Patients Covid

27 novembre 2020 16:05; Act: 27.11.2020 18:08 Print

Le Luxembourg prêt à dépanner ses voisins

LUXEMBOURG - Le Grand-Duché est disposé à accueillir des patients Covid des pays voisins. Mais un tel besoin ne semble plus d'actualité...

storybild

Le Luxembourg avait accueilli 11 patients Covid du Grand Est au printemps dernier. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

Sur ce sujet
Une faute?

Les transferts de patients Covid-19 d'un pays à l'autre avaient été présentés comme le succès le plus notable de la collaboration européenne au moment de la première vague de l'épidémie, et le Luxembourg s'était distingué en accueillant onze patients de la région française frontalière du Grand Est, totalement débordée au printemps dernier.

Un coup de pouce que le Grand-Duché est prêt à reproduire, a indiqué le ministère de la Santé à L'essentiel: «Si les capacités du système hospitalier du Luxembourg le permettent, le gouvernement sera disposé et se montrera ouvert afin de proposer son aide à nos pays voisins dans la prise en charge de patients Covid-19», explique sa porte-parole, précisant que le Luxembourg «échange régulièrement avec les gouvernements des pays limitrophes».

Moins de patients en réanimation en France

La donne semble toutefois avoir changé, et il apparaît plus qu'improbable que la France ou encore la Belgique aient besoin de transférer des patients au Grand-Duché. Les mesures restrictives de confinement prises il y a environ un mois ont porté leurs fruits.

Sous tension au moment de la prise de décision, les services de réanimation enregistrent une lente décrue du nombre de patients pris en charge chez nos voisins. En France, par exemple, 4 006 personnes se trouvaient en soins intensifs, jeudi. Un chiffre qui devrait retomber en dessous des 4 000, vendredi. Dans ce contexte de baisse, la France devrait pouvoir faire face. Un temps évoqué, les transferts de patients vers l'Allemagne ne semblent plus d'actualité.

Au Luxembourg, où des restrictions ont été mises en place jeudi, 223 personnes atteintes du coronavirus sont hospitalisées, dont 44 en soins intensifs.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • soignant écoeuré le 28.11.2020 08:05 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle générosité après avoir siphonné les soignants étrangers formés dans les pays voisins . N'oublions pas que c'est eux qui sont au front tous les jours travaillant souvent la peur au ventre pour soigner les luxembourgeois...et toujours pas de compensations en vue .... C'est vrai que le CHL c'est pas la BIL, les bonus peuvent attendre. C'est la moindre des choses d'accueillir les malades étrangers dans ces circonstances

  • Pep 57 le 27.11.2020 21:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'espère que vous n'aurez pas besoin de soins si les hôpitaux luxembourgeois viennent à saturer, car vous devrez aller chez les méchants Français ou Belges. Et pour votre gouverne certaines interventions ne sont pas pratiquées au Luxembourg et donc vous devez aller chez les voisins.

  • vindulux le 28.11.2020 12:45 Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui! Le Luxembourg aide? C'est facile de prétendre être prêt à aider les voisins , avec la main d'oeuvre et les compétences des frontaliers. Et grâce aux impôts et taxes qu'ils nous laissent

Les derniers commentaires

  • bernardW le 28.11.2020 15:24 Report dénoncer ce commentaire

    difficile à comprendre, d'un côté le pays durcit les mesures anti-Covid et de l'autre va chercher des patients à risque de contagion élevé , souffrant d'une pneumonie. Les professionnels obligés de mettre la clé sous la porte apprécieront!

  • vindulux le 28.11.2020 12:45 Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui! Le Luxembourg aide? C'est facile de prétendre être prêt à aider les voisins , avec la main d'oeuvre et les compétences des frontaliers. Et grâce aux impôts et taxes qu'ils nous laissent

  • Fouquier-Tinville le 28.11.2020 12:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce ne sont pas vos impots qui financeront tout cela mais les impots prelevés legalement dans les poches des pays voisins....paradoxe...??

  • cerise le 28.11.2020 08:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien contre mais ca veut Dire que ce n est pas alarmant ici❗️

  • soignant écoeuré le 28.11.2020 08:05 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle générosité après avoir siphonné les soignants étrangers formés dans les pays voisins . N'oublions pas que c'est eux qui sont au front tous les jours travaillant souvent la peur au ventre pour soigner les luxembourgeois...et toujours pas de compensations en vue .... C'est vrai que le CHL c'est pas la BIL, les bonus peuvent attendre. C'est la moindre des choses d'accueillir les malades étrangers dans ces circonstances

    • Luxo le 28.11.2020 12:48 Report dénoncer ce commentaire

      Le luxembourg, c'est comme si, le voleur d'un Suv , restituait au propriétaire le parapluie trouvé dans la boite à gant.