Au Luxembourg

17 juillet 2018 16:17; Act: 18.07.2018 09:20 Print

La vente de produits Fairtrade bondit en 2017

LUXEMBOURG - Le chiffre d'affaires des ventes de produits issus du commerce équitable a été de plus de 19 millions d'euros en 2017 au Luxembourg, soit une hausse de 27% sur un an.

storybild

Jean-Louis Zeien, président de Fairtrade Lëtzebuerg, et Geneviève Krol, directrice. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

L'an dernier les consommateurs luxembourgeois ont acheté un total de 336 tonnes de café ou encore 1 670 tonnes de bananes issus du commerce équitable. «Le chiffre d'affaires du secteur en 2017 a été de plus de 19 millions d'euros, soit une hausse de 27% par rapport a 2016», souligne Geneviève Krol, directrice de l'ONG Fairtrade Lëtzebuerg. En 2017, chaque habitant a dépensé en moyenne 32 euros pour des produits issus du commerce équitable. Cela place le Luxembourg au 6e rang des plus grands consommateurs. L'Irlande, la Suisse et la Finlande étant dans le trio de tête.

Le produit le plus populaire reste le café, avec 8,3 millions d'euros de chiffre d'affaires (+4% par rapport à 2016). Les bananes issues du commerce équitable représentent, elles, 28% des parts de marché de la banane vendue au Luxembourg et les roses 24% des part de marché. 65 tonnes de cacao fairtrade ont également été utilisées dans la fabrication de produits chocolatés vendus en 2017.

2 563 produits labellisés

Et 7,72 kilos d'or utilisés pour des bijoux, pièces numismatiques, etc. Cet appétit des consommateurs, Geneviève Krol l'explique par l'offre très vaste de produits et par leur qualité. «2 563 produits labellisés fairtrade sont en vente au Luxembourg. Le consommateur est également très sensibilisé. Nous avons mené des campagnes de longue haleine, dans les communes, les écoles, etc.».

Cette bonne santé du secteur a un impact direct sur les producteurs. Les primes générées par les ventes du café ont permis aux petits producteurs d'investir dans la lutte contre le changement climatique. Pour ce qui est de la banane, elles leur permettent d'affronter la concurrence de monocultures très polluantes avec des produits bios.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Amélie le 17.07.2018 22:37 Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement qu il y a les produits Fairtrade ! Benefiques pour la santé des consommateurs et pour celle aussi financière des petits producteurs ! Merci !

  • Maya Mayer le 18.07.2018 08:12 Report dénoncer ce commentaire

    Si on pouvait produire du fairtrade en local ce serait mieux encore.

Les derniers commentaires

  • Maya Mayer le 18.07.2018 08:12 Report dénoncer ce commentaire

    Si on pouvait produire du fairtrade en local ce serait mieux encore.

  • Amélie le 17.07.2018 22:37 Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement qu il y a les produits Fairtrade ! Benefiques pour la santé des consommateurs et pour celle aussi financière des petits producteurs ! Merci !