Sur Internet

24 novembre 2017 07:00; Act: 24.11.2017 12:54 Print

Le Grand-​​Duché n'échappe pas au «sexting»

LUXEMBOURG - Le problème du «sexting», ou harcèlement sexuel et sexiste sur Internet, touche le pays. Mais avec Bee Secure, le SNJ et ses partenaires veillent au grain.

storybild

Depuis trois ans, la Bee Secure Helpline reçoit en moyenne une dizaine d'appels par an. (photo: Capture d'écran)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Le «sexting», autrement dit le harcèlement sexuel et sexiste sur Internet, est en vogue. Et le phénomène tend à se développer chez les jeunes de 11 à 15 ans dans de nombreux pays d'Europe. Il semblerait même que les filles soient davantage insultées en ligne, sur leur physique notamment. Elles font aussi l'objet de rumeurs et de «sextos». Le Grand-Duché, où l'initiative Bee Secure a été mise en place pour sensibiliser les utilisateurs sur un usage plus sécurisé des médias et des nouvelles technologies, n'échappe pas au phénomène.

«Depuis trois ans, nous recevons en moyenne une dizaine d'appels par an sur la Bee Secure Helpline», confie Jeff Kaufmann, chargé du projet Bee Secure au Service national de la jeunesse, qui travaille aux côtés du Kanner-Jugendtelefon et SecurityMadeln.lu. «Cela concerne majoritairement les filles, mais ça n'exclut pas les garçons»... Photos privées avec des corps dénudés, commentaires désobligeants partagés sur Facebook, Snapchat... tous les moyens sont bons pour déstabiliser sa «proie».

«Ce sont souvent des histoires d'amour qui dégénèrent entre jeunes», précise Jeff Kaufmann. Ce dernier conseille aux victimes de signaler les contenus illicites sur la plateforme Bee Secure Stopline. «Ensuite, c'est la police qui prend le relais s'il y a une enquête à ouvrir». Au-delà d'une orientation judiciaire, le SNJ mène un important travail de prévention en effectuant des formations dans les écoles, à destination des classes de 7e, «de l'ordre de 900 par an».

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maulert le 24.11.2017 07:32 Report dénoncer ce commentaire

    bonne initiative de la part du SNJ!!!

  • Jean II le 24.11.2017 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et en espérant que la justice soit très sévère avec ceux qui harcèlent pour éviter le pire .

  • Lëtzerbad le 24.11.2017 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut sévèrement réprimer le harcèlement. Mais depuis quand le sexting est-il du harcèlement ? Pourquoi pas accuser de viol les gens qui ont des rapports sexuels ? Et puis aussi accuser d'exhibitionisme la personne qui rentre dans sa douche ? On croit rêver, mais c'est un cauchemar !

Les derniers commentaires

  • Alois le 24.11.2017 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    «Le sexting est l'acte d'envoyer électroniquement des textes ou des photographies sexuellement explicites, en français des « sextos », surtout d'un téléphone portable à un autre» Je ne vois pas de rapport entre le sexting et le harcèlement sexuel!

  • Lëtzerbad le 24.11.2017 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut sévèrement réprimer le harcèlement. Mais depuis quand le sexting est-il du harcèlement ? Pourquoi pas accuser de viol les gens qui ont des rapports sexuels ? Et puis aussi accuser d'exhibitionisme la personne qui rentre dans sa douche ? On croit rêver, mais c'est un cauchemar !

  • Jean II le 24.11.2017 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et en espérant que la justice soit très sévère avec ceux qui harcèlent pour éviter le pire .

  • Maulert le 24.11.2017 07:32 Report dénoncer ce commentaire

    bonne initiative de la part du SNJ!!!