Crise politique

11 juillet 2013 11:37; Act: 11.07.2013 16:38 Print

Le Grand-​​Duc n'a plus qu'à signer les papiers

LUXEMBOURG - Jean-Claude Juncker a rencontré jeudi après-midi le chef de l'État pour lui signifier la fin de la coalition CSV-LSAP. Au Grand-Duc de déterminer la suite des événements…

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le dernier Conseil de gouvernement de cette législature à peine terminé, les grandes manœuvres politiques ont d'ores et déjà débuté. Jean-Claude Juncker a rencontré, ce jeudi après-midi, pendant un peu moins d'une heure le Grand-Duc Henri pour lui remettre officiellement la démission du gouvernement. Une démarche qui lance officiellement le processus des élections à partir du moment où le chef de l'État signera l'arrêté grand-ducal. «Ce que je dis au Grand-Duc, je ne le dis à personne d'autre», s'est contenté d'indiquer le Premier ministre.

Une déclaration qui vient confirmer celles données quelques heures plus tôt dans la journée, au cours desquelles il se disait «soulagé» après le marathon réalisé à la Chambre, mercredi, précisant tout de même que «la situation ne pouvait être désormais plus claire». Comme il l'avait déjà annoncé mercredi soir, Jean-Claude Juncker a redit son intention de se présenter pour les législatives à venir. «Ce sera aux militants de choisir (NDLR: le CSV tiendra son congrès extraordinaire ce jeudi soir, à Hesperange), mais cette possibilité existe».

Chefs de fraction opposés à une dissolution de la Chambre

Pour le LSAP, les choses semblent également claires. «La campagne électorale a déjà commencé, indique Étienne Schneider, ministre de l'Économie. Il ne fait aucun doute que le LSAP sera présenté comme le grand méchant pendant la campagne, mais nous sommes prêts». Alors que les socialistes désigneront mardi prochain les noms des têtes de liste, Étienne Schneider estime qu'il peut jouer un rôle de premier plan, indiquant que «le poste de Premier ministre n'est pas un poste qui me déplairait», précisant toutefois dans la foulée «que les listes ne seront choisies que la semaine prochaine».

Déi Gréng annoncent pour leur part qu'ils tiendront leur congrès extraordinaire mardi prochain, tout comme le LSAP. Le parti présentera son programme le 14 septembre prochain et sa liste de candidats avant le 1er août. François Bausch, chef de fraction à la Chambre, indique qu'il soutient la décision adoptée en réunion des chefs de fraction ce jeudi. «Une décision qui consiste à indiquer au Grand-Duc le vote d'une nouvelle loi qui mettrait en place des élections anticipées prévues pour le 20 octobre prochain. C'est une solution plus propre et plus confortable qu'une dissolution de la Chambre». Une loi qui pourrait être votée mardi ou mercredi prochain.

Le DP a également indiqué qu'il choisirait ses têtes de listes nationales et régionales, le 16 juillet prochain, que les listes seront communiquées le 8 août et qu'il faudra attendre le 14 septembre pour connaître le programme de campagne officiel du parti.

(Jmh/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Pinocchio le 11.07.2013 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Plusieurs postes de ministres vacants. Les intéressés faites vous connaître

  • Frédéric MOISY NGUYEN le 12.07.2013 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'ai pas apprécié que Monsieur JUNCKER abaisse les pouvoirs du Grand-Duc en 2008 mais je constate qu'il n'y aucune personne en capacité pour le remplacer.

  • JLuc le 11.07.2013 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    après 18 ans de gestion du pays c'est la seule chose qu'ils ont trouvé à lui rapprocher !!! connaissez vous encore un dirigeant pareil quelque part?

Les derniers commentaires

  • Coeur révélateur le 12.07.2013 17:21 Report dénoncer ce commentaire

    En vertu de quelle légitimité réelle prendrait-il un temps de réflexion ? Pour en référer à l'Opus Dei? En 2011, SAR n'a demandé l'accord ni du Parlement, ni du Gouvernement pour modifier la succession dynastique au pouvoir notamment militaire. Il n'en voyait même pas la nécessité d'en informer les Luxembourgeois par la publication officielle. Et si le prince Jean a renoncé en 86 au trône (après les attentats), pour se marier à une non-noble, SAR s'est aussi marié avec une non-noble. La légitimité de succession à Sigefroi de l'an 999 est contestable, et les lobbys religieux perturbent.

    • Frédéric MOISY NGUYEN le 25.08.2013 02:18 Report dénoncer ce commentaire

      Le Grand-Duc est le Chef de l'Etat Luxembourgeois et à ce titre, il lui appartient en convenance avec la Constitution de décider entre deux options : donner mandat à une autre personne ou bien demander aux luxembourgeois de retourner aux élections et d'envoyer une majorité claire au Parlement du Luxembourg. Il n'y a rien de contestable à moins que l'on soit contre la monarchie ... dans ce cas, venez en France, vous verrez à quel point notre Chef de l'Etat est puissant et coûteux.

  • Frédéric MOISY NGUYEN le 12.07.2013 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'ai pas apprécié que Monsieur JUNCKER abaisse les pouvoirs du Grand-Duc en 2008 mais je constate qu'il n'y aucune personne en capacité pour le remplacer.

  • lux le 11.07.2013 18:52 Report dénoncer ce commentaire

    Dite moi qui peut remplacer M.Juncker?? Moi je le trouve trés bien,et en plus il est cool.

  • clemence le 11.07.2013 17:27 Report dénoncer ce commentaire

    Il est certain qu'il faut privilégier les intérêts du Luxembourg et que ceux de l'Europe ne doivent venir qu'en second plan. Chaque état a droit de diriger son pays comme bon lui semble.

    • Non clémence le 11.07.2013 17:40 Report dénoncer ce commentaire

      Non le Luxembourg a déjà signé un traité qui stipule le contraire

    • clemence le 11.07.2013 21:21 Report dénoncer ce commentaire

      Les accords ne sont pas gravés dans le marbre et n'engagent que ceux qui les signent. On peut toujours revenir sur un accord, notamment quand la donne change.

  • JLuc le 11.07.2013 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    après 18 ans de gestion du pays c'est la seule chose qu'ils ont trouvé à lui rapprocher !!! connaissez vous encore un dirigeant pareil quelque part?

    • Sandra° le 11.07.2013 19:16 Report dénoncer ce commentaire

      100% +1 d'accord