Au Luxembourg

30 octobre 2020 07:00; Act: 30.10.2020 09:37 Print

«Le confinement c'est pour quand? Un mur nous attend»

LUXEMBOURG - Médecin en soins intensifs au CHL, le Dr Jean Reuter a lancé «un appel à la vigilance».

storybild

Il se passe souvent sept à dix jours entre les premiers symptômes et l'aggravation clinique exigeant une admission en soins intensifs.

Sur ce sujet
Une faute?

Si le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmit, jugeait mercredi la situation dans les hôpitaux «sous contrôle», des soignants s'inquiètent. Médecin en soins intensifs au CHL, Jean Reuter l'a écrit jeudi sur Twitter. Évoquant son service, chiffres à l'appui, il a lancé au ministère de la Santé (@sante_lu): «Vous voyez le mur qui nous attend? Le confinement, c’est pour quand?». Dans un autre tweet relayé par le directeur général du CHL Romain Nati, il citait les mesures de confinement des pays voisins, concluant avec ironie par le Luxembourg: «Il se passe quelque chose?».

«Je suis inquiet de ce que je vois dans mon service», a-t-il confié jeudi à L'essentiel. «Huit lits sur 18 sont occupés par des patients Covid. Presque la moitié. Les gens oublient que ça ne veut pas dire que l'autre moitié est vide. La différence avec mars-avril est qu'avec le confinement, il y avait moins d’accidents de voiture ou du travail».

«Le risque que l'on se retrouve en difficulté est réel»

Si ce n'est «pas encore la catastrophe», il rappelle que lors de la première vague, son service a eu «jusqu'à treize patients en réa. Mais c'était deux semaines après le début du confinement. Même en confinant aujourd’hui on aura, vu les chiffres des cas, un pic dans deux à trois semaines». «Je ne lance pas un appel à confiner ce n'est pas mon domaine. Mais à la vigilance», lâche le Dr Reuter qui constate que «nos trois pays voisins vont plus loin que nous» en terme de mesures.

Pour lui, le «risque que l'on se retrouve en difficulté est réel» d'autant que les huit patients actuellement en réa ont été détectés entre le 14 et le 20 octobre. «Or, depuis, les cas ont explosé». Le Dr Reuter souligne qu'ils ont 60 ans de moyenne, 37 pour le plus jeune et «sans antécédents». «Les gens retiennent l'âge moyen élevé des décès (84 ans). Mais c’est parce que nous avons les moyens de les prendre en charge. Je n’ose pas imaginer si nous n’avions plus de place».

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Infirmier Lille le 30.10.2020 07:43 Report dénoncer ce commentaire

    Il a raison, les lits non-covid ne sont pas vides, ils sont occupés par des patients qui restent parfois des mois à l'hôpital et ils ne sont pas en vacances, ils sont malades et font complication sur complication, de longs traitements antibiotiques, des ponctions, des drainages, des examens. Les gens en bonne santé qui n'ont pas de parents proches avec cette expérience ne savent rien, ils voient juste les jolies brochures avec les infirmières toujours souriantes des hôpitaux. Il faut montrer les morts, pas les cacher, ça responsabilise

  • tou le 30.10.2020 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avant tout c’est la santé des gens,la vie humaine qui doit passer avant l’économie

  • Norby le 30.10.2020 07:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis de l’avis du docteur Reuter,nous allons tous droit dans le mur que vient de d’écrire se docteur. Mais il y à une chose qu’il ne faut pas oublier l’économie de notre pays nos ministres essaient d’éviter que notre économie s’écroule se qui n’est pas faux non plus la responsabilité reste chez les gens mais certains n’ont pas reconnu le danger que peut provoquer se virus

Les derniers commentaires

  • Verita le 31.10.2020 19:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de panique le confinement est déja pret depuis longtemps pas de panique

  • eric le 31.10.2020 19:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour l instant je crois pas aucun confinement au lux eg pourtant a voir le nombre de décès aujourd hui incroyable encore combien pour prendre une décision ????????????????????????

  • Colère le 31.10.2020 16:47 Report dénoncer ce commentaire

    L'âge moyen des décès, 84 ans. Normal puisqu'on laisse mourir les plus âgés pour sauver la vie des jeunes criminels qui ne respectent rien et qui leurs ont transmis la mort. Ceux qui prennent ces décisions paieront un jour car eux aussi vieillissent et les années passent vite. Et pour leurs parents et grand-parents, c'est aussi la même décision ?

  • nickname le 31.10.2020 14:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ @flolo: nous devons surtout accepter qu’on est mortel. A cause des pesticides, produits chimiques et vaccins l’humanité a pu tripler son espérance de vie en quelques décennies. N’est-il pas temps de laisser à nouveau faire la nature pour réguler la surpopulation?

  • nickname le 31.10.2020 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On est en pleine transition sociale imposée par les verts et les nouvelles industries, le covid a donné un bon coup de pousse pour imposer cette transition sociale, un hasard? Le vivre ensemble est terminé, le vivre seul est la règle - diviser pour mieux...?