Santé au Luxembourg

14 novembre 2019 15:50; Act: 15.11.2019 10:36 Print

Le diabète dépisté pour «éviter les surprises»

BERTRANGE - Les hôpitaux Robert-Schuman ont proposé ce jeudi, au centre commercial Belle Étoile, un test de dépistage du diabète, dans le cadre de la journée mondiale de la maladie.

storybild

Audrey Guttinger, infirmière aux hôpitaux Robert Schuman, effectue une prise de glycémie sur Freddie.

Sur ce sujet
Une faute?

«Je suis soulagé, je vais pouvoir continuer comme ça», souffle Freddie, 61 ans. Cet habitant de Luxembourg, qui n’a jamais été préoccupé par le sujet, a malgré tout voulu passer ce jeudi, un test de dépistage du diabète, qui était proposé par les équipes des Hôpitaux Robert-Schuman au centre commercial Belle Étoile, à Bertrange, dans le cadre de la journée mondiale de la maladie. «On n‘est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise», confie-t-il.

Le test s’est donc avéré rassurant. Ainsi son taux de glycémie n’a pas dépassé les 140 mg/dl de sucre dans le sang (deux heure après le repas, il ne faut pas être au-dessus de ce seuil). De plus, le questionnaire qu’il a rempli a établi qu’il ne faisait face qu’à un risque faible de diabète: Freddie a une alimentation variée et saine, fait du sport «depuis 50 ans» et ne compte pas de personnes diabétiques dans sa famille.

«Augmenter son bien-être avec l‘hypnose ou le yoga»

Contrairement à Freddie, plus de 25 000 personnes doivent vivre avec le diabète au Luxembourg. Dans la grande majorité des cas, il s‘agit d‘un diabète de type 2, fortement lié au mode de vie. D'où l’importance de faire mieux connaître la maladie, sa prise en charge, et les moyens de la prévenir.

«Prévenir le diabète passe notamment par la capacité à faire baisser le stress au quotidien, qui a une influence néfaste sur l‘alimentation, et qui augmente la sédentarité, explique Carole Launardi, psychologue et psychothérapeute aux hôpitaux Robert Schuman. Il est par exemple possible d’augmenter son bien-être avec l'hypnose ou le yoga». L’enjeu est de taille: le nombre de personnes souffrant de diabète a pratiquement quadruplé depuis 1980 dans le pays.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • vegan le 15.11.2019 07:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le diabète n’existe pas. Il n’existe que la mauvaise alimentation. Processed food, dairy products.. les sucres visibles et pas visibles dans le manger aussi.. ouvrez les yeux

  • patience le 15.11.2019 07:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @christophe mais vous etiez dans votre état normal quand vous avez écrit cela ? Le diabétique est pris en charge et pour la science qui connaît l avenir.... @alzingen vous ne vous rendez pas compte du combat.

  • Alzingen le 14.11.2019 17:44 Report dénoncer ce commentaire

    Un juteux business ce diabète.

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 15.11.2019 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi rassure-t-on faussement les gens sur le diabète type 2. Le test de glucose ne permet aucune conclusion, sinon que l'on est pas gravement malade du diabète. Mais à ce moment des symptômes de maladies métaboliques se seraient déjà fait remarquer. Le taux de glucose peut paraître normal sous un excès d'insuline, quand les cellules ne s'ouvrent pas à l'energie du glucose, en résistant à l'insuline. Les tests efficaces, c'est soit celui du taux d'insuline, soit le test A1C, qui mesure la moyenne du taux de glucose les derniers 2 mois.

  • vegan le 15.11.2019 07:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le diabète n’existe pas. Il n’existe que la mauvaise alimentation. Processed food, dairy products.. les sucres visibles et pas visibles dans le manger aussi.. ouvrez les yeux

    • Unicorn le 15.11.2019 09:43 Report dénoncer ce commentaire

      la mauvaise alimentation, c'est aussi manger des légumes plein de pesticides et de pollutions aux dioxines et autres.

  • patience le 15.11.2019 07:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @christophe mais vous etiez dans votre état normal quand vous avez écrit cela ? Le diabétique est pris en charge et pour la science qui connaît l avenir.... @alzingen vous ne vous rendez pas compte du combat.

  • lea le 15.11.2019 02:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci à Christophe on parle très peu du diabète de type 1 et pourtant il est plus invasif et grave que le type 2 même si dans tous les cas c’est une maladie handicapante

  • Luxo le 14.11.2019 23:58 Report dénoncer ce commentaire

    En modifiant son alimentation et son mode de vie il est possible de guérir du diabète , même du type 1.