Au Luxembourg

14 mars 2019 17:40; Act: 15.03.2019 09:35 Print

Le Grand-​​Duché planche pour sortir du glyphosate

LUXEMBOURG – Le Grand-Duché s'efforce de supprimer l'utilisation du glyphosate. Sans alternative chimique au produit, d'autres solutions sont actuellement testées.

storybild

Le Luxembourg s'efforce de sortir du glyphosate. (photo: DPA/AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Comment le Luxembourg envisage-t-il de mettre fin à l'utilisation du glyphosate?». C'est la question qu'a soulevée la députée Martine Hansen dans une question parlementaire, adressée au ministre de l'Agriculture, Romain Schneider, et à la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg. À cette occasion, elle s'est basée sur une déclaration faite lors d'un débat citoyen, fin janvier, par le président français, Emmanuel Macron, dans laquelle il jugeait que même en trois ans, on n'arrivera pas à une sortie du glyphosate à 100%.

Concrètement, Madame Hansen a demandé dans quelle mesure le Luxembourg avait progressé dans sa stratégie de sortie du glyphosate. Dans sa réponse, M. Schneider a mentionné l'existence de deux projets PEI (Partenariat européen d'innovation) censés accompagner la sortie. Le premier concerne le développement d'alternatives au glyphosate. Le deuxième projet consiste à collaborer avec des sociétés pilote, afin de trouver des méthodes pour réduire, de manière générale, l'utilisation d'herbicides. En outre, un certain nombre d'essais sont menés pour tester des méthodes de culture alternatives. Outre le ministère de l'Agriculture, l'Institut luxembourgeois des sciences et de la technologie (LIST) participe également à ces projets.

Aucun substitut chimique au glyphosate

Le gouvernement s'efforce également de rendre publique l'expansion de la rotation des cultures et la lutte mécanique contre les mauvaises herbes. L'«enherbement» des vignes serait un procédé intéressant pour empêcher l'apparition de mauvaises herbes. En viticulture, le glyphosate ne serait utilisé que sur une petite surface, directement sous le pied de vigne. «De nombreux exploitants n'utilisent plus d'herbicides et régulent mécaniquement les mauvaises herbes», écrit Étienne Schneider.

Dans les nouveaux programmes d'action pour le bio, les agriculteurs apprennent à passer à l'agriculture biologique. «On ne fait pas la promotion des alternatives chimiques au glyphosate, reprend le ministre de la Santé. De toute façon, on ne connaît pas d'alternative chimique qui pourrait "remplacer le glyphosate"». Cependant, il existe déjà sur le marché des machines qui éliminent les mauvaises herbes thermiquement ou mécaniquement. De plus, il est possible de combiner un désherbage chimique et un désherbage mécanique.

(Stefanie Braun/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Schrek le 14.03.2019 19:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Interdit à partir de maintenant partout au Luxembourg et c'est réglé, contrôles quotidiens à la clé. Amendes record aux contrevenants.

  • Viking le 14.03.2019 18:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vivement l'interdiction de tout ces poisons pour l'environnement

  • Dome le 15.03.2019 09:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez arrêtez de discuter et interdisez cette chose, pendant que vous parlez, beaucoup de gens meurent de cancer a cause de cela !!!

Les derniers commentaires

  • Dome le 15.03.2019 09:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez arrêtez de discuter et interdisez cette chose, pendant que vous parlez, beaucoup de gens meurent de cancer a cause de cela !!!

  • zouzou le 15.03.2019 07:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si l’Europe ne veut pas bouger, faisons le au niveau national. Y a pas de raison de continuer d’accepter de s’empoisonner pour enrichir les lobbys.

  • Alen le 15.03.2019 00:21 Report dénoncer ce commentaire

    Ne rêvez pas trop ... Maintenant que Bayer-Monsanto ont développé un nouvel herbicide, le Dicamba, on peut interdire le glyphosate. C'est juste une façon sympa de présenter le fait que on peut arrêter la production d'un produit tout doucement obsolète, auquel de plus en plus de plantes sont résistantes, car la relève est là, plus efficace ...

  • benjy le 14.03.2019 23:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soyons courageux et interdisons le

  • Nomi le 14.03.2019 23:12 Report dénoncer ce commentaire

    Comment peut on authoriser un tel poison sprayé sur des cultures que l'on mange , que l'on boit ou que l'on donne à manger aux animaux ???? Interdiction immédiate !!!