Rapport européen

28 mars 2019 17:16; Act: 28.03.2019 17:30 Print

Le Luxembourg accusé de dumping fiscal

BRUXELLES/LUXEMBOURG – Un rapport adopté par le Parlement européen déplore l’attitude de plusieurs États de l’UE, dont le Luxembourg, en matière fiscale.

storybild

La place financière et les fonds d’investissement pointés du doigt.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Grand-Duché est à nouveau dans le viseur des autorités européennes, après l’adoption cette semaine du rapport «TAX3» par le Parlement européen. Il accuse le Luxembourg, comme la Belgique, Chypre, la Hongrie, l’Irlande, Malte et les Pays-Bas, également membres de l’Union européenne, de présenter «les caractéristiques d’un paradis fiscal».

Dans le cas précis du Luxembourg, les auteurs du rapport estiment que sa croissance économique est dopée artificiellement par le nombre impressionnant de fonds commun de créance et autres fonds d’investissement qui sont établis sur la place financière. Ces organismes «servent souvent à exploiter des failles dans la législation fiscale», d’après le document.

Manque à gagner de 42 milliards d'euros

Le rapport estime aussi que de nombreuses multinationales ont choisi le Luxembourg, les Pays-Bas ou la Belgique pour des raisons fiscales évidentes, parce que la taxation des entreprises y est plus attractive. Ainsi les Pays-Bas et le Luxembourg combineraient davantage d’investissements directs de l’étranger que les États-Unis, généralement sans activité économique concrète, s’inquiètent les auteurs.

Le rapport «TAX3» déplore une «agressivité fiscale» dans plusieurs États de l’UE, qui «nuit à l’intégrité du marché commun de l’Union européenne». Ainsi, l’évitement fiscal de la part de six État membres, dont le Luxembourg, entraînerait un manque à gagner de 42,8 milliards d’euros pour les 22 partenaires, selon le texte. Pour endiguer le phénomène, les auteurs, qui regrettent un manque de réactivité de la Commission, notamment sur l’affaire LuxLeaks, préconisent «la mise en place de contre-mesures contre les juridictions non-coopérantes».

(PaT/jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lulu le 28.03.2019 18:05 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut arrêter avec cette mentalité !!! Ce n'est pas parce que certains états membres sont en réalité en faillite (faute d'une bonne gestion de leur finance) et qui sont de ce fait devenus un enfer fiscal que le Luxembourg est un paradis fiscal...Il faut se poser les bonnes questions !!!

  • vive la bureaucratie... le 28.03.2019 19:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les eurocrates devraient aussi interdire à l’Espagne d’avoir du soleil... ça leur donne un avantage compétitif injuste pour le tourisme

  • Siegfried le 28.03.2019 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont les eurocrates à 10,000 € net par mois, sans impôts, qui disent ça non?

Les derniers commentaires

  • Luxo le 29.03.2019 20:27 Report dénoncer ce commentaire

    Ahhh enfin !!!!!! Les accusations anti GDL me manquaient ces derniers temps. Ca fait longtemps qu'il n'y en a pas eues, alors que quelques années en arrière on pouvait lire un article tous les jours. Mais il y a quand même un petit hic! Ces accusations viennent du Parlement Européen et en conséquence elle ne valent rien, car Pierre Moscovici, le commissaire responsable, a félicité le GDL.

  • Prolux le 29.03.2019 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    % du budget de l’État Luxembourgeois représenté par ces investissements directs de l'étranger ? Quelqu'un sait?

  • perruque_de_trump le 29.03.2019 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    "Le rapport estime aussi que de nombreuses multinationales ont choisi le Luxembourg, les Pays-Bas ou la Belgique pour des raisons fiscales évidentes, parce que la taxation des entreprises y est plus attractive. " Le libre marché fonctionnant comme prévu.

  • Escolano Michel le 29.03.2019 10:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voila 25 ans que je dis que ces personnes gagne beaucoup trop

  • Escolano Michel le 29.03.2019 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils n'y a pas les même salaires dans les autres pays