Festival au Luxembourg

08 juin 2019 16:40; Act: 08.06.2019 17:32 Print

«Le but est d'apprendre à se connaître»

DIFFERDANGE- La diversité culturelle de Differdange, comptant 113 nationalités, est à l’honneur ce samedi et dimanche au centre-ville, grâce au festival Multikulti.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Je veux goûter un maximum de spécialités culinaires. Je viens de commencer par un «pastel» au thon (NDLR: beignet) cap-verdien. C’est juste délicieux! Ensuite je vais tenter un plat cubain», s’enthousiasme André, 34 ans, lors du festival des cultures «Multikulti». Tout comme André, de nombreux visiteurs sont embarqués dans un véritable tour du monde des cultures, sur la place du Marché à Differdange. En plus des découvertes gustatives, les participants ont aussi assisté à des performances et des concerts.

«J’adore le folklore portugais!», commente Annette, 43 ans, en voyant le groupe de «rancho» (danse traditionnelle portugaise), s’emparer de la scène. «Je ne suis jamais allée au Portugal. Mais là, c’est comme si j’y étais», poursuit-elle, son smartphone braqué sur les danseuses aux vêtements traditionnels.

«Des personnes de toutes les origines»

Plus loin, dans la rue piétonne, la petite Clara, 8 ans, attend patiemment son tour près de l’atelier culinaire. «Je me réjouis d’apprendre des recettes différentes», dit-elle, concentrée sur les gestes de ses jeunes camarades. D’autres ont préféré tenter les ateliers de peinture et de jeux.

«À Differdange, il y a des personnes de toutes origines. Au quotidien, on ose moins aller les uns vers les autres. Ici, le but est d’apprendre à se connaître», commente Filipe, 24 ans, un habitué de l’événement.

(Ana Martins/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sandro le 09.06.2019 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien et rassurant de noter qu'il y a encore des gens qui n'ont pas besoin des réseaux dits sociaux pour se connaître. Bravo pour cette organisation.

Les derniers commentaires

  • Sandro le 09.06.2019 11:09 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien et rassurant de noter qu'il y a encore des gens qui n'ont pas besoin des réseaux dits sociaux pour se connaître. Bravo pour cette organisation.