Étude au Luxembourg

28 janvier 2015 17:05; Act: 28.01.2015 19:18 Print

Le cannabis consommé par 32% des festivaliers

LUXEMBOURG – Une étude du Centre de prévention des toxicomanies (CePT) s’est intéressée à la consommation de substances psychotropes sur les événements festifs.

storybild

L'alcool reste la substance la plus prisée par les participants aux événements festifs. (photo: AFP)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

L’alcool et les drogues accompagnent toujours les festivaliers. Le Centre de prévention des toxicomanies (CePT) a mené une enquête sur les comportements des participants à 16 événements festifs du Luxembourg en 2014. L’un des volets de l’étude, publiée mardi par le Statec, porte sur la consommation de substances psychotropes.

Les festivaliers, pour la plupart «des adolescents ou de jeunes adultes», étaient invités à indiquer ce qu’ils avaient consommé durant les deux dernières semaines. «Sans surprise, les deux drogues légales, l’alcool et le tabac se situaient en tête du palmarès», indique l’étude. 89,9% des interrogés avaient bu de l’alcool, tandis que près de la moitié (49,6) avait fumé du tabac.

Des différences selon le sexe

Le cannabis est également très présent, puisque 32% des participants à l’étude ont indiqué en avoir fumé au moins une fois pendant la quinzaine écoulée. L’ecstasy et la cocaïne avaient quant à elles été prisées par respectivement 4,9 et 4,7% des personnes interrogées. L’enquête ne précise pas si la consommation s’est faite dans le cadre de l’événement festif.

Les habitudes de consommation diffèrent selon le sexe, les garçons étant plus concernés par les substances psychotropes. L’écart, limité à cinq points concernant l’alcool et le tabac, atteint plus de 18 points pour le cannabis (42% contre 23,5). Enfin, la cocaïne et l’ecstasy sont trois fois plus prisées par les hommes que par les femmes.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Cinori le 28.01.2015 23:09 Report dénoncer ce commentaire

    Je connais un qui le prend contre le mal du dos car opération trop risquante. Des autres le prennent pour la sérénité. Mais ils existent aussi des gens qui ont été traumatisés par cette drogue. Surtout les gens qui ont un manque de confiance en soi sont bien conseillés de l'éviter. Donc: À mon avis, autoriser la vente sur prescription médicale.

  • Lefou le 28.01.2015 21:37 Report dénoncer ce commentaire

    Du calme tout le monde: La fiche d'impôt va bientôt arriver

  • p.p le 28.01.2015 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Luxembourg, une chose n'a rien a voir avec l autre dans ma familie on consomme tous et pourtant on a aussi un bon travail aussi une belle maison belle voitures etc.. Si vous prenez ce point de vu la qu'en est il de l'alcool?? C'est bien pire pour la sante et pourtant c'est légal.. MOI JE SUIS POUR LA LEGALISATION DU CANNABIS

Les derniers commentaires

  • HadeSS le 30.01.2015 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    32% et les autre drogue on en parle.Il et facile de traiter le cannabis comme une drogue plut dur que l' alcool et le tabac ci l’état belge français et luxembourgeois légalisais le cannabis sa permanenterais de remplir les caisse des pays

  • ToTo le 29.01.2015 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne voit-on jamais rien dans les médias concernant la consommation de Cocaïne dans les milieux d'affaires ?

  • p.p le 29.01.2015 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ganz genau..! Et je suis fier de faire parti des gens bons a rien consomateurs de cannabis...! MDR

  • Vindulux le 29.01.2015 11:10 Report dénoncer ce commentaire

    tout les points de vues peuvent être défendu. Mais le cannabis n'est pas une drogue légère. Le canabis est une drogue Dure. Sa légalisation poserait plus de problème que sont interdiction.

    • Rectification le 29.01.2015 11:59 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait, le cannabis n'est pas une drogue légère... C'est une drogue douce...! Il faut dire aussi, qu'on a que des problèmes avec les Hollandais, quelques Allemands surtout de Berlin et de Niedersachsen, les Suisses, quelques états U.S., ainsi que l'Uruguay et l'Espagne... que des problèmes je vous dit!

    • MedicFacts le 29.01.2015 12:51 Report dénoncer ce commentaire

      Selons des rapports Médicaux officiel (Rapport Roques de 1998), la dépendance Physique/Psychique, la neurotoxicité et le risque de désociabilisation sont bien plus élevés en consommant de l'alcool qu'en fumant du Cannabis. Pourtant l'alcool se retrouve partout et avec la bénédiction de tous. Alors Très cher Vindilux, faite l'éffort de vous renseigner avant de lancer des trolls de piètre qualité.

    • euro88 le 29.01.2015 13:03 Report dénoncer ce commentaire

      @vindulux, l'alcool et le tabac sont des drogues dures qui font beaucoup de victimes chaque années et cela apparemment ne dérange personne. En interdisant le cannabis, cela crée une économie parallèle dont l'Etat n'a pas le contrôle (sur l'argent, ni la dangerosité du produit) et vous enrichissez les mafias hollandaises, marocaines et italiennes. Des drogues interdites, c'est de loin la plus consommé, mais l'Etat préfère ouvrir des salle de schoot (pour les toxicomanes) et discriminé les consommateurs de cannabis. Et jusqu'à présent, la prévention n'a donné aucun résultat positif

  • esteban le 29.01.2015 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Tant qu'il s'agit d'un usage festif ce n'est pas très grave, n'en déplaise à certains. En revanche cela pose un problème quand ça devient un besoin et que c'est quotidien. Exactement comme avec l'alcool...