Problème d’amiante

08 juillet 2014 16:17; Act: 08.07.2014 17:35 Print

Le Jean-​​Monnet sera bientôt abandonné

LUXEMBOURG - Le principe de précaution sera appliqué au bâtiment européen du Kirchberg, infesté d’amiante, pour «éviter de mettre le personnel en danger».

storybild

La décision a été prise mardi lors de la rencontre entre Jean Asselborn (à gauche) et Maroš Šefčovič, le vice-président de la Commission européenne.

Sur ce sujet
Une faute?

Les syndicats avaient réclamé lundi de «mettre le bâtiment sous scellés». Le Jean-Monnet (JMO1) sera effectivement abandonné «dans les prochains mois» par les services de la Commission européenne, en raison de la forte présence d’amiante dans l’immeuble construit dans les années 1970.

La décision a été prise ce mardi à Bruxelles, lors d’une rencontre entre le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, et le vice-président de la Commission européenne, Maroš Šefčovič. «Le risque lié à la présence d’amiante a été confirmé par les experts» ont convenu les deux hommes, dans un communiqué.

En attendant le «JMO2» en 2020 ou 2021

Le principe de précaution sera donc bel et bien appliqué pour «éviter de mettre le personnel en danger». Deux cas de maladie grave liés à cette amiante ont déjà été rapportés. Les syndicats affirmaient en outre vendredi qu’un décès aurait été causé par cette matière dangereuse mais très utilisée dans la construction dans les années 1960 et 1970.

Avant de vider définitivement les locaux infestés, dans lesquels plus de 1 500 fonctionnaires travaillent, il faudra trouver un moyen pour permettre aux services de la Commission de continuer à fonctionner correctement. Un déménagement était prévu, mais à plus long terme. Le bâtiment Jean-Monnet 2 doit en effet être livré en 2020 ou 2021.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)