Réponse à Bruxelles

09 novembre 2018 14:45; Act: 09.11.2018 15:02 Print

«Le Luxembourg engagé contre le blanchiment»

LUXEMBOURG – Le gouvernement luxembourgeois a réagi à sa mise en cause par la Commission européenne concernant la lutte contre le blanchiment des capitaux.

storybild

Le gouvernement a répondu à Vera Jourová à la commissaire chargée de la Justice, des Consommateurs et de l'Égalité des genres. (photo: AFP/John Thys)

Sur ce sujet

«Le Luxembourg a pris acte de la décision de la Commission européenne du 8 novembre 2018, de former un recours contre le Luxembourg devant la Cour de justice de l'Union européenne», a indiqué vendredi, le gouvernement, dans un communiqué. Bruxelles reprochait au Grand-Duché de ne pas avoir totalement transposé la 4e directive antiblanchiment en droit national.

«Il ne peut y avoir dans l'UE aucun point faible qui pourrait être exploité par des criminels», avait indiqué Vĕra Jourová, commissaire chargée de la Justice, des Consommateurs et de l'Égalité des genres, en pointant le Luxembourg.

Dispositif bientôt «complété»

«Le Luxembourg est fermement engagé dans la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme, au niveau national tant qu’aux niveaux international et européen», a rappelé l’exécutif luxembourgeois, indiquant qu’il « a transposé la directive précitée au travers des lois du 13 février 2018 et 10 août 2018» et que le dispositif sera «complété, notamment par la transposition de la 5e directive antiblanchiment, dans les délais prévus par la directive».

Tout ne serait donc qu’un problème de timing - les pays avaient jusqu’au 26 juin 2018 pour transposer la directive - les autorités luxembourgeoises étant en contact étroit avec la Commission européenne, «pour apporter toute clarification nécessaire à ce sujet».

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean le 09.11.2018 16:55 Report dénoncer ce commentaire

    99,99% des clients seront donc encore un peu plus persécutés par leur banque. Par contre, rien sur le fait que les banques continuent à spéculer sur les marchés avec l'argent de leur clientèle car toujours pas de séparation entre la banque commerciale et la banque d'affaires..

  • Head of Department le 09.11.2018 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Laissez-moi rire

  • Expatlulu le 09.11.2018 15:10 Report dénoncer ce commentaire

    c'est drôle la France abuse depuis 3 ans dans l'affaire de la CSG des frontaliers etc et personne ne bouge à la commission et là pour une affaire plus récente ils montent au créneau

Les derniers commentaires

  • pourquoi pas le 14.11.2018 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Interdire de travailler plus de 12 heures par jour dans les conventions aussi tant qu à faire bien et juste .. un président qui fait travailler ses employés plus de 12 heures de suite par jour payés l employés minimum conventionnés par soucis d économie à bosser plus que sa fonction.. ) président d asbl et conseillé dans un syndicat .. ou est le sens !? Ca pourrait être facilement abusif

  • Knipchen le 09.11.2018 19:54 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis 1990 et le début des dispositions anti-blanchiment, des milliers de lois, circulaires, directives et autres instructions ont meublés les obligations des banquiers, des notaires, des casinos, et des simples commerçants. Pour quel résultat ? Le trafic de drogue progresse chaque année et aucun terroriste n’était client d’une société de gestion de fortune. Il serait temps que les eurocrates et autres ‘crates’ de tous poils descendent de leurs tours d’ivoire et comprennent que le blanchiment a d’autres havres et d’autres circuits.

  • petitevoix le 09.11.2018 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est ça et le secteur de travail au noir dans le secteur construction et électrique !!!!

    • EducationLBC/FT le 09.11.2018 19:11 Report dénoncer ce commentaire

      En cas de soupçon de fraude (infraction primaire associée), la Cellule de renseignement financier est l'organisme qui reçoit et doit investiguer les déclarations d'opérations suspectes :

  • controledesmedias le 09.11.2018 18:10 Report dénoncer ce commentaire

    les pays avaient jusqu’au 26 juin 2018 pour transposer la directive ????

  • Head of Department le 09.11.2018 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Laissez-moi rire