monde

  • ca suffit le 17.02.2021 17:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils auraient dû insister bien avant . Car ce virus, nous le savons mutent ou en crée d autres plus robustes qui s adaptent à leur environnement.. porter le masque surtout

Les derniers commentaires

  • Burg stany le 18.02.2021 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    mdr , ils ne savent rien de rien et nous font croient ce qu'ils veulent

  • Non à la frontacratie le 18.02.2021 11:42 Report dénoncer ce commentaire

    Je n’en engage plus. Quand il y a deux fr@2 dans une équipe, ils forment un syndicat plutôt que bosser.

  • Nov le 18.02.2021 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les tests sont effectués à tour de bras. Pour certains, convocations toutes les deux semaines et pour le vaccin : aucune information, secret total... C’est effrayant !

  • far le 18.02.2021 07:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement que les frontaliers sont là alors Le gouvernement luxembourgeois attend quoi pour faire augmenter les salaires

  • Phil. le 18.02.2021 07:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En résumé, le Luxembourg s’inquiète que ses voisins ne puissent plus venir faire tourner le pays.