Au Luxembourg

17 juillet 2018 17:03; Act: 17.07.2018 18:32 Print

Le loup, pas un danger pour l'homme?

LUXEMBOURG – Dans une réponse parlementaire, la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg (Déi Gréng), dédramatise la question du loup au Grand-Duché.

storybild

Le loup a fait son retour sur le territoire luxembourgeois et dans la Grande Région. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le loup est de retour au Grand-Duché. L'animal exercerait «une influence très positive sur l'écosystème» souligne le plan d'action et de gestion relatif au loup au Luxembourg. On peut également y lire que «le loup pourrait entrer en conflit avec les intérêts humains». Cependant, cela ne signifie pas que les loups pourraient s'en prendre aux êtres humains - contrairement à la croyance populaire, ces derniers ne feraient pas partie des proies convoitées par les loups.

Le plan d'action et de gestion fait davantage référence aux conséquences des attaques contre les animaux d'élevage et de compagnie et définit le champ d'action de l'État en cas de dommages. Dans une question parlementaire, la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg (Déi Gréng), avait pris position par rapport aux questions des députés CSV Martine Hansen, Aly Kaes et Marco Schank.

Mesures préventives et information

«Il n'y a aucune raison» d'émettre des alertes quand un loup est signalé, martèle Carole Dieschbourg. Il serait important «d'aborder le sujet de manière objective». Cependant, si cela s'avérait nécessaire, la population en serait informée par voie de presse. Même si «de telles alternatives restent une option pour l'avenir», la ministre n'envisage pas, pour l'instant, d'équiper les animaux avec des émetteurs GPS, comme c'est le cas pour certains en Allemagne.

En revanche, le cas des dommages-intérêts serait clairement réglé. Dans le cas d'animaux morts ou blessés, on en déterminerait la valeur et une indemnisation serait versée au propriétaire. Il en irait de même pour les «dommages indirects», c'est-à-dire les dépenses liées à la collecte d'animaux morts, blessés ou évadés.

(dix/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mike le 17.07.2018 19:38 Report dénoncer ce commentaire

    l'homme est un danger pour le loup......!

  • Wouf wouf le 17.07.2018 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est juste un gros toutou à qui il arrive d'avoir des faims de loup. Voilà tout. Un bon gros toutou avec une superbe crinière. Qu'il faut laisser tranquille.

  • succube le 18.07.2018 03:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le seul danger pour l'homme c'est l'homme lui même...

Les derniers commentaires

  • Régis Moiraud le 19.07.2018 18:55 Report dénoncer ce commentaire

    L'histoire ne nous apprend rien, probablement. Pourtant le 24 juin, tout près de chez moi on a inhumé, François, fils de Claude Jemo, de Malauvat. Lequel François a été tué par un loup au même instant que deux fils Maslet à Crozet [hameau de Marboz] C'est un 24 juin déjà ancien, rassurez-vous !

  • dieux le 18.07.2018 22:32 Report dénoncer ce commentaire

    Un loup c'est aussi gentil qu'un chien je sais de quoi je parle!!!!!:)

  • poerre ouragan le 18.07.2018 22:31 Report dénoncer ce commentaire

    LE LOUP PAS UN DANGER POUR L'HOMME? suite: « Un loup est un loup. Nous ne pouvons pas nous attendre à ce que cette espèce ne mange pas des humains (une proie facile et abondante) par principe. Le mythe du loup inoffensif a été délibérément entretenu par ceux qui craignaient qu'une information valide n'entrave les projets de réintroduction et de protection. (p.2) Il ressort aussi que 90% de ces cas de prédation de loups non-enragés, ont eu lieu sur des enfants de moins de 10ans"

  • Pierre ouragan le 18.07.2018 22:28 Report dénoncer ce commentaire

    LE LOUP PAS UN DANGER POUR L'HOMME? Une étude faite par 18 scientifiques et 93 correspondants qui ont rédigé un « recueil d'attaques de loups sur des humains », (65 pages) financé par le ministère de l'Environnement Norvégien – systématiquement occulté! En voici quelques extraits: «Les résultats de ce recueil qui atteste que les loups peuvent présenter des risques pour la sécurité des personnes sous certaines conditions devraient, espérons-le, faire avancer la réconciliation entre les connaissances profanes et scientifiques sur ce sujet » (p.42)

    • overlox le 19.07.2018 11:03 Report dénoncer ce commentaire

      et je vous mets les résultatss d'une autre étude menée entre 2002 et 2014 ! "Il recense 6 000 victimes entre la fin du XVe siècle et le début du XXe. "Mais il faut distinguer les attaques des loups enragés de celles des loups prédateurs" Houlalala le grand méchant loup !!!!! Et on dit quoi par rapport à l'homme et ces exterminations de masses au nom du profit ?????? Encore un qui n'attend que l'authorisation de la chasse au loup. L'humain me débecte !

  • avoila le 18.07.2018 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui parce que vous êtes un expert n’est ce pas?