Au Luxembourg

04 décembre 2019 14:03; Act: 05.12.2019 09:16 Print

«Le déclin des insectes est dévastateur»

LUXEMBOURG - Le ministère de l'Environnement lance un plan d'urgence et fait appel à tous pour l'aider à freiner le déclin des abeilles et autres papillons.

storybild

La ministre veut donc finaliser un plan spécifique d'ici l'été pour enrayer ce déclin. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Au Luxembourg, comme dans le reste de l'Union européenne, près de 10% des insectes sont menacés d'extinction et cela concerne également les pollinisateurs (abeilles, papillons, scarabées, mouches...). «Ce déclin est dévastateur autant pour la sécurité alimentaire que pour le maintien des écosystèmes naturels», souligne la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg. La ministre veut donc finaliser un plan spécifique d'ici l'été pour enrayer ce déclin.

Plan qui fait appel à l'ensemble de la société. Car «le déclin des insectes est multifactoriel, explique Gil Kirchen, de l'association Ëmweltberodung Lëtzebuerg. Il est causé par la perte des habitats naturels, les pratiques agricoles intensives, les pesticides, le changement climatique...». Le plan interviendra en milieu agricole comme en milieu urbain. Il devra permettre d'améliorer les connaissances sur les pollinisateurs, proposer des mesures concrètes de lutte et encourager la prise de conscience de la société.

La plateforme planpollinisateur.org sera accessible en ligne dès le jeudi 5 décembre. Toute personne intéressée pourra y partager ses idées. Un workshop national aura lieu le 14 janvier 2020, et sera suivi de trois workshops régionaux.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Yacintha le 04.12.2019 15:24 Report dénoncer ce commentaire

    Il est scientifiquement prouvé que le déclin des insects est cause non seulement par les pesticides mais en grande partie par des ondes élécromagnétiques. Avec la 5G (très bientôt au Lux) on peut s'attendre à l'accélération de cette disparition. Mais pour le gouvernement la priorité est toujours pour les investissements et croissance économique….

  • Lulu le 04.12.2019 17:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Er avec ca la Commission européenne n‘est même pas capable de faire interdire le roundup... un tel manque de courage...

  • veto le 04.12.2019 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comment faire rimer ecologie et protection de la nature, s il faut tout les Terrains pour construire routes afin de diminuer les bouchons et d arriver a avoir suffisament de logement? peut etre arreter la croissance et DE contenter de ce qu on a.....

Les derniers commentaires

  • Jacques Dinsart le 05.12.2019 17:56 Report dénoncer ce commentaire

    Il est évident depuis plus de 20 ans que les néonicotinoïdes sont des tueurs d'insectes. Remède: y'a qu'à……… Mais le fric sera toujours plus fort que les insectes.

  • sycloux le 05.12.2019 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    Bon article:mais vous savez ou sont les insectes,vous n'allez pas me croire.

  • alain le 05.12.2019 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu parles de la 5G mais tu utilises internet pour mettre ton commentaire ! Il y a bien d’autres choses plus importantes pour les insectes avant de mettre cela sur le dos de la 5G qui n’est pas encore là !

  • sellig57 le 05.12.2019 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    pratiquer une agriculture raisonnée suffisante pour la consommation nationale voire europeenne...mais pour ça,il faut mettre un terme a la speculation qui rapporte beaucoup au secteur financier qui fait la pluie et le beau temps aupres de la commission europeenne et de nos dirigeants...

  • dabei le 05.12.2019 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous êtes apparemment déjà réveillé et donc préparé à une catastrophe naturelle. J’aimerais savoir ce que vous feriez dans ce cas ainsi je pourrais m’en inspirer. Merci