Politique au Luxembourg

22 décembre 2020 17:31; Act: 23.12.2020 09:57 Print

Le couvre-​​feu suscite beaucoup de scepticisme

LUXEMBOURG - Certaines mesures annoncées lundi ont trouvé du soutien jusque dans l’opposition. Mais pas toutes, notamment le couvre-feu.

storybild

Les rues devraient être vides dès 21h. (photo: Vincent Lescaut)

Sur ce sujet
Une faute?

L’annonce des nouvelles restrictions, effectives entre le samedi 26 décembre et le dimanche 10 janvier, a fait réagir la classe politique mardi. Pour une fois, certaines mesures trouvent du soutien dans les rangs de l’opposition, même si tous les partis n’ont pas décidé s’ils voteraient la loi globale.

Le couvre-feu

«Nous ne tomberons jamais d’accord sur cette mesure», a déclaré Gilles Baum, chef de fraction DP, après la réunion de 3h30 en commission Santé. Ce sujet a animé les débats. Gilles Baum estime qu’elle a «montré son efficacité dans les pays où elle a été appliquée, comme en France et en Belgique». En revanche, Sven Clement trouve que l’avancer à 21h est «quand même énorme, et d'une efficacité incertaine».

Le CSV est aussi sceptique, à l’image de Martine Hansen, cheffe de fraction: «Cela pose beaucoup de questions, la ministre Paulette Lenert n’a pas su justifier la mesure». «Le couvre-feu était justifié du temps de l'ouverture des bars et restaurants, mais plus maintenant. À quoi bon cette disposition, si les autres mesures sont respectées?», s'interroge Claude Wiseler (CSV). «L'État peut prendre des mesures concernant l'espace public, comme le couvre-feu, mais nous ne sommes pas d’accord car 21h, c’est très restrictif», indique Fernand Kartheiser (ADR). De son côté, Marc Baum (déi Lénk) décrit «une mesure liberticide qui ne s'appuie sur aucune donnée scientifique».

Des mesures trop tardives?

«C’est bien que le gouvernement ait enfin réagi, mais il aurait pu le faire au moins trois semaines avant», clame Martine Hansen. Elle se félicite tout de même que certaines propositions de son parti aient été reprises, comme l’interdiction de la consommation d’alcool sur la voie publique. «Les mesures sont trop tardives et manquent d’argumentation», juge le Pirate Sven Clement.

D’autres estiment au contraire que le moment est opportun: «Il faut faire baisser le nombre de contaminations car la situation est difficile dans les hôpitaux», relate Chantal Gary (Déi Gréng). «Il fallait prendre des mesures pour pouvoir gérer une éventuelle recrudescence de l'épidémie après les fêtes», renchérit Gilles Baum.

La limitation des contacts

Le gouvernement a maintenu le droit de visite à des amis, ce qui lui fait dire que les mesures ne constituent pas un confinement. «Elles constituent l'avant-dernière cartouche. Il faut tuer le virus, nous devons être à la hauteur du défi», affirme Mars Di Bartolomeo (LSAP). Le CSV valide le maintien de la mesure, mais pas l’ADR, qui estime que «le nombre d’invités à domicile ne regarde pas l’État».

Dénoncer les contrevenants?

L'obligation pour les fonctionnaires et salariés de signaler ceux qui ne respectent pas les isolements et les quarantaines a été relevé par plusieurs députés. «Cela se fait pour les crimes et les délits, pas pour les contraventions. Nous entrons dans la culture de la dénonciation», dénonce Marc Baum (déi Lénk). Martine Hansen «s'interroge» aussi sur cette mesure, tout comme Fernand Kartheiser, qui la trouve «disproportionnée». De son côté, Mars Di Bartolomeo a voulu la minimiser, évoquant «une mesure qui suit le code de procédure classique».

Quel vote?

Les partis de la majorité (DP, LSAP, Déi Gréng) voteront en faveur du texte. Les Pirates, déi Lénk et l’ADR voteront contre, tandis que le CSV attend d’en savoir plus. Il veut notamment étudier le projet de loi et lire l’avis du Conseil d’État.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luxo le 22.12.2020 19:46 Report dénoncer ce commentaire

    Dénoncer les contrevenant! Comment a t'on pu en arriver là? Nous sommes revenus 80 ans en arrière à l'époque ou les enseignants collaboraient avec l'occupant. Nous sommes passés de l'étoile jaune à la puce sous la peau ou dans le smartphone que l'on ne lâche plus. Comment un luxembourgeois en 2020 peut il se réjouir lorsque la police verbalise une personne qui se promène seul dans la rue?

  • Josée le 22.12.2020 17:48 Report dénoncer ce commentaire

    à 21 heures c'est un couvre-feu réel, à 23 heures cela n'a aucun sens.

  • Al le 22.12.2020 19:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la dénonciation une mesure qui suit le code classique ? j'ai jusqu'à présent soutenu les mesures prises par le gouvernement, mais l'obligation de dénoncer va trop loin et donne beaucoup d'arguments aux personnes qui contestent toute restriction. Personnellement, lorsque j'ai lu le projet de loi cet article m'a fait penser à la RDA et ses IM.

Les derniers commentaires

  • peut etre si tu creves pas d ici là le 23.12.2020 21:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Norbert : Conclusion dans une salle de service ou vestiaires il faut porter le masque .

  • Norbert le 23.12.2020 15:12 Report dénoncer ce commentaire

    J’ai fait des tests avec un détecteur de CO2, qui donne une bonne évaluation du risque d’infection au covid, comme il mesure le pourcentage de l’air exhalé dans l’air ambiant. A l’intérieur, dans une chambre bien aérée, après la fermeture des fenêtres et l’entrée d’une personne par 100m3, le CO2 augmente de 200 ppm en 10 minutes. A l’extérieur (sur une terrasse couverte) le CO2 ne change pas (même installé à 50 cm d’une personne). Conclusion si on veut rencontrer une ou plusieurs personnes sans risque, il faut le faire à l’extérieur.

  • realite le 23.12.2020 14:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Bertrand +1 je suis heureux de voir des gens intelligents et raisonné qui pensent comme moi !

  • realite le 23.12.2020 14:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @septique +1 @antoine dimanche 14h marche silencieuse à Lux ville ..

  • c est ainsi ici le 23.12.2020 11:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ barman: j ai été frappée humiliée et jetée du domicile par mon ex : pas de foyer d accueil ! les flics m ont dit il n y en a pas pas de structures pour m aider , rien en pleine pandémie j étais malade en plus, La honte au ventre . J ai tout perdu à cause de mon ex qui a trouvé une nouvelle compagne . Et ils m Ont jeté comme un chien . Il a menti , m a frappée humiliée après m avoir fait tout perdre .. tout .. voilà la réalité et lui il s éclate , s amuse et se sent en confiance car il connaît du monde bien placé et sera protégé . La justice est faite pour Les riches pour leur confort . Ces gens indifférents car ils pensent qu a eux après t avoir exploité usé.