Au Luxembourg

11 juin 2020 16:20; Act: 11.06.2020 18:19 Print

Un slogan sur le masque pour dénoncer le racisme

LUXEMBOURG - Deux sœurs invitent les résidents à inscrire un slogan de soutien au mouvement «Black Lives Matter» sur leur masque, puis à partager la photo.

storybild

Doriane et Auréliane donnent l'exemple en portant un masque avec des messages de soutien au mouvement «Black Lives Matter».

Sur ce sujet
Une faute?

Une semaine après la grande manifestation antiraciste qui a rassemblé 2 000 personnes devant l'ambassade américaine, la mobilisation continue au Luxembourg. Soutenues par l'association Lëtz Rise Up, deux résidentes viennent de lancer une initiative fédératrice à appliquer ce vendredi. Le concept est simple: inscrire un message de soutien au mouvement «Black Lives Matter» sur son masque puis partager une photo sur les réseaux sociaux via le hastag #luxblm.

«Quand on a vu ce ce qu'il se passait aux États-Unis, on s'est dit qu'il fallait faire quelque chose au Luxembourg», expliquent Doriane et Auréliane Hardy Kavutse, deux sœurs âgées respectivement de 29 et 28 ans. En tant que métisses belgo-rwandaises, les deux anciennes élèves de l’École européenne se disent «touchées par le sujet du racisme, qui n'est certes pas nouveau» mais qui éclate au grand jour dans la société avec «une prise de conscience générale».

«Montrer que le Luxembourg est capable de faire une vraie différence»

«Les gens se sentent plus concernés, ils sont réceptifs actuellement», explique Auréliane. «J'ai trouvé cela magnifique de voir autant de personnes de toutes origines et de tous âges lors de la manifestation». Pour autant, la question du racisme demeure parfois clivante, voire malsaine. «Certaines personnes n'osent pas utiliser le mot "noir", d'autres ne comprennent pas que les préjugés racistes pèsent au quotidien. Même si je pense que c'est encore plus difficile pour les personnes qui ne sont pas métisses», expliquent-elles, en s'appuyant sur leurs expériences personnelles.

Vendredi, les deux jeunes femmes incitent donc toutes les personnes du Luxembourg qui souhaitent poursuivre la lutte à inscrire un slogan sur leur masque: «"Black Lives Matter", "Justice now", "Solidarité", des messages courts qui interpellent. J'espère que beaucoup de gens le feront, pour montrer que le Luxembourg est capable de faire une vraie différence», conclut Doriane.

Voir cette publication sur Instagram

According to a survey by the European Union Agency for Fundamental Rights (FRA), 52% of respondents of African descent living in Luxembourg experienced (perceived) racist harrassment in the 5 years preceding the survey. 12% were stopped by the police with (perceived) racial profiling, 47% felt discriminated against when looking for work, 28% were prevented from renting accomodation by a private landlord because of their racial or ethnic origin, 71% have a household income below the at-risk-of-poverty threshold after social transfers (in contrast to 17% for the general population) and 14% live in severely deprived housing (compared to 2% for the general population). FRA report: https://fra.europa.eu/en/publication/2018/being-black-eu Join us in our fight against systemic, institutional and individual racism! Show your solidarity to the cause this Friday by writing an anti-racism message (e.g "justice now", "black lives matter") on your mask and wearing it as you normally would. No mass gatherings, no need to be in a specific place at a specific time. https://www.facebook.com/events/1005355229882770/?ti=as In collaboration with @letzriseup Photo credit: @christiankieffer #luxblm #blacklivesmatter #blm #equalrights #equality #humanrights #educateyourself #justice #makeadifference #makeachange #silenceisviolence #solidarity #diversity #luxembourg #letzebuerg #luxemburg

Une publication partagée par Aureliane Hardy Kavutse (@ahardymd) le

(Thomas Holzer/L'essentiel)