Législation au Luxembourg

28 juin 2018 17:44; Act: 29.06.2018 12:56 Print

Le cannabis médical est désormais autorisé

LUXEMBOURG - Ce jeudi, les députés ont adopté à l'unanimité le projet de loi autorisant, sous de strictes conditions, l'usage du cannabis thérapeutique.

storybild

Les médecins qui pourront prescrire le cannabis thérapeutique suivront une formation spéciale. (photo: DPA)

op Däitsch
Sur ce sujet

Depuis ce jeudi, le Luxembourg est l'un des premiers pays en Europe à autoriser l'usage médical du cannabis. Le projet de loi a été adopté à l'unanimité à la Chambre des députés. Le texte permet uniquement l'usage du cannabis à des fins thérapeutiques. Il ne dépénalise pas son usage à des fins récréatives.

Seulement disponible dans les pharmacies des quatre hôpitaux du pays, sur ordonnance d'un médecin - y compris généraliste - le cannabis thérapeutique vise à atténuer la douleur des patients qui souffrent d'un cancer, de sclérose, de maladies neurodégénératives ou encore de maladies chroniques et douloureuses.

La plante sera disponible dans des conditions très restrictives. Le cannabis se prendra en gélule, en gouttes ou huiles mais ne se fumera pas. Concernant l’approvisionnement, le Grand-Duché se fournira auprès de l’agence du cannabis du Canada. Une évaluation du dispositif est prévue dans deux ans. Ce premier bilan permettra d'évaluer le nombre de patients bénéficiaires et d'étendre, si besoin, la liste des maladies concernées.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fabilux le 28.06.2018 18:37 Report dénoncer ce commentaire

    voilà une bonne nouvelle, c'est bien plus sain pour la santé de prendre du cannabis à des fins thérapeutiques que tous ces produits chimiques qui engendrent toujours d autres problèmes de santé et de nouveaux médicaments pour les effets secondaires, on tourne en rond . Beaucoup de personnes connaissent hélas ce problème .

  • Kanna le 28.06.2018 21:08 Report dénoncer ce commentaire

    à anonyme et à kdbdbwk: Faut lire correctement svp! Nulle part il est écrit que le GDL est le premier pays, mais UN DES PREMIERS

  • Jeff le 28.06.2018 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si celà aide le malade alors c'est une bonne chose, même si moi je suis contre.

Les derniers commentaires

  • 6Out6cast6 le 30.06.2018 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    En tant que Français je suis véritablement ému qu'un si petit pays se décide enfin à sortir le cannabis de l'ombre !, déjà pour les malades, mais la vraie victoire sera de franchir enfin le pas de la légalisation, et n'importe quel malade qui souffre vous dira que rien ne vaut la vaporisation ou la combustion de THC pour obtenir l'effet le plus immédiat et direct; mon rêve de travailler pour cette industrie qui me passionne depuis toujours pourra peut-être un jour se réaliser, et ce sera un pas décisif qui montrera au reste de l'Europe qu'il est enfin temps de se moderniser ...

  • unMalade le 29.06.2018 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    Ceux qui pensent que certains simuleront pour en profiter, vous êtes bien "naïfs". Les maladies prisent en charge ne se simulent pas et les conditions d'accès sont strictes. en cas de SEP ou autre maladie neurodégénérative, de nombreux examens sont réalisés et les médecins mettent des mois, parfois des années avant de se prononcer et d’identifier fermement la maladie. Sans identification sûre, ce type de traitement n'est pas prescrit. La liste des maladies chroniques et douloureuses est précisée et restreinte. Et, là aussi, ça ne se simule pas. Quant à simuler un cancer... Sérieusement?

  • lucifer le 29.06.2018 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je répète on ne pourra pas conduire sous traitement

    • unMalade le 29.06.2018 15:21 Report dénoncer ce commentaire

      De quelle source tenez-vous cette information? Les effets psychotropes étant limités dans le temps, il est probable qu'il soit "interdit" ou plutôt déconseillé de conduire dans les "n" heures suivants la prise du médicament. Comme c'est d'ailleurs le cas pour d'autre médicaments. Si le malade prend le médicament le soir, il n'y a pas de raison pour qu'il ne puisse pas conduire en journée. Et ce n'est pas au corps médical de faire appliquer/vérifier ce genre de recommandations.

  • Keng Ahnung le 29.06.2018 12:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est que dans l'article en allemand qu'il est précisé qu'il contient du THC.

  • @Fred le 29.06.2018 12:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La volonté de ne pas vouloir s'informer, est-ce une maladie chronique?