Au Luxembourg

30 mai 2018 17:36; Act: 30.05.2018 17:41 Print

Le Brexit a déjà permis la création de 250 emplois

LUXEMBOURG - La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, votée en juin 2016, entraîne des retombées sur l’économie luxembourgeoise.

storybild

Trente-trois entreprises ont déjà annoncé ou concrétisé leur venue au Grand-Duché. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet

Le vote en faveur du Brexit, en juin 2016, entraîne la perte du passeport européen, qui permet aux établissements bancaires et financiers d’évoluer sur les marchés de l’UE. Conséquence, des entreprises ont déjà annoncé la délocalisation de leurs activités de la City vers d’autres places renommées en Europe. Trente-trois entreprises ont ainsi déjà annoncé ou concrétisé leur venue au Grand-Duché, «majoritairement actives dans les domaines des assurances et de la gestion de fonds», selon la note de conjoncture publiée ce mercredi par le Statec, qui cite des données compilées par KPMG.

«C’est un nombre relativement élevé par rapport à d’autres pays de l’Union: 18 en Irlande, 15 en Allemagne, 10 en France, 9 aux Pays-Bas», complète le Statec. Selon les estimations de l’Institut de statistiques, environ 250 emplois directs auraient déjà été créés «a minima» par ces délocalisations. Ce qui est loin d’être anodin rapporté aux 1 280 créations nettes d’emplois dans le secteur financier l’an passé. D'autant que d’autres créations par les acteurs qui ne sont pas encore installés sont attendues.

Pour autant, le Brexit n’a pas que des impacts positifs. Le marché britannique est le 2e débouché à l’étranger des exportations luxembourgeoises de services et le 5e des exportations de biens. Si l’économie n’y est pas en crise, «des signaux négatifs sont bien présents» et elle «se retrouve maintenant à la traîne» comparé à celle des pays de la zone euro.

(Mathieu Vacon/L’essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • torolkozo le 30.05.2018 17:46 Report dénoncer ce commentaire

    Normalement c'est une bonne nouvelle pour le pays mais déjà les problèmes de trafic et de logement sont graves alors ils risquent de s'aggraver encore, il faudra peut-être construire plus de logements plus vite et plus en hauteur ...

  • Mc Huloth le 31.05.2018 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve assez antipathique cette course "aux restes" de l'ancien memebre de l'UE. Parle-t-on ici de 250 emplois nets ou faut-il soustraire ceux qui seront perdus suite au Brexit? Quand une grande surface ouvre, on vante l'impact sur l'emploi en omettant, évidemment, de dire que le nombre d'emplois perdus dans les petits commerces est supérieur. Sans compter, dans un autre registre, que le Luxembourg devra augmenter sa contribution au budget UE, qui n'a , elle, aucune intention de réduire sa voilure, alors qu'elle comptera 65 millions d'habitants en moins.

  • Sacré Luxembourg ! le 30.05.2018 20:35 Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg a toujours su tirer profit des situations. Nous savons nous adapter, c'est dans notre culture.

Les derniers commentaires

  • Gaston Dou le 31.05.2018 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Combien pourrait-on créer d'emplois avec un Frexit?

  • Mc Huloth le 31.05.2018 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve assez antipathique cette course "aux restes" de l'ancien memebre de l'UE. Parle-t-on ici de 250 emplois nets ou faut-il soustraire ceux qui seront perdus suite au Brexit? Quand une grande surface ouvre, on vante l'impact sur l'emploi en omettant, évidemment, de dire que le nombre d'emplois perdus dans les petits commerces est supérieur. Sans compter, dans un autre registre, que le Luxembourg devra augmenter sa contribution au budget UE, qui n'a , elle, aucune intention de réduire sa voilure, alors qu'elle comptera 65 millions d'habitants en moins.

  • taxi le 30.05.2018 23:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui je vois 250 emplois 35 sont devenu chauffeurs de taxi pas mal le Brexit

  • Nomm le 30.05.2018 23:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hmm les anglais prennent plutot le bus surtout en ville

  • Siegfried le 30.05.2018 21:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parfait, qu’ils viennent tous ici