Crise sanitaire

27 octobre 2020 08:00; Act: 27.10.2020 09:27 Print

Le Luxembourg cherche des profs... d'urgence

LUXEMBOURG - Le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, veut faire voter une loi pour constituer une réserve d'enseignants. Et vite!

storybild

Le ministère s'attend à devoir recruter des centaines d'enseignants.

Sur ce sujet
Une faute?

Des syndicats enseignants réclamaient le port du masque par les élèves ou le retour à l'école à distance face à la deuxième vague de Covid. Il n'en sera rien. Les vacances de la Toussaint ne seront pas non plus prolongées et à la rentrée, il n'y aura pas de classes divisées et de semaines A et B comme au printemps.

En revanche, le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, a annoncé lundi en commission qu'il voulait soumettre au vote d'ici la fin de la semaine une loi pour recruter des profs en urgence. Elle prolongerait une mesure déjà prise au printemps. «Déclarées vulnérables, 200 femmes enceintes dans l'enseignement fondamental doivent être remplacées. Sans oublier la hausse des quarantaines», note Gilles Baum (DP), qui sera rapporteur du texte.

Les conditions de recrutement seront simplifiées. Exit la période de stage exigée au fondamental: les remplaçants seront idéalement titulaires d'un bachelor en sciences de l'éducation et à minima «d'un diplôme de fin d'études secondaires ou techniques et devront maîtriser les trois langues du pays».

1 544 enseignants et élèves testés positifs

Des surveillants sont recherchés au secondaire pour encadrer des cours à distance. Objectif: former un pool de réservistes pour juguler les absences. Aucun chiffre n'est fixé, mais des enseignants en stage, des étudiants ou des chômeurs pourraient postuler.Les établissements garderont une autonomie sur les règles sanitaires.

«Imposer le port du masque peut se justifier dans un lycée, mais pourquoi l'imposer à un autre où tout irait bien sans masque», note Gilles Baum. Depuis la rentrée, 1 544 enseignants et élèves ont été testés positifs sur 120 000 personnes (1,3 %) et 736 classes ont été impactées (plus de 10 %). Aucune chaîne d'infections n'a été enregistrée du 17 au 23 octobre.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • National le 27.10.2020 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    Bien entendu, il faut parler luxembourgeois pour être choisi.

  • Jimmy le 27.10.2020 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien de se réveiller 30ans après le désastre National, Manque d'enseignant, manque d’infirmer, aide soignant, policier, douanier etc.. même maintenant de soldat Pour l'armée Luxembourgeoise, de tous cela il aurait fallu nous simplifier la vie avant, car maintenant c'est un peu trop tard, et il faudra malheureusement, et j'espère que non, embauché des frontaliers dans tous les domaines..Mais c'est l’état qui est coupable de tous cela aujourd'hui.Bonne chance à tous les jeunes.

  • @pepsi le 28.10.2020 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez raison, je suis d'accord avec votre raisonnement.Le luxembourgeois c'est la langue officielle, le français et l'allemand ne sont que les langues administatives.C'est d'ailleurs pour cette raison aussi que dans les conférences de presse les ministres parlent et répondent par la langue OFFICIELLE le LUXEMBOURGEOIS même si ça déplait à certains.École=établissement publique donc il est nécessaire de savoir parler la langue nationale.

Les derniers commentaires

  • @pepsi le 28.10.2020 09:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez raison, je suis d'accord avec votre raisonnement.Le luxembourgeois c'est la langue officielle, le français et l'allemand ne sont que les langues administatives.C'est d'ailleurs pour cette raison aussi que dans les conférences de presse les ministres parlent et répondent par la langue OFFICIELLE le LUXEMBOURGEOIS même si ça déplait à certains.École=établissement publique donc il est nécessaire de savoir parler la langue nationale.

  • POLICE INCOMPETENTE le 28.10.2020 06:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage qu’il n’y ait pas de ciblage plus flexible envers les langues...

  • ne pas être frileux le 28.10.2020 05:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour devenir prof au Luxembourg il faut parler Luxembourgeois, il ne faut pas nécessairement aimer ce métier mais plutôt l'argent et les vacances. Ah et surtout il faut accepter de devoir garder sa veste pendant les cours (les pauvres certainement pour ca la pénurie)...

  • dhfff le 28.10.2020 03:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pepsi : et alors ? Surement un prof alsacien qui parlait déjà allemand et son patois proche du Luxembourgeois donc facile pour toi

  • Contre les emplois réservés le 27.10.2020 22:46 Report dénoncer ce commentaire

    Les écoles privées ont encore de beaux jours devant elles.... et je comprends pourquoi...