Coronavirus au Luxembourg

20 octobre 2021 07:00; Act: 20.10.2021 09:28 Print

Le Dr Ochs n'en finit pas de fâcher le Collège médical

LUXEMBOURG - Le Collège médical se dit «choqué» de voir le Dr Benoît Ochs en première ligne des défilés anti-mesures Covid.

storybild

Le Docteur Ochs a été acclamé par une foule d'opposants aux mesures anti-Covid vendredi soir lors d'une manifestation.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans une doudoune immaculée, au sommet des marches de la Chambre des députés, entouré de bougies, le Dr Benoît Ochs rythmait vendredi dernier le clapping de plusieurs milliers d'opposants aux mesures Covid. L'image du médecin de Gonderange, mué en héros des Marches blanches, n'amuse pas franchement le Collège médical. Son président le Dr Pit Buchler se disait lundi «choqué et gêné» de voir ce médecin «prendre un énorme plaisir à se pavaner devant les masses».

En juillet dernier, le Dr Ochs a été condamné à un an d'interdiction d'exercer pour avoir enfreint plus d'une dizaine d'articles du code de déontologie. Dans le cadre de la pandémie, il a notamment dénoncé et est contrevenu au protocole du ministère de la Santé, en particulier sur l’isolement. Ayant interjeté appel (dont la date n'est pas encore fixée), le Dr Ochs peut continuer à exercer.

«Il répète, depuis, les faits pour lesquels il a été condamné en juillet», estime le Dr Pit Buchler, dénonçant «les contre-vérités» diffusées par le médecin «qui œuvre contre ce qui nous tient tous à cœur: sortir au plus vite de cette pandémie. Il n'y a aujourd'hui qu'un moyen, la vaccination». Si le président du Collège tient à distinguer «les gens inquiets et une minorité de conspirationnistes» au sein des défilés, il estime que le médecin «est manipulé et manipule» et que son statut de médecin «lui donne du crédit».

En demandant à réunir un conseil de discipline «on lui a fait de la publicité, mais que pouvions-nous faire?», s’interroge le Dr Pit Buchler qui raconte «un collègue qui jouissait d'une réputation de bon médecin, à la dérive». Le président du Collège dénonce aussi les propos «dangereux» du Dr Benoît Ochs sur les vaccins, ses accusations à l'encontre de ses confrères (infanticide) ou les comparaisons faites avec les médecins du régime nazi. Et il sait que le jugement ne fera pas taire le Dr Ochs regrettant qu'il puisse en tirer une position de «martyr».

Pour l'avocat du médecin, Me Christian Bock, le Dr Ochs confirme, en affichant sa mobilisation, que «la cause qu'il défend est plus importante pour lui que sa carrière et son avenir de médecin. Il se croyait isolé et se réjouit de voir qu'il y a du monde avec lui».

Sur la présence dans le cortège, aux côtés de son client, de manifestants radicaux qui contestent jusqu'à l'existence même du Covid ou tous les vaccins, l'avocat confirme que des différences existent «comme au sein des partis politiques qui gouvernent ensemble. Ils n'ont pas un seul avis mais se mettent d'accord sur une certaine direction», poursuit Me Christian Bock. «Il y a des gens raisonnables qu'il faut respecter, unis contre l'idée de perdre leur liberté», conclut l'avocat qui dénonce un gouvernement «paternaliste» qui va «trop loin avec nos droits».

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • artemis le 20.10.2021 09:01 Report dénoncer ce commentaire

    tant mieux. Il faut un peu de discussion dans ce monde ou la différence d'opinion n'a plus sa place.

  • Pasteur Koch le 20.10.2021 13:04 Report dénoncer ce commentaire

    Soutien total au Dr Ochs. Une société ne vaccine pas les femmes enceintes et les enfants . La vaccination doit être proportionnée, adéquate et nécessaire. Ces 3 conditions sont cumulatives. Elles ne sont pas remplies !

  • Jean Valjean le 20.10.2021 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    On croit rêver quand on lit le ton condescendant de M. Pit Buchler "prendre un énorme plaisir à se pavaner devant les masses " Mais quelle morgue ! Quelle arrogance ! Ces "masses" sont dotées d'esprits libres qui préfèrent douter plutôt que de céder sous les coups de butoir d'affirmations péremptoires et sans nuances du Collège médical. Les mots ont un sens et tous les titres et les fonctions du monde n'imposeront jamais, de fait, le respect car au contraire celui-ci se gagne et s'inspire. M. Ochs ne se prend pas pour un oracle omniscient, il raisonne et doute. C'est sain dans une démocratie

Les derniers commentaires

  • Clopinette le 21.10.2021 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà avant la Covid, ce médecin était dans la théorie du complot... consulter chez lui c'était que des discussions sur des sujets comme les attentats des tours jumelles et le complot derrière.

    • @Crapinette le 21.10.2021 11:40 Report dénoncer ce commentaire

      Combien on vous paie pour cela, ou alors c est du bashing pour dire de passer le temps ?

  • FreeSpirit le 21.10.2021 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi contraindre les personnes guéries à se faire vacciner??? Elles ont développé plus d'anticorps que si elles s'étaient fait vaccinées. Pourquoi ignore-t-on les personnes guéries dans cette course à l'immunité collective??

  • Past-heure le 21.10.2021 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    Il vaut mieux se faire vacciner avant d'être malade

  • ben le 21.10.2021 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’Ordre des corrompus

  • vdv le 21.10.2021 01:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De nós jour la vérité n’es pas bonne à dire. Le pouvoir des laboratoires est plus fort, et les gouvernements complices

    • De nos jours le 21.10.2021 09:42 Report dénoncer ce commentaire

      C' est a partir de quand de nos jours?? Pck les "le pouvoir des labo, les pouvoir de ci , le pouvoir de ca.., les gouvernements complices..." Ca fais 40 ans que j' entends ca... et ca fais 40 ans que c' est souvent la meme minorite refractaire qui ne fais que se plaindre avec les memes arguments et ce peu importe le sujet… donc le de nos jours… vous me faites bien marrer...