Au Luxembourg

10 septembre 2019 08:04; Act: 10.09.2019 14:28 Print

Le congé familial surtout pris par les femmes

LUXEMBOURG - Le nouveau système de congé pour raisons familiales, entré en vigueur début 2018, permet de s'occuper de son enfant malade. Il est pris, en majorité, par les mamans.

storybild

En 2018, 62,5% de certificats concernaient des mamans, contre 37,5% pour les papas.

Sur ce sujet
Une faute?

Un enfant malade, qui ne peut pas aller à l'école. C'est pour permettre aux parents de s'occuper de lui que le congé pour raisons familiales existe. Celui-ci a été réformé au 1er janvier 2018, afin de donner plus de latitude aux parents qui veulent rester à la maison pour s'occuper de leur rejeton souffrant. Une réforme dont les parents ont pleinement profité.

Ainsi, en 2017, l'année avant l'entrée en vigueur de la réforme, 45 555 certificats ont été enregistrés par la Caisse nationale de santé (CNS) pour 71 076 jours passés avec un enfant malade. Un chiffre qui a bondi en 2018 à 65 955 certificats (+69,07%) pour 111 218 jours passés à la maison (+63,91%).

En revanche, la réforme n'a pas franchement fait progresser la parité dans le cadre de la garde d'enfants malade. En 2017, 60,57% des certificats concernaient des mamans, pour 39,43% bénéficiant aux papas. En 2018, l'écart s'est un peu creusé avec 62,5% de certificats pour les mamans et 37,5% pour les papas. L'écart s'est aussi creusé en ce qui concerne le nombre de jours passés à la maison avec l'enfant: en 2017, 58,96% des jours étaient pris par les mères, en 2018, cette proportion a grimpé à 62,51%.

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Carina le 10.09.2019 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D’où l’on voit un réel besoin de la part des parents. 2 jours étaient d’un ridicule. Souvent le parent est appelé durant la journée à la crèche parce l’enfant a atteint 38,5. Et puis c’est parti durant 3 journées et nuits rudes. Et je ne parle que d’un enfant! Et cela plusieurs fois par an. Pas étonnant que les parents se mettent eux-mêmes en maladie pour ne pas consommer les jours de congé. Ce n’est pas de gaieté de coeur.

  • robertnorbert le 10.09.2019 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca va... la on parle de 1-2 jours de différence par parents... faut pas abuser sur la parité. C’est un travail d’equipe. Ça veut pas dire que l’autre parent ne fait rien ou moins pour l’enfant malade même si il n’est pas à la maison

  • Le bon gars le 10.09.2019 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    Moi pour ma part, je n'ai pas besoin de demander ces congés pour raison familiale. Quand ma fille tombe malade, je reste tout simplement à la maison jusqu'à rétablissement et après je retourne au travail. Vu que je fais beaucoup d'heures, j'ai aussi la chance de pouvoir dire de suite que je ne viens pas travailler pour raison familiale et on me paie ces journées sans faire sauter les chiffres à la CNS.

Les derniers commentaires

  • John Smith le 11.09.2019 00:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @feminist: ben si, même si les féministes veulent imposer leur vision. Regardez les animaux dans la nature, c’est la femelle qui s’occupe des petits.

  • feminist le 10.09.2019 17:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n est pas parce que c est la femme qui « porte » l’enfant que l enfant a plus besoin de la mère! Ça c est une vieille excuse pour les pères pour moins s occuper des enfants!

  • Le bon gars le 10.09.2019 16:53 Report dénoncer ce commentaire

    Moi pour ma part, je n'ai pas besoin de demander ces congés pour raison familiale. Quand ma fille tombe malade, je reste tout simplement à la maison jusqu'à rétablissement et après je retourne au travail. Vu que je fais beaucoup d'heures, j'ai aussi la chance de pouvoir dire de suite que je ne viens pas travailler pour raison familiale et on me paie ces journées sans faire sauter les chiffres à la CNS.

  • zorro le 10.09.2019 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il faut voir en restauration. si vous prenez une journée pour maladie de l'enfant, le patron vous dis de travailler une autre journée à la place. on dirait qu'il ne sont pas au courant des lois.

    • Le vengeur masqué le 10.09.2019 16:50 Report dénoncer ce commentaire

      ça s'appelle de l'esclavage et ceux qui se laissent faire sont des fragiles. Quand je suis malade, je reste à la maison. Quand mes enfants sont malades, si maman ne peut pas rester à la maison, moi je reste. C'est des droits fondamentaux pour lesquels beaucoup de gens se sont battus et il faut en profiter en cas de vrai besoin. Je ne me suis jamais laissé faire par quelque patron que ce soit et pourtant je me donne à fond dans mon travail.

  • John le 10.09.2019 09:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est totalement normal: quoi qu’en pensent les adeptes du politiquement correct un enfant réclame et a besoin de sa maman quand il est malade. Qu’on arrête de vouloir imposer la parité partout contre les lois de la nature.

    • Bruno le 10.09.2019 10:39 Report dénoncer ce commentaire

      l enfant reclame et a besoin de sa maman ou de son papa :)

    • @John le 10.09.2019 11:17 Report dénoncer ce commentaire

      Seulement dans le cas où le papa ne s'occupe pas beaucoup de l'enfant. Car sinon un enfant réclame autant papa que maman.

    • Sandro le 10.09.2019 13:35 Report dénoncer ce commentaire

      Mais non. Il semble plutôt que beaucoup de gens et, surtout, notre chère ministre de la famille, l'enfant demande surtout le personnel encadrant des crèches et maisons relais.

    • Le vengeur masqué le 10.09.2019 16:45 Report dénoncer ce commentaire

      Ma fille me réclame plus à moi que sa mère et pourtant elle s'occupe très bien d'elle. Il faut arrêter un peu les clichés ridicules