Communales au Luxembourg

08 octobre 2017 10:11; Act: 09.10.2017 11:58 Print

Le LSAP perd Esch, le CSV progresse à Luxembourg

LUXEMBOURG - Selon des résultats partiels, l'écart se creuse dans la capitale entre le DP et le CSV. Dans la Métropole du fer, l'écart se creuse en faveur du CSV.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

00h13

Comme les candidats à leurs électeurs, nous vous disons «Merci!» d'avoir suivi ce live sur les élections communales 2017 avec nous. Les suites de ce scrutin, avec les nouveaux bourgmestres et les nouvelles coalitions, ce sera également à suivre sur lessentiel.lu dans les jours à venir. D'ici là, bonne nuit et encore merci!

00h09 Ça y est! La ville de Luxembourg a (enfin) rendu son verdict complet. Le DP termine en tête avec 30,04% des voix et 9 élus. Lydie Polfer va conserver son siège de bourgmestre, malgré un léger tassement du score. Le CSV fait un bond à 25,03% et, avec 7 élus, se positionne pour occuper la place du petit parti de la coalition avec le DP. Serge Wilmes bientôt premier échevin? Une majorité DP-Déi Gréng, moins large, reste mathématiquement possible. Mais les écologistes stagnent avec 19,26% des voix et 5 élus. Derrière, le LSAP est largué, avec 11,09% des voix et 3 conseillers communaux. Déi Lénk comptera deux élus au conseil, grâce à ses 6,79% de voix. Enfin, le dernier élu sera pour l'ADR, qui a réuni 4,3% des suffrages.

00h06 Luxembourg-Ville avance à grands pas. On en est à 98% de bulletins de vote dépouillés. La répartition des sièges reste la même qu'il y a cinq minutes et les pourcentages de chaque parti évoluent très peu.

00h01 Le dépouillement vient de faire un bond à Luxembourg-ville, passant des 67% où il était bloqué depuis un moment à 85%. Ce qui ne change rien à la répartition des sièges: 9 pour le DP (29,86% des voix), 7 pour le CSV (24,8%), 5 pour Déi Gréng (19,34%), 3 pour le LSAP (11,11%), 2 pour Déi Lénk (6,86%) et 1 pour l'ADR (4,41%).

23h40 En attente des résultats... Les résultats se font attendre dans la capitale. À l'heure actuelle, seulement 67% des bulletins ont été comptabilisés. Des tendances se dessinent, mais elles pourraient être affinées dans les prochaines minutes/heures.

22h48 En attendant les résultats définitifs à Luxembourg-Ville, Serge Wilmes (CSV) évoque une «victoire claire et nette» de son parti. Celui-ci reste devancé par le DP, pour le moment, mais progresse largement par rapport à 2011. Il pourrait rafler deux sièges en plus.

22h30 Les résultats définitifs de Differdange Ça y est, les résultats définitifs sont connus à Differdange et Roberto Traversini va conserver sa mairie. Le CSV a terminé 2e, le LSAP 3e, même si les têtes de liste Tom Ulveling et Erny Muller arrivent dans l'ordre inverse.

22h28 Grevenmacher: Le CSV, avec Léon Gloden à sa tête, garde la main (42,08%) et accentue même son score par rapport à 2011 (36,96%). Il récolte cinq sièges et devance le DP (25,78%) et LSAP (18,64%). Depuis six ans, le CSV et Déi Gréng forment une coalition, mais les écolos ont perdu six points (13,51%) entre-temps. Un autre partenariat est donc possible.

22h25 Luxembourg-Ville: La bourgmestre sortante Lydie Polfer est satisfaite du résultat intermédiaire du DP et remarque les progrès du CSV:

22h16 Pétange: selon des résultats publiés sur le site de la commune, le CSV du bourgmestre Pierre Mellina est très largement en tête, avec plus de 65 000 voix. Il devance le LSAP, un peu moins de 35 000 voix. Déi Gréng sont troisièmes avec 21 000 voix. Pierre Mellina est largement le candidat le mieux élu et devrait conserver son fauteuil de bourgmestre.

22h Luxembourg-Ville: Le DP est de plus en plus largement en tête. Aux deux-tiers du dépouillement, le parti de la bourgmestre sortante Lydie Polfer est à 29,9% des voix et 9 sièges, un de moins qu'en 2011. Il devance le CSV, qui gagne 6 points et deux sièges par rapport aux dernières élections, à 25,28% des voix et 7 sièges. Stables, Déi Gréng, partenaires de coalitions du DP, restent, comme en 2011, à 5 mandats et 19% des voix. Mais le retard accentué sur le CSV pourrait remettre en cause la coalition DP-Déi Gréng. Une réunion de crise est en cours à la fraction parlementaire des écologistes, a constaté un journaliste de L'essentiel.

21h57 Luxembourg Le Premier ministre Xavier Bettel réagit aux résultats de ces élections communales:

21h49 Sanem: le LSAP reste largement en tête avec 36,4% des voix et obtient, comme en 2011, 7 sièges au conseil communal. Le CSV est lui en net progrès et remporte 5 élus, deux de plus qu'en 2011. Déi Gréng perdent un de leurs trois sièges. Déi Lénk en raffle un deuxième. Le DP en conserve 1. Georges Engel (LSAP) est bourgmestre sortant, à la tête d'une coalition avec Déi Gréng.

21h37 Le LSAP perd Esch! La bourgmestre sortante d'Esch-sur-Alzette, Vera Spautz (LSAP), a reconnu sa défaite. «C'est au CSV de faire une coalition. Pas forcément sans nous, mais c'est à eux de prendre l'initiative», a-t-elle indiqué à L'essentiel.

21h30 Niederanven: Le CSV est arrivé largement en tête (45,74%) mais sans majorité absolue (5 sièges sur 13). Le LSAP suit à 24,39%, devant le DP (16,73%). Kehlen: Victoire des conservateurs. Le CSV a recueilli 36,64% des suffrages et cinq sièges, devant le LSAP et ses trois sièges puis Déi Gréng, deux sièges et enfin le DP, un seul siège.

21h25 Le CSV conforte sa petite avance sur le LSAP à Esch-sur-Alzette, où 80% des votes ont été dépouillés et c'est une énorme surprise qui se profile dans la Métropole du fer. Avec 30,44%, les chrétiens-sociaux devancent les socialistes, 28,1%, dans leur bastion.

21h22 Avec 56% des votes dépouillés à Luxembourg-Ville, le DP est en tête avec 30,1% des voix, devant le CSV (25,25%). Déi Gréng, le partenaire du DP dans la coalition actuelle, sont à 18,96% et devancent le LSAP (11,12%), Déi Lénk (6,78%) et l'ADR (4,26%).

21h19 Diekirch: Le LSAP est largement en tête, comme en 2011, mais passe sous la barre des 50% avec 47% des voix. Il conserve toutefois 7 élus sur 13 et Claude Haagen, bourgmestre sortant, est largement le candidat le mieux élu. Le CSV obtient 4 mandats et 31,38% des voix. Déi Gréng et le DP en ont un chacun avec 12,67% et 8,94% des votes.

21h16 Le CSV est en tête à Walferdange avec 34,56% des voix, pour 5 élus. Le DP, 26,69% des voix, décroche 4 élus dont la bourgmestre sortante Joëlle Elvinger, devancée au nombre de voix par François Sauber (1 510 à 1 333). LSAP et Déi Gréng ont deux élus chacun. Le DP perd quatre points et un mandat par rapport à 2011. Le CSV gagne 11 points et 2 élus.

21h14 Hesperange: Le CSV cartonne avec 45,76% des voix et 8 des 15 élus. Il devance le DP (21,13%, 3 sièges), Déi Gréng (19,86%, 3 sièges) et le LSAP (8,72% et 1 élu).

21h08 Wincrange: Le CSV prend la tête, avec 39,64% des voix, soit un peu moins qu'en 2011 (41%). Il détient quatre sièges, autant que le LSAP (32,04%). Le DP recule nettement, avec 17,75% des voix contre 23% il y a six ans. Clervaux: le CSV arrive largement en tête, avec 42,71% des voix. Ses six sièges lui donnent une majorité absolue. Dippach: Le LSAP reste largement en tête, avec 39,35%. Mais il lui manque un siège pour avoir la majorité au conseil communal. Il pourra se tourner vers le CSV (22,62%, deux sièges), le DP (20,28%, deux sièges) ou la liste locale D'Lëscht vun de Bierger (17,76%, un siège). Le LSAP a maintenu son score de 2011, tandis que le CSV a perdu 16 points!

20h57 Käerjeng devrait conserver son député-bourgmestre CSV, Michel Wolter. Le parti chrétien-social de l'ancien ministre de l'Intérieur obtient 40,37% des voix et 7 des 15 sièges. Le LSAP décroche lui 5 élus avec 31,96% des voix. Déi Gréng (13,78%, 2 élus) et le DP (9%, 1 élu) complètent le conseil communal. La tête de liste du CSV, Michel Wolter, devance en outre largement son concurrent socialiste Yves Cruchten au nombre de voix personnelles, 3 574 contre 2 694.

20h50 Scrutin serré à Schifflange aussi. Le LSAP du bourgmestre sortant, mais qui ne se représente pas, Roland Schreiner, obtient 38,43% des voix et 6 élus sur 15. Soit autant que le CSV et ses 37,2%. Déi Gréng (16,58%, 2 sièges) et le DP (7,79%, 1 siège) sont distancés. Le LSAP est en net recul par rapport à 2011: il avait obtenu 44,58% des voix, mais déjà six sièges. Le CSV, à l'inverse, progresse beaucoup: il n'avait eu que 28,49% des voix et quatre sièges.

20h45 Esch-sur-Alzette continue de tenir le pays en haleine. Après le dépouillement de précisément deux tiers des voix, le CSV est devant le LSAP d'un petit point, 29,9% contre 28,9%. Déi Gréng (13,41%), Déi Lénk (9,73%) et le DP (9,35%) sont largués.

20h44 Steinsel: Victoire sans majorité absolue pour le LSAP de Jean-Pierre Klein, avec 46,96% des voix et cinq sièges. Il devance le DP (quatre sièges) et le CSV (deux sièges).

20h43 Bettembourg: Le LSAP obtient 39,56% des voix, soit trois points de moins qu’il y a six ans. Il obtient six sièges (sur 15) et reste exposé au risque d’une nouvelle coalition des autres partis contre lui. Le CSV obtient cinq sièges, Déi Gréng deux, le DP un. De son côté, l’ADR prend aussi un siège.

20h42 Frisange: Victoire de la liste locale Är Equipe, avec 45,17% des bulletins et cinq sièges (sur onze). Le CSV suit avec 26,5% (trois sièges). Le LSAP fait 16,07%, le DP 12,25%.

20h37 À Mondorf-les-Bains, Lex Delles, bourgmestre DP qui avait succédé à Maggy Nagel partie au gouvernement en 2013, cartonne. Le liste du DP passe de 40,95% en 2011 à 50,22% ce dimanche. Un véritable plébiscite, qui leur donne 6 mandats sur les 11 distribués pour cette commune. Le CSV (3 élus, 25,86%), Déi Gréng (1 élu, 15,08%) et le LSAP (1 élu, 8,84%) se partagent les restes.

20h37 Dan Biancalana (LSAP) remporte les élections à Dudelange.

20h35 Kopstal: Le CSV arrive en tête (39,03%), devant la liste locale Är Equipe. Mais les deux formations détiennent autant de sièges, quatre. Le DP a pris les trois autres. Strassen: Cette commune a choisi principalement le DP, qui obtient 33,48% des suffrages. Avec 26,97%, le LSAP recueille aussi quatre sièges. Le CSV finit troisième avec 21,43% (trois sièges).

20h27 Mersch: Le DP est en tête avec 36,37% des voix et 5 sièges, comme en 2011, devant le CSV, 29,51% (+8) pour 4 élus et Déi Gréng, 23,17% (-5) et 3 postes. Le LSAP, avec 10,95% des voix obtient un siège.

20h18 Le dépouillement progresse, à Esch-sur-Alzette, mais la situation ne se clarifie pas. Sur 58% des voix, le CSV est en tête avec 29,52%, devant le LSAP et ses... 29,51%. Les autres sont très loin derrière. Déi Gréng (13,3%), Déi Lénk (9,66%) et le DP (9,14%) sont décrochés.

20h15 Biwer n'a pas perdu de temps, les élus ont déjà choisi leur bourgmestre. Marc Lentz, arrivé en tête, a été élu bourgmestre. Sylvie Steinmetz et Marc Greis sont échevins.

20h08 Ettelbruck: Le bourgmestre CSV Jean-Paul Schaaf pourrait conserver son siège. Sa liste arrive en tête avec 39,97% des suffrages (+5 points par rapport à 2011), et s'assure cinq sièges sur 13. Le LSAP suit avec quatre sièges, devant Déi Gréng et le DP (deux chacun).

20h03 Wiltz, la grande commune du nord, a donné l'avantage aux socialistes, qui ont obtenu 45,45% des voix. Fränk Arndt, le bourgmestre sortant, dispose de six sièges sur 13. Il devra faire coalition avec le CSV (34,82%, cinq sièges) ou le DP (19,73%, deux sièges). Betzdorf: Scrutin très serré, où le CSV, Déi Gréng et le LSAP obtiennent trois sièges chacun, devançant le DP et ses deux strapontins!

20h01 Roberto Traversini (Déi Gréng) est très bien parti pour conserver la mairie de Differdange.

19h59 Kayl: Le LSAP arrive toujours en tête, mais avec 40,3%, enregistre un recul de quatre points par rapport à 2011. Il devance le CSV, qui a progressé de cinq points (28,14%). Déi Gréng (17%) et le DP (14,56%) pourraient être des partenaires de coalition. Rumelange: Le LSAP arrive aussi en tête dans cette commune du sud, avec 47,99% des voix. Cinq sièges sur onze ne suffisent cependant pas pour la majorité absolue. Le CSV obtient quatre sièges (32,05%). Habscht-Hobscheid: Le CSV de Serge Hoffmann cartonne avec 64,87% des suffrages, et huit sièges sur onze.

19h57 Sandweiler: Le CSV de la sortante Simone Massard-Stitz arrive en tête avec 36,81% des voix (4 sièges), devant Déi Gréng (3 sièges), le LSAP (2 sièges) et le DP (2 sièges).

19h51 Rosport-Mompach: Dans la nouvelle commune, qui sera effective le 1er janvier 2018, Stéphanie Weydert a gagné à Mompach (1 025 voix), tandis que Romain Osweiler a remporté la mise à Rosport (1 353 voix). Les conseils communaux fusionneront l’an prochain. Helperknapp: Paul Mangen a engrangé 1084 voix, devançant ainsi Jean-Claude Mathekowitsch. Roeser: Le LSAP de Tom Jungen obtient 46,27% des suffrages et 6 sièges, sur les 13 en jeu. Il devra former une coalition avec le CSV (24,92%), Déi Gréng (15,34%) ou le DP (13,46%).

19h50 Tandel: Le député-bourgmestre CSV sortant Aly Kaes est battu. Avec 552 voix, il est devancé par Alain Aust, 617 voix. Christophe Thirifay est troisième avec 486 votes.

19h45 Le scrutin a aussi été serré à Echternach. Le CSV (29,75%), le LSAP (26,37%) et Déi Gréng (23,24%) obtiennent trois élus chacun, le DP (20,64%) en décroche deux. Ce qui fait la même distribution d'élus qu'après les élections de 2011, qui avaient débouché sur une coalition formée par le CSV et le LSAP.

19h43 Garnich: Georges Fohl (756 votes), bourgmestre sortant, est en tête devant Marie-Josée Glodt-Dondelinger (539).

19h42 Leudelange: La bourgmestre sortante Diane Bisenius-Feipel devance, avec 538 voix, Tom Berend (463).

19h37 Esch-sur-Sûre: Le député CSV Marco Schank arrive largement en tête avec 867 votes, devant Fränk Pereira Goncalves (586).

19h34 Après un premier dépouillement complet à Dudelange, le LSAP est en tête avec 50,32% des voix (contre 53,87% en 2011). Le CSV est à 22,71% (+3,8), Déi Gréng à 13,45% (-1,4), Déi Lénk à 7,54%, l'ADR à 5,98%. Un deuxième comptage a toutefois été entamé, une erreur s'étant peut-être glissée dans les premiers résultats.

19h29 Le CSV est largement en tête à Contern, avec 44,52% des votes , 12 points de plus qu'en 2011, et 5 élus (+1). Derrière, le LSAP est à 22,07% (-2), devant le DP (16,97%, -7) et Déi Gréng (16,43%, stable). Chacun des trois partis obtient 2 sièges.

19h24 Le CSV est en tête à Junglinster, avec 36,89% des voix, en progression de presque 7 points, et 5 élus, un de plus qu'en 2011. Il devance le DP, qui décroche 4 sièges avec 31,82% des votes. Déi Gréng, deux élus, est à 18,45%. Le LSAP perd un de ses trois sièges et atteint 12,84% des voix (-7). La commune est pour l'instant dirigée par une coalition CSV/LSAP.

19h22 Bertrange: La liste DP de Frank Colabianchi arrive largement en tête (49,88%). Avec sept sièges (un de plus qu’en 2011), elle s’assure même la majorité absolue au conseil communal. Le CSV arrive deuxième (24,16%, 3 sièges) devant Déi Gréng (16,15%, deux sièges) et le LSAP (9,81%, un siège). Koerich: Jean Wirion (647 voix) devance Norbert Welu (558) et Pia Flammang-Risch (554). Rédange/Attert: Henri Gerekens (827 voix) devance Luc Pauly (722) et Tom Faber (695).

19h19 13 des 26 bureaux de vote de Differdange ont rendu leur verdict. À mi-chemin du dépouillement, Déi Gréng sont très largement en tête, avec 47 293 voix, devant le CSV (23 929), le LSAP (21 807) et le DP (14 886), qui a déjà reconnu sa défaite. Le bourgmestre Déi Gréng sortant, Roberto Traversini, totalise pour le moment 3 611 voix sur son nom et devrait conserver son fauteuil.

19h16 Beckerich: Thierry Lagoda récolte 830 voix, Laurent Klein 665, Claude Loutsch 623. Bissen: Le CSV de Jos Schummer, avec 51,81% des voix, devance la liste locale Är Leit (48,19%).

19h14 La situation est toujours très serrée à Esch-sur-Alzette, où 34% des bulletins de vote ont été dépouillés. Le LSAP est devant, avec 30,42% des voix. Le CSV suit à 29,42%. Déi Gréng sont distancés, à 13,1%. Le DP (9%) est de peu devant Déi Lénk (8,95%).

19h12 Rambouch: Le CSV mené par Toni Rodesch décroche la majorité absolue (51,09), devant les socialistes (27,95%) et le DP (20,95%).

19h11 Steinfort: Les résultats définitifs sont tombés. Le LSAP arrive en tête avec 41,62% des suffrages, devant le CSV (34,72%) et Déi Gréng (15,28%). Les socialistes enregistrent un recul de 5 points par rapport à 2011, les conservateurs baissent aussi de 4,5 points.

19h10 L'écart se creuse au fil du dépouillement, à Luxembourg-Ville. Sur 10% des votes, le DP est à 30,55%, devant le CSV à 24,26%. Déi Gréng suivent à 18,5%, devant le LSAP à 11,44%. Les socialistes confortent aussi leur avance sur Déi Lénk, qui descend à 7,44%.

19h07 Mondercange: Le LSAP arrive premier d’une courte tête, avec 39,06% des voix, devant le CSV (37,65%). Les autres sont loin derrière: 13,33% pour le DP et 9,96% pour Déi Gréng. Ce qui fait une très nette baisse pour le LSAP, qui avait obtenu la majorité absolue en 2011. En revanche, le CSV gagne 15 points.

19h05 Remich: Avec 29% des voix, la liste DP caracole en tête. Elle améliore de près de 10 points son score de 2011. Fortune inverse pour le CSV, qui recule de sept points, à 26,4%. Le député Henri Kox ne devrait plus être bourgmestre, puisque son parti Déi Gréng n’arrive qu’en troisième position, avec 20,42% des voix (-13% par rapport à 2011).

19h04 Reckange-sur-Mess: Carlo Muller (730 voix) arrive devant Robert Leclerc (662).

18h58 5% des votes ont été dépouillés à Luxembourg-Ville. L'écart se creuse un peu mais la course reste serrée. Le DP est en tête avec 27,6% des voix, devant le CSV à 26,26% et Déi Gréng à 19,29%. Plus loin, le LSAP plafonne à 11,14%, devant Déi Lénk (8,12%) et l'ADR (4,62%). Le parti Pirate (1,91%) et le KPL (1,06%) sont hors-course.

18h53 Mamer a déjà une coalition. Le CSV dirigera la commune, accompagné par le LSAP. Gilles Roth reste bourgmestre, avec Roger Negri premier échevin.

18h51 François Meisch, tête de liste du DP à Differdange, reconnaît déjà sa défaite. Présent dans un bar du centre de la commune avec ses troupes, il admet une déroute «incroyable et incompréhensible» et plus importante que ce qu'il avait envisagé. Selon des résultats partiels, le DP est largement devancé par Déi Gréng, loin devant le CSV et le LSAP. Le bourgmestre écologiste sortant Roberto Traversini est bien parti pour conserver son poste.

18h49 Troisvierges: Dans ce scrutin proportionnel, la liste locale ËBL a récolté 58,77% des voix et sept sièges. Édouard Mertens a recueilli 1 229 voix sous son nom. La seule autre liste, celle du CSV, obtient 41,23% des voix.

18h46 On atteint désormais 27% de bulletins de vote dépouillés à Esch-sur-Alzette. Le LSAP, 30,29%, est repassé de très peu, devant le CSV, 29,91%. Déi Gréng sont à 12,81%, le DP à 9,6% et Déi Lénk à 8,29%.

18h45 Nommern: Cela s’est joué dans un mouchoir de poche. Jean-Pierre Mühlen (440 voix) a devancé Franco Campana (439) d’une seule voix et Nicolas Jacobs (437) de trois!

18h44 Schieren: Eric Thill (479 voix) devance Tessy Kries (463) et Suzy Pfeiffer (455).

18h42 Schengen: Michel Gloden arrive en tête dans la ville frontalière (1658 voix), devançant Jean-Paul Muller (1404) et Tom Weber (1139).

18h38 Luxembourg-Ville Sur les deux premiers bureaux de vote dépouillés dans la capitale, le scrutin s'annonce très serré. Le DP perd, pour le moment, plus de 7 points par rapport à 2011 et se retrouve à 25,99%. Le CSV, lui, progresse de plus de 6 points à 25,69%. Le partenaire de coalition du DP, Déi Gréng, est à 18,62% (stable) des voix, devant le LSAP (10,47%, -5,46 points) , lui-même talonné par Déi Lénk (10,07% +3,62 points).

18h36 Lintgen: Henri Wurth devance de trois petites voix son concurrent Louis Pinto (634 contre 631). Suit Thierry Larsel (544). Weiler-la-Tour: La députée Cécile Hemmen (LSAP) est devancée dans son fief de Weiler-la-Tour, dominée par Vincent Reding (729 voix contre 666). Wormeldange: Max Hengel remporte le scrutin avec 701 voix, soit 95 de plus que Mathis Ast. Claude Pundel arrive troisième (573 voix).

18h27 Le dépouillement se poursuit, à Esch-sur-Alzette. Et les résultats se resserrent. Sur 13% des votes, le CSV est en tête avec 30,13% des voix, talonné par le LSAP de la bourgmestre Vera Spautz, qui est à 29,58%. Déi Gréng, loin derrière, à 12,87%. Le suspense reste entier. Lors du scrutin de 2011, le LSAP avait récolté 38,22% des voix, le CSV 19,22%.

18h21 À Lorentzweiler, où le scrutin est proportionnel, la liste locale Ar Leit arrive en tête, avec 48,67% des suffrages. Jos Roller décroche 1 307 voix. Vient ensuite le CSV de Léon Wietor, avec 24,15% puis Déi gréng, avec 16,33%.

Colmar-Berg: Christian Miny (515 voix), devant Fernand Diederich (493) et Malou Kasel-Schmit (483). Boulaide: René Daubenfeld (472 voix) devance Jeff Gangler (401) et Antoine Nanquette (337).

18h11 Vichten: L'ancien député Jean Colombera (ex-ADR, avant de fonder son propre mouvement, le PID) est battu de neuf voix. Luc Recken, 339 voix, le devance.

18h09 Consdorf: Edith Jeitz arrive en tête avec 610 voix, devant Willy Hoffmann (532) et Henriette Garson (479).

18h07 Kiischpelt: Yves Kaiser triomphe avec 356 voix, devant Antoinette Lutgen-Lentz (293) et Philippe L’Ortye (290).

18h06 Vianden: Henri Majerus (467 voix) devance Claude Tonino (443) et Joé Heintzen (331).

18h02 Esch-sur-Alzette Sur 11% de bulletins de vote déjà dépouillés, le CSV est en tête dans la Métropole du fer, avec 31,81% des voix, devant le LSAP (27,83%). Déi Gréng, qui forment la coalition sortante avec le LSAP sont crédités pour l'heure de 12,7%, le DP de 10,09%. Déi Lénk (8,61%), le KPL (4,68%), l'ADR (2,57%) et le parti Pirates (1,71%) suivent.

18h Heffingen: Jérôme Seiler récolte 386 voix, devançant ainsi Pit Wilge (346) et Henri Kauffmann (329).

17h57 Manternach: Jean-Pierre Pol Hoffmann (564 voix) Claude Theisen (551) Useldange: Pollo Bodem, bourgmestre sortant, arrive encore en tête (569 voix), devant Pé Da Silva (524) et Christian Frank (475).

17h55 Mamer: Le CSV termine largement en tête à Mamer, avec 41,37% des voix, selon des résultats définitifs. Le parti chrétien-social devance Déi Gréng (26,21%), le LSAP (20,65%) et le DP (11,78%). Le bourgmestre sortant Gilles Roth (CSV) est le mieux élu, avec 2 651 voix, devant le socialiste Roger Negri (2 191).

17h53 Erpeldange-sur-Sûre: Claude Gleis en tête (795 voix), devant Romain Pierrard (684) et Gilbert Leider (569).

17h52 Weiswampach : Michel Deckenbrunnen arrive en tête (415 voix), devant Danièle Patz (394) et Vincent Geiben (384).

17h51 D’après les premières tendances, le LSAP arrive largement en tête dans son bastion de Dudelange, avec 50% des voix, a indiqué sur Twitter l’ancien bourgmestre Alex Bodry, aujourd’hui chef de fraction LSAP. Le CSV arriverait deuxième, avec 23% des voix.

17h47 Selon les premiers résultats officiels, mais toujours très partiels, le CSV est bien en tête, pour le moment, à Esch-sur-Alzette. La commune est historiquement un bastion du LSAP, qui dirige la coalition avec Déi Gréng.

17h45 Bourscheid: Annie Theis (épouse Nickels) a gagné avec 508 voix, devant Jim Leweck (367). Waldbillig: Andrée Henx-Greischer (543 voix) devance Serge Boonen (454).

17h41 Lac de Haute-Sûre: René Michels surnage avec 578 voix. Il devance Francis Schon (496) et Marco Koeune (480). Mertzig: Mike Poiré (662 voix) devance Stefano D'Agostino (535).

17h36 Wahl Marco Assa (399 voix) Christiane Bach ep. Thommes (350)

17h35 Lenningen Daniel Hoffmann (423 voix) Daniel Gillen (414)

17h34 Flaxweiler Jean-Marie Sadler (538 voix) Roger Barthelmy (496)

17h29 Bettendorf José Vaz Do Rio (588 voix) Paul Troes (568)

17h28 Saeul Raoul Clausse (274 voix) Marc Fisch (212)

17h20 Dalheim Joseph Heisbourg (627 voix) Nicolas Dicken (537)

17h14 Beaufort Camille Hoffmann (612 voix) Émile Wies (471) Lily Scholtes (470).

17h12 Biwer Marc Lentz (596) voix Sylvie Steinmetz (550)

17h10 Stadtbredimus L'ancienne ministre CSV du gouvernement Juncker Octavie Modert est en tête, avec 539 voix. Elle devance Marco Albert (512) et Pierre Zahlen (418).

17h01 Larochette: Nathalie Silva (471 voix) devance Mirko Martinelli (353) et Nico Dhamen (339) Ell: Armand Schuh arrive en tête avec 387 voix, devant Henri Rasque (324) et Georges Weis (284)

16h59 Goesdorf: Christa Schmitz (ep. Majerus) remporte le scrutin (511 voix), devant Marc Siebenaller (464) et Claude Gilson (415).

16h51 Putscheid: Roger Zanter arrive en tête à Putscheid, avec 357 voix, devant Conny Kanivé (293) et Fabienne Sinnes-Huberty (287). Grosbous: Paul Engel récolte 392 suffrages à Grosbous, devant Anne Steichen (337) et Armand Olinger (322).

16h50 Ce sont encore des résultats provisoires et officieux, mais il semble qu'une grosse surprise pourrait se profiler à Esch-sur-Alzette. Le LSAP y perdrait de 10 à 15 points et pourrait devoir laisser les clés au CSV. Le DP serait aussi en progression.

16h45 Les premiers résultats des grosses villes, comme Differdange, qui commencent à arriver ne montrent que de premières tendances avec les votes de listes complètes. Il faudra encore patienter le temps de compter les bulletins de vote où les électeurs ont choisi de panacher leurs suffrages entre plusieurs listes pour avoir des résultats plus fiables et précis.

16h38 À Steinfort, les choses vont se passer entre le LSAP et le CSV. Les socialistes ont obtenu, selon des résultats provisoires, 39,7% des suffrages, contre 34,8% pour les chrétiens-sociaux. Déi Gréng (17,3%) et le DP (8,2%) sont décrochés. Une coalition CSV-DP menée par le bourgmestre Jean-Marie Wirth (CSV) dirige la ville.

16h38 Les résultats de votre commune apparaissent aussi sur notre page spéciale dès qu'ils deviennent officiels.

16h34 Déi Gréng seraient en tête à Differdange

D'après des résultats non officiels publiés par la commune de Differdange, la liste Déi Gréng conduite par Roberto Traversini arrive largement en tête. Les membres du parti écolo recueillent jusqu'à 2109 voix, contre 976 au CSV de Tom Ulveling, 828 au LSAP d'Erny Muller, ou encore 619 au DP de Fränz Meisch.

16h29 Fischbach: Fränk Daems récolte 409 voix à Fischbach, devant Patrick Grotz (306) et Claude Trausch (294). Habscht-Septfontaines: Dans ces deux communes qui fusionneront au 1er janvier 2018, Manou Decker, avec 266 voix, devance Astrid Mosel-Kneip (178) et Roger Franck (150).

16h26 Bettembourg aussi annonce de premiers résultats officieux. Le LSAP est largement en tête avec 38% des voix, devant le CSV du bourgmestre sortant Laurent Zeimet, 29%. Déi Gréng (17%), l'ADR (10%) et le DP (6%) suivent. Une coalition à trois CSV-DP-Déi Gréng gouverne la ville.

16h23 À Sanem, la commune a elle-même annoncé ses résultats. La liste LSAP arriverait en tête, avec 37,22% des voix. Cela représente tout de même une baisse notable par rapport aux 45,71% de 2011. Suivent le CSV (27,44%), qui progresse de 10 points par rapport à 2011 et Déi Gréng (12,25%, -2,88). La commune du bourgmestre sortant Georges Engel est dirigée depuis les dernières élections par une coalition LSAP-Déi Gréng.

16h15 Premiers résultats

Les premiers résultats sont tombés! À Waldbredimmus, c'est Louis Oberhag qui récolte le plus de voix, 374 exactement, selon les résultats publiés. Cela ne signifie pas qu'il deviendra automatiquement bourgmestre, mais il en prend le chemin. Les nouveaux élus devront voter pour le bourgmestre.

16h10 Les résultats se font toujours attendre. En attendant, les partis livrent quelques tendances, à prendre avec précaution bien sûr.

Le LSAP se rapprocherait d'un bon résultat à Steinfort.

Tout comme à Bettembourg

15h40 Le comptage des voix est en cours Une fois les bureaux de vote fermés, le dépouillement a débuté. Évidemment, cela ira plus vite dans les petites communes. Pour le moment, aucune n'a donné de résultat.

13h50 Les bureaux ferment Les bureaux de vote, ouverts depuis 8h, ferment à 14h. Les résultats définitifs seront annoncés lundi matin.

13h La bourgmestre de la capitale a voté Lydie Polfer (DP), bourgmestre de la capitale, a voté et espère être réélue.

12h Mars Di Bartolomeo s'est prononcé Le président de la Chambre des députés a voté peu avant midi.

11h50 Xavier Bettel à Bonnevoie Le Premier ministre Xavier Bettel était attendu à 11h, au bureau de vote de Bonnevoie, pour voter à son tour pour les élections communales.

11h30 Quid des grandes villes? Plusieurs coalitions de grandes villes sont en danger lors de ces élections. À Luxembourg-Ville, le LSAP, déi Lénk et le CSV espèrent tous pouvoir renverser la députée-maire DP Lydie Polfer. À Differdange, troisième ville du pays, la courte majorité du député-maire écologiste Roberto Traversini est elle aussi menacée.

10h20 A voté Serge Wilmes, candidat du CSV, a voté.

10h Le vote étranger Les élections communales luxembourgeoises sont ouvertes aux résidents de nationalité étrangère, qu'ils soient européens ou non. Mais s'ils représentent 47,7% de la population du Grand-Duché, leur part n'est que de 12,1% sur les listes électorales. Dans la capitale, le contraste est encore plus net avec 76% de non-luxembourgeois résidents mais moins de 20% d'entre eux inscrits sur les listes électorales.

9h Qui peut voter? Peuvent voter à ce scrutin, en un seul tour, les Luxembourgeois et les étrangers résidant dans le pays depuis au moins cinq ans. Pour les communes de moins de 3 000 habitants, le scrutin est majoritaire, théoriquement sans étiquette politique. Le bourgmestre sera désigné par un vote des élus de la commune. Pour les autres communes, des listes sont constituées en fonction des partis politiques. Le vote de dimanche sera suivi de tractations entre les partis, en vue de former des coalitions.

8h15 Un appel aux électeurs Alex Bodry, leader du groupe parlementaire du LSAP à la Chambre, a lancé un appel aux électeurs via Facebook. Et souhaite bonne chance à tous les candidats.

8h Les bureaux de vote ont ouvert Les élections communales ont débuté ce dimanche matin. Les bureaux de vote ont ouvert à 8h dans les 105 communes du pays. Les électeurs sont chargés de désigner leurs élus locaux, à commencer par les bourgmestres. Le vote est ouvert jusqu'à 14h.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • We love Luxembourg le 08.10.2017 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime bien aller voter, mais ne nous faisons pas trop d'illusions, c'est l'Europe qui dirige la grande partie de notre avenir. Pour nous Luxembourgeois ou amis du Luxembourg, malgré un stress en augmentation, nous pouvons être fiers de l'évolution de notre petit pays.

  • lynn le 08.10.2017 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @cactus Nos élus ont des projets sur le court et long terme suivant les besoins communaux. Entre les propositions, les votes, les autorisations, les accord des différents organismes.....l'exécution des projets met du temps. Le travail est colossal et 6 ans peut vous semble long mais souvent très juste pour réaliser tous les projets et satisfaire les citoyens. Entre ceux qui appuient les projets et l'opposition qui n'est pas d'accord. C'est parfois compliqué. Alors non, 6 ans, ce n'est pas trop long.

  • je vote donc je suis le 08.10.2017 11:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Etant résidente depuis plus de 5 ans je bénéficie de ce droit et ne manque donc pas ce jour important. Il serait intéressant de savoir sur les chiffres indiqués de la population non Luxembourgeoise de 47% combien sont éligibles au droit de vote... En effet 12% de cette masse représente-t-elle réellement la population installée au Luxembourg depuis plus de 5 ans et ayant souhaité exercer son droit de vote en s'inscrivant sur les listes électorales ?

Les derniers commentaires

  • une eschoise le 09.10.2017 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    Heureusement et on espère ça aussi après la coalition qu'Esch ne voie plus rouge!!!!!! En tout cas, ras-le-bol pour beaucoup d'Eschois

  • lynn le 09.10.2017 09:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dire que ça ne changera rien, ne fera pas avancer les choses. Il faut se bouger si l'on veut que les choses avancent.

  • Mamy le 09.10.2017 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je suis hatitant d'Esch /Alzette et j'espere que on voit le changement parce que il y a pas mal des choses qui devait changer bonne change pour le prochain bourgmestre

  • Caro le 08.10.2017 14:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sa changera rien

    • Roca le 08.10.2017 19:39 Report dénoncer ce commentaire

      ça ne changera rien

  • lynn le 08.10.2017 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @cactus Nos élus ont des projets sur le court et long terme suivant les besoins communaux. Entre les propositions, les votes, les autorisations, les accord des différents organismes.....l'exécution des projets met du temps. Le travail est colossal et 6 ans peut vous semble long mais souvent très juste pour réaliser tous les projets et satisfaire les citoyens. Entre ceux qui appuient les projets et l'opposition qui n'est pas d'accord. C'est parfois compliqué. Alors non, 6 ans, ce n'est pas trop long.