Au Luxembourg

20 octobre 2021 11:02; Act: 20.10.2021 16:16 Print

Le chômage quasi à son niveau d'avant-​​crise

LUXEMBOURG - Le taux de chômage est à 5,5%, selon des chiffres publiés ce mercredi, par l'Adem et le Statec. Le nombre de demandeurs d'emploi baisse de 12,5% sur un an.

storybild

Le chômage poursuit sa décrue. (photo: Editpress/Alain Rischard)

Sur ce sujet
Une faute?

Le chômage continue sa décrue et est presque descendu à son niveau d'avant-crise, avec un taux de 5,5%. Le nombre de demandeurs d'emploi au 30 septembre s'élève à 15 641, soit 482 personnes de moins qu'un mois plus tôt, et 2 234 sur un an, soit une baisse annuelle de 12,5%.

Mais un phénomène continue d'inquiéter: le chômage de longue durée. Celui-ci «ne cesse de prendre de l'ampleur, selon le communiqué transmis mercredi matin, par l'Adem. Désormais, plus de la moitié des chômeurs (52%) sont inscrits depuis douze mois ou plus, soit 8 119 chômeurs longue durée.

Plus de 10 000 postes à pourvoir

Le mois dernier, 2 805 résidents se sont inscrits au chômage, 185 personnes de moins qu'en septembre 2020. Dans le même temps, les employeurs ont déclaré 4 299 postes vacants à l'Adem, 38,1% de plus qu'un an plus tôt. Le nombre de postes disponibles s'établit donc à présent à 10 708 (+60,1% sur un an).

Certains secteurs recherchent donc des candidats à l'emploi. C'est notamment le cas de la comptabilité et de l'audit, qui ont besoin de 1 576 employés, de la branche de la construction et de l'artisanat, qui a 1 489 emplois à offrir, des technologies de l'information et de la communication (956), du secteur bancaire et financier (772) et de l'horeca (748).

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Thomas le 20.10.2021 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    Le chômage continue sa décrue car les gens sont radiés... enfin plus précisément sont enlevés des stats car ne touche plus de compensation financière... Car là avec le covid check, ça va péter le chômage lol.

  • Passionné le 20.10.2021 13:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui oui, nous y croyons!!!

  • @PC le 20.10.2021 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si ça se trouve ils n'auront même pas le droit de s'inscrire à l'Adem. Ils sont prêts à tout pour leur chiffres.

Les derniers commentaires

  • Regis77 le 22.10.2021 06:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les choses vont changer avec votre Covid Check

  • kiwi le 21.10.2021 19:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attendez le chômage technique dû à la pénurie de matériaux dans le domaine de la construction… ça arrive. Très vite …

  • Marcel C le 21.10.2021 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo au Luxembourg, mais en France on est encore plus fort que ça, quand on veut diminuer le nombre de chômeurs, pôle emploi utilise une méthode d'une rare efficacité que le monde entier nous envie: le bug informatique....

  • AloAlo le 21.10.2021 08:14 Report dénoncer ce commentaire

    Meme si il y aurait 0% de chomage cela ne veut pas dire que tout le monde vit bien et cela ne fait pas du luxembourg un bon pays. en effet, il y a des contrats CDD, des mit temps et beaucoup de CDI qui paye une misere...

  • John Steel le 20.10.2021 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    Faut m'expliquer : 200.000 frontaliers, 10.000 offres d'emploi, c'est qui les chômeurs ?

    • Mégane le 21.10.2021 13:01 Report dénoncer ce commentaire

      Chômeurs, oui mais attention, ce sont tous des professionnels!