Étudier à l'étranger

07 avril 2021 09:00; Act: 07.04.2021 09:26 Print

«La vie étudiante, décisive dans mon choix de campus»

BELVAL - Les lycéens ont pu se faire une idée des villes universitaires européennes, directement auprès des étudiants qui y vivent.

storybild

Mardi, les étudiantes luxembourgeoises du cercle de Cologne ont notamment présenté leur ville universitaire. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

«Francfort a un campus très vert. Selon le portier de l'université, c'est le plus beau campus d'Europe!», sourit Benjamin Kinn, président de l'Association des cercles d'étudiants luxembourgeois (ACEL).

Comme lui, mardi et mercredi à Belval, les membres de différents cercles présentaient à des lycéens l'université et la ville où ils étudient. D'habitude, pour l'action «Étudiant pour un jour», les membres de l'ACEL louaient un bus pour emmener les futurs étudiants directement à Bonn, Munich, Bruxelles, Innsbruck, Strasbourg… Cette année, pour des raisons sanitaires évidentes, l'action se résumait à des présentations et des séances de questions-réponses, face à des groupes réduits, au campus Belval de l'Université du Luxembourg.

«L'offre en sports»

Sur deux jours, le nombre d'inscrits est malgré tout de 220, contre 450 une année normale. «Quel est le contenu des cours? Le diplôme est-il reconnu au Luxembourg? Où est-ce que je peux habiter? Dans quel quartier? Comment je m'inscris? Ce sont les questions que nous posent fréquemment les lycéens», détaille Lisa, étudiante à Cologne.

Laurie, 20 ans, qui a jeté son dévolu sur l'Université Fresenius, voulait ainsi connaître la part de cours pratiques en physiothérapie. Mauro, 19 ans, qui vise de son côté «la psychologie ou les sciences humaines», s'est inscrit pour les deux jours de l'action. «Je veux découvrir le plus de villes possible, car je n'ai pas encore de préférence», explique-t-il. Qu'est-ce qui influencera son choix final? «L'offre en sports et la possibilité d'une vraie vie étudiante!», affirme le jeune homme.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Courage à nos jeunes le 07.04.2021 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Les études supérieures sont une période temporaire de la vie pour bâtir son avenir sur le long terme. Le premier critère doit être la valeur ajoutée apportée par les études par rapport à son projet professionnel (s'il y en a 1) ou l'éventail des portes que les études vont ouvrir pour la suite de la carrière. Ceux qui pensent à la fête, le confort et autres choses sont les futurs désillusionnés qui comprendront trop tard que ce qu'on leur a raconté à l'école était assez loin de la réalité. C'est durant cette période que vous devrez faire d'importants efforts pour franchir la 1ère marche.

  • Nomie le 07.04.2021 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    Faites vos études à au moins 500km de votre domicile familial. C'est une expérience de vie, qui vaut la peine, pour devenir indépendant !

  • Hastalavista le 07.04.2021 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Courage à nos jeunes : oui certes, mais l'un n'empêche pas l'autre lors de certaines études, à la fois sérieuses et non monacales à la fois.

Les derniers commentaires

  • Hastalavista le 07.04.2021 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Courage à nos jeunes : oui certes, mais l'un n'empêche pas l'autre lors de certaines études, à la fois sérieuses et non monacales à la fois.

    • Anna le 07.04.2021 18:20 Report dénoncer ce commentaire

      Bien sûr qu'on peut concilier études et vie étudiante ! C'est en plus une très bonne école de la vie, et on n'est jeune qu'une fois dans sa vie - n'en déplaise à Vindulux.

  • Nomie le 07.04.2021 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    Faites vos études à au moins 500km de votre domicile familial. C'est une expérience de vie, qui vaut la peine, pour devenir indépendant !

  • pralin le 07.04.2021 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vindulux, franchement vos commentaires......

  • Vindulux le 07.04.2021 11:42 Report dénoncer ce commentaire

    On voit bien quelles sont les priorités de la jeunesse gâté du pays! "Loisirs et vie étudiante" La qualité de l'enseignement est secondaire puisqu'ils ont la certitude d'obtenir un poste de fonctionnaire avec un bon salaire, sans obligation de compétences ni de résultats.

    • Jeannot J. le 07.04.2021 12:20 Report dénoncer ce commentaire

      Les résidents de Luxembourg ne sont pas que des Luxembourgeois. 43% sont des étrangers. Donc 43% des étudiants ne seont pas fonctionnaires puisque la fonction publique est réservée aux Luxembourgeois. Aussi veuillez noter que pas tous les Luxembourgeois sont fonctionnaires, loin de là.

    • @Vindulux le 07.04.2021 13:00 Report dénoncer ce commentaire

      Tous les jeunes du Luxembourg n'ont pas la mentalité luxembourgeoise, vous savez...

    • @Jannot le 07.04.2021 13:24 Report dénoncer ce commentaire

      et j'ajoute que bien souvent les écoles luxembourgeoises accueillent plus d'étrangers que d'autre pays.... Saluons le pays pour ça.

    • Pierre le 07.04.2021 18:21 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi cette aigreur, Vindulux ? Tout le monde ne veut pas devenir fonctionnaire, vous savez......

  • Boulot Utile le 07.04.2021 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    On manque cruellement de personnel soignant et il y a une bonne école paramédicale à Luxembourg ville